Côte Vermeille

Côte Vermeille

Côte Vermeille
Costa Vermella
Image illustrative de l’article Côte Vermeille
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Région naturelle Massif des Albères (Pyrénées)
Aires protégées Parc naturel marin du golfe du Lion, Réserve naturelle nationale de Cerbère-Banyuls, Anse de Paulilles
Coordonnées géographiques 42° 30′ 00″ N, 3° 07′ 59″ E
Étendue d'eau Mer Méditerranée (golfe du Lion)
Extrémités Plage du Racou (nord)
Frontière espagnole, Punta de l'Ocell (sud)
Nature des rivages falaises, rochers, plages de sable
Cours d'eau Ravaner, Baillaury
Caps et péninsules cap Béar, cap Cerbère
Ports Port-Vendres, Banyuls-sur-Mer
Route touristique D 914
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales
(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Côte Vermeille Costa Vermella
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
(Voir situation sur carte : Occitanie)
Côte Vermeille Costa Vermella
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Côte Vermeille Costa Vermella

La Côte Vermeille (en catalan, Costa Vermella) est le nom donné à la côte des Albères au sud des Pyrénées-Orientales. Elle commence au sud d'Argelès-sur-Mer sur la plage du Racou et se prolonge jusqu'à la frontière espagnole à Port-Bou en passant par Collioure, Port-Vendres, Banyuls-sur-Mer et Cerbère. Elle correspond à l'endroit où le massif pyrénéen rencontre la Méditerranée.

Le « rivage méditerranéen des Pyrénées » est depuis le inscrit par l'UNESCO sur la liste indicative du Patrimoine mondial [1].

Présentation

Elle présente des criques rocheuses, des ports de pêche et des vignes à flanc de coteau. Loin des plages de sable et des stations balnéaires, situées plus au nord, c'est une côte sauvage, paradis des randonneurs et des amateurs de plongée sous-marine.

Les ports de la côte Vermeille sont spécialisés dans la pêche du poisson bleu (sardines, thons, anchois, maquereaux) qui s'effectue par senneurs ou petits fileyeurs. Jusqu'au début des années 1950, la pêche était entreprise avec des barques catalanes, très maniables et robustes par gros temps. Dans tous les ports de la côte, la pêche est en déclin. Les bateaux de pêche sont remplacés par des bateaux de plaisance.

La côte Vermeille est traversée par la route départementale 914 et relie Collioure, Port-Vendres, Banyuls-sur-Mer et Cerbère.

Elle comporte deux phares : celui du cap Béar et celui du cap Cerbère.

Existent également deux hameaux, le hameau de Cosprons rattaché à Port-Vendres et le hameau du Rimbau rattaché à Collioure.

Galerie

Panorama de la Côte Vermeille depuis la tour de Madeloc. Vue sur Argelès-sur-Mer, Collioure, Port-Vendres et Banyuls-sur-Mer.

Notes et références

  1. Centre du patrimoine mondial, « Le rivage méditerranéen des Pyrénées », sur whc.unesco.org (consulté le )

Voir aussi

Bibliographie

  • Mengel, « La Côte Vermeille », Bulletin de la Société agricole, scientifique et littéraire des Pyrénées-Orientales, Perpignan, no 53,‎

Articles connexes

Lien externe