Cinema 4D

(Redirigé depuis C4D)
Cinema 4D
Description de l'image C4D Logo.png.

Informations
Développé par MAXON Computer (en)
Première version
Dernière version R23 ()[1]
Écrit en C++
Système d'exploitation MacOS et Microsoft Windows
Formats lus CINEMA 4D () et Adobe Illustrator Artwork
Type Logiciel de modélisation tridimensionnelle
Licence Licence propriétaire
Site web maxon.net

CINEMA 4D est un logiciel de création 3D développé par la société allemande Maxon ; une entreprise du groupe allemand Nemetschek. C'est un outil permettant la modélisation, le texturage, l'animation et le rendu d'objets 3D.

Jusqu'en 1991, le logiciel s'appelait FastRay, pour ensuite devenir CINEMA 4D.

Fonctionnalités

Aussi appelées modules, elles sont intégrées au fil des mises à jour.

  • BodyPaint 3D : dépliage UV et création de textures par projection directe sur l'objet
  • Advanced Render : illumination globale, caustiques, occlusion ambiante, profondeur de champ et autres effets photoréalistes, générateur de ciel. Depuis la version 2.6, contient également PyroCluster, un outil de génération de particules préconfiguré, et depuis la version 3.0 le module contient l'outil Cineman qui permet la connexion avec le moteur de rendu RenderMan : Pixar's RenderMan Pro Server, dna research 3Delight, Sitex Graphics AIR.
  • ProRender : moteur de rendu à base de raytracing
  • Dynamics : gestion de la gravité et des effets physiques.
  • Mocca et Clothilde: animation de personnages et gestion de tissus.
  • Hair : création de cheveux, poils, plumes.
  • ThinkingParticles : gestion de particules.
  • MoGraph : effets d'animation, clonage d'objets.
  • NET Render : Permet le rendu d'animations via un réseau intranet ou internet, par le biais d'un navigateur web.
  • Sketch and Toon : Permet le rendu non photo-réaliste : dessin, aquarelle, cellulo
  • Système de plugins : permet d'ajouter des fonctionnalités au logiciel. L'utilisateur peut les créer à l'aide de plusieurs langages et outils intégrés :

Moteurs de rendu additionnels

Le logiciel permet d'ajouter des moteurs de rendu sous forme de modules :

Histoire

En 1990 Christian et Philip Losch présentent Raytracer dans le concours de programmation mensuel du magazine Kickstart et remportent le concours[réf. nécessaire].

Notes et références

Liens externes