Céret sportif

Céret sportif
Logo du Céret sportif
Marque déposée 🛈
Généralités
Nom complet Céret sportif
Surnoms CS
Fondation 1915
Couleurs bleu, blanc, rouge et jaune
Stade Stade Louis-Fondecave
(3 000 places)
Siège Stade Louis-Fondecave
20 ter avenue d'Espagne
66400 Céret
Championnat actuel Fédérale 1 (2022-2023)
Président Cathy Calvet
Entraîneur Michel Konieck (avants)
Florent Roigt (arrières)
Site web www.ceret-sportif.com
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat de 2e division (1)
Championnat de Fédérale 2 (1)
Championnat de 3e série (1)
Championnat FSGT (1)

Maillots

Kit left arm USAP 2015 16 home.png
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Kit body USAP 2015 16 home.png
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Kit right arm USAP 2015 16 home.png
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Kit shorts.png
Kit socks USAP 2014 15 home.png

Domicile
Kit left arm.png
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Kit body.png
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Kit right arm.png
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Kit shorts.png
Kit socks USAP 2014 15 home.png

Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Fédérale 1 2022-2023
0

Dernière mise à jour : 6 avril 2022.

Le Céret sportif est un club français de rugby à XV basé à Céret, dans les Pyrénées-Orientales et fondé en 1915. Il appartient au comité du Pays catalan. Il évolue en 2022-2023 en Fédérale 1.

Le stade municipal Louis-Fondecave où se jouent les rencontres du Céret sportif a été inauguré en 1923. Il peut accueillir jusqu’à 3 000 spectateurs.

Histoire

Les débuts

Le Céret sportif est un club représentant la ville de Céret, fondé en 1915[1].

Il y a eu plusieurs clubs à Céret avec notamment :

  • le COC (Club olympique Céret)
  • le RCC (Racing club cérétan)
  • l'USC (l'Union sportive cérétane)
  • le SCOC (le Sporting club olympique cérétan)
  • le CS (Céret sportif)
  • le JSC (Jeunesse sportive cérétane)

Le club actuel date de la fusion entre le Céret sportif et l'Union sportive cérétane en février 1941[2].

Les débuts du club

Avant la seconde guerre mondiale, le club évolue essentiellement au niveau régional.

Champion de France FSGT 1925

Le Racing club cérétan est champion de France Championnat de France FSGT en 1925 après une victoire sur l'équipe de la Générale en finale à Paris par 3 à 0.

Champion de France de troisième série 1931

Le Club olympique de Céret est champion de France de 3e série après une victoire 6 à 5 sur l’AS Bourse de Paris en finale.

Céret monte ensuite en deuxième division. En 1939, il se sauve après avoir battu le FC Saint-Claude en match de barrage. À la reprise en 1943, Céret dispute toujours le championnat de deuxième division.

Les années de gloires du Céret Sportif 1950-1958

Échec en poule de barrage en 1950

En 1950, Céret atteint les barrages d'accès à la première division. Devancé par l'Aviron bayonnais et Montélimar, il reste en deuxième division.

Montée en première division en 1951

Le Céret sportif fait partie des 16 clubs promus à l’issue du championnat de France de 2e division 1951 et joue en première division deux années consécutives en 1951-1952 où il réussit notamment le match nul à Perpignan futur vice-champion de France et en 1952-1953. Classé dernier de sa poule, il se voit relégué la saison suivante dans une poule de brassage qui permet toutefois aux deux premiers de participer au Championnat de France de première division 1954. Devancé par Albi et le TOEC, Céret descend en deuxième division.

Descente puis remontée en première division en 1956

Après 2 années en deuxième division, Céret remonte pour un an en 1955-1956.

Retour en deuxième division

Descendu en 2e division en 1956-57, il hérite d’une poule difficile avec Valence, SA Lyon, Quillan, Perpignan, Villefranche-sur-Saône, l’AS Mâcon et le CS Bourgoin-Jallieu.

Céret reste en 2e division en 1957-58 avec pour adversaire Valence, SA Lyon, RC Châteaurenard, CS Bourgoin-Jallieu, Côte vermeille, Perpignan et Villelongue. Le club finira par descendre en 3e division en 1963-1964.

Remontée et maintien en 2e division

Vice-champion de France de troisième division 1967

En 1966-67, le nouveau président Edward Thieux réalise un recrutement ambitieux et le club remontera en 2e division.

Sous l'impulsion de son capitaine Pierre Guardiole, le club dispute même la finale de son championnat contre l'Union Athlétique Vicoise[3] (Vic-Fezensac) au Stade Pierre Balussou de Pamiers[4]. Auparavant, Céret avait battu le stade montpelliérain en demi-finale[5]. Au début de l'année suivante, les dirigeants mettent en place une école de rugby qui remporte de nombreux trophées au niveau régional[5].

Céret en deuxième et en troisième division

Pour son retour en 2e division en 1967-68, Céret joue contre le RRC Nice de l’ancien international Henri Romero un match plus que tendu. Céret avec les Daniel Azéma, Henri Ceresse, Joan Torrent se maintient en deuxième division.

En 1970-1971, toujours en 2e division, Cérét joue contre Bédarrides, Prades, Montpellier, Sorgues, Salon de Provence, Pézenas et Nice. Le club se maintient sans pour autant se qualifier.

En 1971-1972, Céret joue contre Saint-Girons, Nice, Foix, Thuir, Pézenas, Prades et Argelès. C’est un nouveau maintien de justesse et l’ouvreur Michel Torrent part pour Romans, club de première division.

En 1972-1973, Argelès, Bédarrides, Cavaillon, Chateaurenard, Foix, Pamiers, Pézenas, Rieumes, Saverdun et Sorgues sont les adversaires du club catalan qui ne fait pas mieux que la saison précédente.

En 1973-1974, Céret est relégué en 3e division.

Claude Mantoulan arrive comme entraîneur et avec des joueurs de qualité comme l'ouvreur Michel Torrent, le club remonte pour la saison 1975-1976 et redescend en troisième division en 1979 où il restera 10 saisons.

De nouvelles ambitions dans les années 1990 et 2000

Champion de France de 2e division 1993

Remontée en deuxième division en 1989-1990, le Céret sportif remporte le titre de champion de France de 2e division après avoir battu l'US Vinay du centre catalan Franck Azéma 28-22 en demi puis l'Union Sigean-Port-la-Nouvelle en finale sur le score de 18-15 sur le stade Gilbert-Brutus de Perpignan devant plus de 6 000 spectateurs[6].

  • L'équipe :
    • 1-2-3 : Jean Balastegui, George Barry, Jérôme Sanchez, André Munoz, Paul Martin, José Sanchez.
    • 4-5 : Pierre Roux, Bruno Piquemal, Laurent Llense.
    • 6-7-8 : José Beltran, Thierry André, Frédéric Torrent, Pierre Calva,
    • 9-10 : Marc Raynaud, Jean-Michel Vignau, Eric Saqué
    • 12-13 : Pascal Vidalou Eric Busquets, Frédéric Géronne
    • 11-14 : Serge Marty, Stéphane Colomines, Patrick Torres, Philippe Péjoan, Jean-Paul Villalongue
    • 15 : Pierre-Jean Deman

Montée en groupe B1 en 1995

Céret enchaîne ensuite une nouvelle promotion en groupe B1 en 1994-95 où il affronte Béziers, recordman du nombre de Brennus à l’époque. Béziers s’imposera de peu à Fondecave 24-18 avant d’être promu en groupe A2.

Relégation en deuxième division en 1997

Redescendu en 2e division en 1997, Céret remontera immédiatement, avec un second titre à la clé.

Champion de France de Fédérale 2 1998

Le , le Céret sportif remporte le titre de champion de France de Championnat de France de Fédérale 2 en battant l'équipe du CA Sarlat sur le score de 20-14 sur le stade Ernest-Argelès de Blagnac[6].

  • L'équipe :
    • 1-2-3 : Jean Balastegui, Jérôme Sanchez, Bruno Parra, David Marti, David Bardes, Christophe Coste
    • 4-5 : Bruno Piquemal, Christophe Esteve, Emmanuel Torrent
    • 6-7-8 : Thierry André, Olivier Busqets, Laurent Pous, Jean-Luc Combette, Olivier Tourre
    • 9-10 : Marc Raynaud, Tony Cortes, Gérard Sanchis
    • 12-13 : Eric Busquets, Ludovic Cortes, Pierre-Jean Deman
    • 11-14 : David Llorente, Didier Enrique, André Capdeville
    • 15 : Louis Clotet, Philippe Caritg

Années 2000 à 2010

9 saisons consécutives en Fédérale 1 (1999-2007)

C’est le retour en Fédérale 1 pour 10 ans jusqu’à la saison 2006-07. C’est à Céret que Franck Azéma fait ses débuts comme entraîneur après y avoir terminé sa carrière de joueur.

Retour en Fédérale 2

Céret jouera ensuite 10 ans en Fédérale 2.

Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Le Céret sportif lors de la réception du SC Mazamet en 2015

Années 2010 à 2020

Promotion en Fédérale 1 en 2017

L'ancien professionnel Nicolas Barthomeuf signe au club en 2015 et Céret progresse dans la hiérarchie nationale. Au terme de la saison 2016-2017, en atteignant les quarts de finale de Fédérale 2, le club gagne sa place en Fédérale 1 pour la saison suivante[7].

Céret évolue aujourd'hui en Fédérale 1. Il dispute alors un barrage de maintien en 2022 pour jouer dans la nouvelle Nationale 2 (quatrième niveau hiérarchique du rugby français) mais perd alors contre le Stade métropolitain.

Identité visuelle

Couleurs et maillots

Palmarès

Palmarès du Céret sportif
Compétitions nationales
Championnat de France FSGT
  • Champion (1) : 1925
Championnat de France de 3e série
  • Champion (1) : 1931[8]
Championnat de France de 2e division
  • Champion (1) : 1993[9]
Championnat de France de Fédérale 2
  • Champion (1) : 1998[10]
Équipes de jeunes
Tournoi UFOLEP Cadets B
  • Champion (1) : 1993[11]

Les finales du club

Finales de l'équipe masculine
Compétition Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Stade Spectateurs
Championnat de France FSGT 1925 Racing club cérétan 3– 0 La Générale - -
Championnat de France de 3e série 26/04/1931 CO Céretan 6– 5 AS Bourse de Paris Stade Léo-Lagrange, Guéret
Championnat de France de 3e division 21/05/1967 UA Vic 9– 5 Céret sportif Stade Pierre-Balusso, Pamiers -
Championnat de France de 2e division 13/06/1993 Céret sportif 18 – 15 Union Sigean-Port-la-Nouvelle Stade Aimé-Giral, Perpignan -
Championnat de France de Fédérale 2 06/07/1998 Céret sportif 20 – 14 CA Sarlat Stade Ernest-Argelès, Blagnac 3500
Finales de l'équipe masculine junior
Compétition Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Stade de la finale Spectateurs
UFOLEP Cadets B 06/06/1993 Céret sportif 25 - 3 Issoire - -

Personnalités du club

Joueurs notables

Entraîneurs

  • 1990-1992 : Gérad Colomines et Michel Torrent
  • 1992-1995 : Daniel Azéma et Claude Fontana
  • 1995-1997 : Pierre Poux et Jean-Michel Vignau
  • 1998-1999 : Gérard Colomines
  • 1999-2000 : Gérard Colomines et Louis Clotet
  • 2000-2001 : Alain Macabiau et Yves Garrigues
  • 2001-2003 : Gérard Colomines et Alain Calls
  • 2003-2004 : Franck Azéma et Jérôme Paradal
  • 2004-2005 : Marc Raynaud (arrières) et Jérôme Sanchez (avants)
  • 2005-2007 : Marc Raynaud (arrières) et Jérôme Sanchez (avants) et Renaud Peillard
  • 2007-2008 : Hervé Laporte (arrières) et Edmond Champagnac (avants)
  • 2008-2009 : Alain Teixidor et Edmond Champagnac
  • 2009-2012 : Henri Selva et Philippe Caritg
  • 2012-2013 : Henri Selva et Marcel Alouges
  • 2013-2017 : Laurent Pous (avants) et Guy Dunyach (arrières)
  • 2017-2018 : Nicolas Grelon (manager et avants) et Christian Bramon (arrières)
  • 2018-2019 : Nicolas Grelon (manager et avants) et Hosea Gear (arrières)
  • 2019-2020 : Michel Konieck (avants) et Jean-Philippe Grandclaude (arrières)
  • 2020- : Michel Konieck (avants) et Florent Roigt (arrières)

Présidents

  • 1954-1955 : Michel Sageloli[12]
  • 1957-1958 : André Bonnes
  • 1962-1965 : Joseph Dunyach
  • 1965-1966 : Robert Faja
  • 1966-1971 : Edward Thieux
  • 1971-1974 : Joseph Dunyach
  • 1974-1975 : René Mathieu
  • 1975-1978 : Nonito Triado et Charles Haiech
  • 1978-1979 : Gilbert Llauberes
  • 1979-1980 : Joseph Dunyach, René Puig et Georges Marty
  • 1980-1983 : Salvador Rodriguez et René Puig
  • 1983-1989 : Michel Planas
  • 1989-1991 : Alain Torrent et Charles Haiech
  • 1991-1992 : Jean-Louis Albitre
  • 1992-1994 : Jean-Louis Albitre et Claude Gauze
  • 1994-1995 : Jean-Pierre Piquemal et Henri-Michel Sageloly
  • 1995-1996 : Jean-Pierre Piquemal
  • 1996-1997 : Georges Moner et Jean-Marie Capdeville
  • 1998-1999 : Georges Moner
  • 1999-2001 : Jean-Paul Secail
  • 2001-2003 : Jean Causadias et Gérard Fons
  • 2003-2004 : Antoine Guerrero et Pierre Marty
  • 2004-2005 : Jean Causadias, Georges Colomer et Gérard Fons
  • 2005-2006 : Lionel Arnaudies et Éric Fouga
  • 2006-2008 : Lionel Arnaudies
  • 2008-2009 : Lionel Arnaudies et Francis Martin
  • 2009-2010 : Thierry Fort
  • 2010-2014 : Bernard Lacaille et Yves Maurel
  • 2014-2018 : Lionel Arnaudies et Jean Parayre
  • 2018-2019 : Remy Puigsegur
  • 2019- : Cathy Calvet

Infrastructures

Stade Louis Fondecave

Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Le stade Louis Fondecave.

Le stade Louis Fondecave est situé Avenue d'Espagne, en face du Lycée Déodat de Séverac. Il est fermé début septembre 2021 pour travaux de remise en conformité des tribunes[13] puis rouvert au public en octobre suivant, une fois les toits des tribunes ayant été démontés[14].

Galerie de photos

Records de l'équipe

Notes et références

Notes

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

Références

  1. « Fiche club : Céret », sur www.finalesrugby.com (consulté le )
  2. « Le Roussillon - 1er mars 1941 »
  3. « Anniversaire du titre Champion de France 1967 », sur https://lejournaldugers.fr
  4. « 3e division Division Excellence 1967 », sur www.finalesrugby.fr
  5. a et b Germain Barcello, Rugby de ville, rugby des terroirs, Castries (34), Les éditions du mistral, , 256 p. (ISBN 978-2-84647-022-3), p. 90-91
  6. a et b « Historique », sur http://ceretsportif.aneantis.com (consulté le )
  7. « Rugby à XV: le Céret sportif accède à la Fédérale 1 après sa qualification pour les 1/4 contre Mauléon (27-13) », sur www.lindependant.fr, L'Indépendant, (consulté le ).
  8. « 1931 (3ème SERIE) », sur www.finalesrugby.com (consulté le )
  9. « 1993 (2ème DIVISION) », sur www.finalesrugby.com (consulté le )
  10. « 1998 (2ème DIVISION) », sur www.finalesrugby.com (consulté le )
  11. « 1993 (UFOLEP CADETS B) », sur www.finalesrugby.com (consulté le )
  12. « Michel Sageloli », sur https://maitron.fr
  13. M. C.W., « Céret : la non-conformité de l’auvent entraîne la fermeture des tribunes de Fondecave "pour trois saisons a minima" », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  14. Jielka, « Rugby à XV : Céret sportif, les supporters au rendez-vous », L'Indépendant,‎
  15. a et b « Céret Sportif », sur www.itsrugby.fr (consulté le )

Annexes

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Cent ans du rugby à Céret : 1915-2015 le récit d'un siècle de passion..., Céret sportif, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes