Cédric Bakambu

Cédric Bakambu
Image illustrative de l’article Cédric Bakambu
Cédric Bakambu en 2016.
Situation actuelle
Équipe Olympique de Marseille
Numéro 13
Biographie
Nationalité Français[1]
Congolais (RDC)
Nat. sportive Congolais (RDC)
Naissance (30 ans)
Vitry-sur-Seine (France)
Taille 1,80 m (5 11)
Poste Attaquant
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
0 ES Vitry
2000-2006 US Ivry
2006-2008 FC Sochaux-Montbéliard
Parcours amateur
Années Club
2008-2011 FC Sochaux-Montbéliard
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2010-2014 FC Sochaux-Montbéliard 107 (21)
2014-2015 Bursaspor040 (21)
2015-2018 Villarreal CF105 (47)
2018-2021 Beijing Guoan087 (58)
2022- Olympique de Marseille000 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008-2009 France - 18 ans005 0(1)[2]
2009-2010 France - 19 ans016 0(4)[3]
2010-2011 France - 20 ans014 0(7)
2015- RD Congo030 (13)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 7 septembre 2021

Cédric Bakambu, né le à Vitry-sur-Seine en France, est un footballeur international congolais qui évolue au poste d'attaquant à l’Olympique de Marseille.

Biographie

Enfance et formation

Cédric Bakambu grandit dans une cité de Vitry-sur-Seine et joue pour le club proche de l'US Ivry lorsque les recruteurs de plusieurs centres de formation de clubs professionnels le repèrent.

Les émissaires du FC Sochaux-Montbéliard parviennent à convaincre ses parents par la qualité de l'enseignement scolaire auquel il aura accès. Il rejoint dès l'âge de quinze ans le centre de formation de Sochaux. Jeune joueur prometteur, il s'illustre en étant buteur lors de la finale de la Coupe Gambardella 2009-2010.

FC Sochaux-Montbéliard (2008-2014)

Après un Euro espoirs prometteur, Cédric Bakambu dispute son premier match de Ligue 1 avec le FC Sochaux lors de la première journée de l'exercice 2010-2011 contre Arles-Avignon le 7 août 2010. Il remplace alors Modibo Maïga à la 83e minute de jeu.

Il marque son premier but en L1 durant la saison 2011-2012 lors de la 6e journée contre Lille (2-2). Il marque son deuxième but en L1 contre Toulouse au Stade Bonal, sur une passe de Marvin Martin. Le Benfica Lisbonne est alors prêt à formuler une offre pour s'acquérir ses services, mais l’entraîneur de l'époque Francis Gillot ne veut pas laisser partir le jeune espoir sochalien en affirmant qu'il peut apporter à l’équipe. L'attaquant voit son temps de jeu augmenter au cours de cet exercice, bien que régulièrement remplaçant. Il termine la saison de Ligue 1 2011-2012 avec trois buts inscrits en 21 apparitions.

Profitant de la blessure de Sloan Privat, il fait un bon début de saison 2012-2013 en inscrivant deux doublés d'affilée contre Troyes en championnat (3-1) et Évian TG en Coupe de la Ligue (3-2), qualifiant pour les 8e de finale. Toutefois le 9 octobre, il subit une lésion à la cuisse droite. Il fait son retour dans le groupe sochalien pour affronter l'AS Nancy-Lorraine lors de la 10e journée de L1, mais ne rentre pas en jeu. Son retour sur les pelouses intervient finalement lors des 8e de finale de la Coupe de la Ligue contre l'AS Saint-Étienne. Il est titulaire, mais ne donne pas autant de satisfaction qu'à son début de saison. Il reprend peu à peu un statut de titulaire en inscrivant plusieurs buts, qui permettent à plusieurs reprises la victoire des siens, notamment face au Paris-SG ou à Lyon. L'entraîneur Éric Hély l'associe régulièrement à la recrue Giovanni Sio, avec lequel l'association est assez satisfaisante. Il termine la saison avec onze buts toutes compétitions confondues, dont huit en championnat.

En 2013-2014, il réalise un très bon début de saison en inscrivant six buts pour trois passes décisives en 19 matchs. Il est titulaire indispensable à la pointe de l'attaque sochalienne malgré les mauvais résultats du club, englué dans la zone de relégation. Il porte le statut du plus ancien de son équipe, à seulement 22 ans, étant formé au club. Lors du mercato d'hiver 2014, il fait part de ses envies d'ailleurs du fait des résultats du club franc-comtois. Plusieurs équipes européennes s'intéressent alors au profil de l'ex champion d'Europe U19, dont Rennes, Bordeaux, Newcastle, Watford et Hambourg. Finalement, il choisit de rester à Sochaux au moins jusqu'à la fin de la saison, qu'il finit avec sept buts en 31 apparitions en Ligue 1. Pour son dernier match, entré à la mi-temps dans la finale pour le maintien contre Evian, il est sorti quelques minutes plus tard par son entraîneur Hervé Renard, estimant qu'il est nonchalant.

Dans le viseur de plusieurs écuries européennes dont Lille, FC Lorient, FC Metz, AS Saint-Étienne, Marseille, SC Fribourg, Crystal Palace ou encore Swansea City, il choisit contre toute attente de s'engager avec Bursaspor. Le 1er septembre 2014, dans les dernières heures du mercato, il s'engage avec le club de Turquie pour 1,8 million d'euros.

Bursaspor puis Villarreal (2014-2018)

Cedric Bakambu a Bursaspor en 2015

Bakambu fait ses débuts avec Bursaspor en entrant à la 55e minute de jeu à Genclerbirligi le 13 septembre lors de la 2e journée de Spor Toto Süper Lig. Son équipe s'impose 1-2. Le 19 octobre, lors de la 6e journée du championnat turc, il inscrit un doublé qui sont ses deux premiers buts avec sa nouvelle équipe, qui concède le nul en fin de match (2-2). La semaine suivante, il inscrit un triplé face à Balıkesirspor (5-0) pour le compte de la 7e journée de championnat. Déjà adulé par les supporters, il ne fait qu'accroître leur liesse le mercredi suivant en Coupe de Turquie. Alors qu'il débute sur le banc, il marque dans les arrêts de jeu et donne la victoire à son équipe (2-0). Bakambu porte à cet instant son compteur à six buts en autant de matchs. Il conclut sa saison en ayant inscrit treize buts en 27 rencontres de championnat et huit réalisations en douze matchs de coupe.

Bakambu sous le maillot de Villarreal en 2015.

À la suite de sa saison réussie en Turquie, il rejoint l'Espagne et le Villarreal CF pour un contrat d'une durée de cinq ans[4].

Il marque un but important face au FC Barcelone en Liga[Quand ?], permettant à Villarreal d'atteindre la compétition européenne.

Il prolonge son contrat jusqu'en 2022 avec Villarreal CF en juillet 2017[5].

Beijing Guoan (2018-2021)

En janvier 2018, Bakambu rejoint le club chinois Beijing Guoan pour une somme avoisinant les 72 millions d'euros et devient le joueur africain le plus cher de l'histoire.

Le 11 mars 2018, Cédric Bakambu marque son premier but pour son nouveau club face au Jiangsu Suning (victoire 2-1).

Fin-janvier 2020, alors qu'il s'apprête à disputer la Ligue des champions asiatique sous les ordres de Bruno Génésio, le joueur fait l'objet d'une offre barcelonaise qu'il s'apprête à parapher. Mais durant une escale de son voyage vers l'Espagne, Éric Abidal l'informe que son club se retire finalement du deal[6].

Olympique de Marseille (2022-)

Première séance d’entraînement de Cédric Bakambu avec l’OM.

Le 13 janvier 2022, le surnommé Bakagoal rejoint l'Olympique de Marseille librement[7]. Il paraphe un contrat de deux ans et demi pour un salaire estimé à 3 millions d’euros par an, ce qui ferait de lui l’un des joueurs les mieux payés du club et du championnat[8]

Parcours en sélection

Équipes de France jeunes

L'équipe de France des moins de 19 ans devient championne d'Europe le 30 juillet 2010 en battant l'Espagne (2-1). Titularisé pour cette finale après son but victorieux contre la Croatie en demi-finale (2-1), Cédric Bakambu s'illustre également par un doublé contre les Pays-Bas lors du premier tour.

Le sélectionneur des moins de 20 ans, Francis Smerecki, le présente comme « un attaquant axial qui peut jouer sur un côté à condition de comprendre que, dans un couloir, il faut travailler, se bouger les fesses ».

Début octobre 2012, il subit une lésion à la cuisse droite avec le FC Sochaux. Cette blessure contraint l'attaquant franc-comtois à déclarer forfait pour le barrage qualificatif de l'Euro espoirs 2013 contre la Norvège.

Avec la République démocratique du Congo

En mars 2015, Bakambu est convoqué par l'équipe nationale de la République démocratique du Congo pour prendre part a un stage à Dubaï. À la suite d'une blessure, Bakambu ne peut honorer sa première sélection[9].

Le 5 juin 2016 lors du match Madagascar - RD Congo, comptant pour la cinquième journée des éliminatoires de la CAN 2017, il inscrit un doublé. La République démocratique du Congo l'emporte très largement sur le score de (1-6)[10].

Le 10 juin 2017 lors du derby face au Congo pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2019, il porte son équipe et marque deux buts. La rencontre se termine (3-1).

En septembre 2017 lors de la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, inscrit un but contre la Tunisie mais malheureusement son équipe perd 2-1. En octobre 2017, il inscrit un nouveau but contre la Libye comptant la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Le 24 mars 2019 lors de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019, il inscrit l'unique but contre le Libéria ce qui permet à la République démocratique du Congo de se qualifier pour la CAN 2019.

Il est retenu par Florent Ibenge pour disputer la Coupe d'Afrique des nations 2019. Le 30 juin 2019 lors de la troisième journée il inscrit un doublé face au Zimbabwe . Lors des huitièmes de finale il inscrit un but contre Madagascar mais son équipe est éliminé après avoir perdu au tir au but. Il termine la CAN avec trois réalisations.

Statistiques

Statistiques de Cédric Bakambu au 9 juin 2020[11]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
RD Congo Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2010-2011 Drapeau de la France FC Sochaux-Montbéliard Ligue 1 9 0 0 2 0 0 - - - - - - - - - - 11 0 0
2011-2012 Ligue 1 21 3 0 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - 23 3 0
2012-2013 Ligue 1 33 8 1 3 1 0 2 2 0 - - - - - - - 38 11 1
2013-2014 Ligue 1 31 7 2 2 0 0 2 0 0 - - - - - - - 35 7 2
Sous-total 94 18 3 8 1 0 5 2 0 - - - - - - - 107 21 3
2014-2015 Drapeau de la Turquie Bursaspor Süper Lig 27 13 4 12 8 2 - - - - - - - - - - 39 21 6
2015 Süper Lig - - - 1 0 0 - - - - - - - - - - 1 0 0
Sous-total 27 13 4 13 8 2 - - - - - - - - - - 40 21 6
2015-2016 Drapeau de l'Espagne Villarreal CF Liga 34 12 3 3 1 0 - - - C3 13 9 0 7 3 0 57 25 3
2016-2017 Liga 26 11 1 1 1 0 - - - C3 7 0 0 4 2 0 38 14 1
2017-2018 Liga 15 9 0 0 0 0 - - - C3 2 1 0 3 2 0 20 12 0
Sous-total 67 30 4 4 2 0 - - - - 22 10 0 14 7 0 107 49 4
2018 Drapeau de la République populaire de Chine Beijing Guoan CSL 23 19 6 5 4 1 - - - - - - - 2 0 0 30 23 7
2019 CSL 16 10 7 3 3 0 1 0 0 AFC 6 3 0 11 6 0 37 22 7
2020 CSL - - - - - - - - - AFC 1 0 0 - - - 1 0 0
Sous-total 39 29 13 8 7 1 1 0 0 - 7 3 0 13 6 0 68 45 14
Total sur la carrière 227 90 17 33 18 3 6 2 0 - 29 13 0 27 13 0 322 136 20

Palmarès

Il est finaliste de la Coupe Gambardella en 2010 avec l'équipe de jeune du FC Sochaux-Montbéliard et remporte le Championnat d'Europe en 2010 avec l'Équipe de France des moins de 19 ans de football.

Il remporte la Coupe de Chine en 2018 et il a été élu meilleur joueur du mois d'octobre 2017 en Liga du championnat espagnol.

Notes et références

  1. « RDC : Amine khettal a pas tenus d’avoir la nationalité congolaise » par Olivier Liffran dans Jeune Afrique, 28 mai 2017
  2. « Fiche de Cédric Bakambu », sur transfermarkt.fr
  3. « Fiche de Cédric Bakambu », sur FFF.fr
  4. « Cédric Bakambu, de Bursaspor à Villarreal (off.) », sur lequipe,
  5. « Cédric Bakambu prolonge jusqu'en 2022 avec Villarreal », sur lequipe.fr, (consulté le )
  6. Hervé Penot, « Transferts : Cédric Bakambu a failli signer à Barcelone », sur lequipe.fr,
  7. « L'OM officialise le recrutement de Cédric Bakambu », sur L'Équipe (consulté le )
  8. « L’Olympique de Marseille officialisée l’arrivée de Cédric Bakambu », sur Actualité.cd (consulté le )
  9. « Ces Léopards qui font faux-bond à la RD Congo », sur afrik.com, .
  10. « CAN 2017 : La RDC cartonne Madagascar - Afrik-foot.com : l'actualité du football africain », sur www.afrik-foot.com (consulté le )
  11. « Fiche de Cédric Bakambu », sur footballdatabase.eu

Liens externes