Budge Patty

Budge Patty
Image illustrative de l’article Budge Patty
Budge Patty en 1958.
Carrière professionnelle
1946 – 1960
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
Fort Smith
Décès (à 97 ans)
Lausanne
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Hall of Fame Membre depuis 1977
Palmarès
En simple
Titres 78
Finales perdues 29
Meilleur classement 1er (1950)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - V(1) V(1) 1/4
Double - 1/2 V(1) F(1)
Mixte - V(1) 1/2 -

John Edward Patty dit Budge Patty, né le à Fort Smith en Arkansas, et mort le à Lausanne en Suisse[1],[2],[3], est un joueur de tennis américain.

Il remporte deux titres du Grand Chelem à Roland-Garros et à Wimbledon en 1950.

Il est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 1977.

Biographie

Budge Patty découvre la France et plus particulièrement Paris au moment de la libération de la ville en 1945. Surnommé Budge par son frère en effet celui-ci lui disait fréquemment en anglais : budge ; signifiant en français bouge, à cause d'une certaine lenteur dans ses gestes. Cependant, ce surnom fait aussi référence à son illustre ainé Donald Budge le premier joueur de l'histoire du tennis à avoir réussi le Grand Chelem.

Il est classé n°1 mondial par John Olliff du Daily Telegraph en 1950.

Peu considéré par les dirigeants américains de l'USTA, il n'a été sélectionné qu'à une seule reprise en Coupe Davis lors d'une rencontre face au Canada à Montréal en 1951.

Carrière

À ses débuts en 1945, il était encore un inconnu dans le monde du tennis bien qu'il ait gagné un tournoi dans son pays en à Salt Lake City. Mais Budge apprend très vite et ses progrès lui permettent de jouer aussi bien sur terre battue que sur herbe. La preuve : il est demi-finaliste à Wimbledon en 1947 et à Roland-Garros en 1948. Dès 1949, il parvient en finale de Roland-Garros. Mais il est battu par son compatriote Frank Parker en 4 sets (6-3, 1-6, 6-1, 6-4). Il ne se décourage pas pour autant et en 1950 c'est l'apothéose. Il remporte le de cette même année le titre à Roland-Garros contre Jaroslav Drobný dans un match à rebondissements. Budge Patty remporte facilement les 2 premiers sets avant de s'écrouler, ce qui permet à Drobny de revenir à 2 sets partout. Budge jette ses dernières forces dans la bataille pour enfin l'emporter en 5 sets (6-1, 6-2, 3-6, 5-7, 7-5). Un mois plus tard, c'est Wimbledon qui lui sourit dans une finale, avec un score plus facile contre l'Australien Frank Sedgman en 4 sets (6-1, 8-10, 6-2, 6-3). Ce sera son seul doublé Roland-Garros et Wimbledon. Curieusement, il ne parviendra plus jamais à une finale d'un tournoi du Grand Chelem. Peut-être à cause d'une blessure récurrente à la cheville. Mais cela ne l'empêchera pas de se bâtir un palmarès digne des plus grands. Il y a une ville qui va lui réussir particulièrement : Paris. Celle-ci sera pour lui (il y résida longtemps) la cause de ses plus grandes joies. En effet, dans tous les tournois qui existaient dans la capitale dans les années 1950, il en remportera exactement 20, largement devant un autre illustre joueur (Ken Rosewall) avec seulement 11 titres. Il gagne sa dernière finale à Kitzbühel en . Il se retire du tennis en 1960.

Palmarès (partiel)

Titres en simple

Finales en simple

Titre en double messieurs

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 24-06-1957  The Championships
 Wimbledon
G. Chelem Gazon (ext.) Gardnar Mulloy Neale Fraser
Lew Hoad
8-10, 6-4, 6-4, 6-4 Parcours

Finale en double messieurs

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 30-08-1957  US National Championships
 Forest Hills
G. Chelem Gazon (ext.) Ashley Cooper
Neale Fraser
Gardnar Mulloy 4-6, 6-3, 9-7, 6-3 Parcours

Titre en double mixte

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 18-07-1946  Internationaux de France
 Paris
G. Chelem Terre (ext.) Pauline Betz Dorothy Bundy
Tom Brown
7-5, 9-7 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem

En simple

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1941 2e tour (1/32) Ted Schroeder
1946 1/4 de finale Marcel Bernard 1/8 de finale Dinny Pails 1/8 de finale Bob Falkenburg
1947 1/8 de finale A. Ádám-Stolpa 1/2 finale Tom Brown
1948 1/2 finale Jaroslav Drobný 1/4 de finale John Bromwich 3e tour (1/16) Bob Falkenburg
1949 Finale Frank Parker 3e tour (1/16) Jaroslav Drobný
1950 Victoire Jaroslav Drobný Victoire Frank Sedgman
1951 1/8 de finale Lennart Bergelin 2e tour (1/32) Ham Richardson 1/4 de finale Dick Savitt
1952 1/4 de finale Frank Sedgman 1/8 de finale Vic Seixas
1953 1/8 de finale Felicisimo Ampon 3e tour (1/16) Jaroslav Drobný 1/4 de finale Tony Trabert
1954 1/2 finale Tony Trabert 1/2 finale Jaroslav Drobný
1955 1/4 de finale Sven Davidson 1/2 finale Tony Trabert
1956 1/8 de finale Jacky Brichant 2e tour (1/32) Bobby Wilson
1957 1/8 de finale Neale Fraser 1/8 de finale Neale Fraser 1/4 de finale Ashley Cooper
1958 1/8 de finale Robert Haillet 1/8 de finale Sven Davidson 1er tour (1/64) Whitney Reed
1959 3e tour (1/16) J-E. Lundqvist 1er tour (1/64) Jon Douglas
1960 2e tour (1/32) Mario Llamas 1er tour (1/64) N. Pietrangeli

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et références

  1. « Avis de décès officiel de la famille », sur Hommages.ch, (consulté le )
  2. Rebecca Garcia, « La légende Budge Patty n’est plus », sur 24heures.ch, (consulté le ).
  3. (en-US) Richard Goldstein, « Budge Patty, Elegant Tennis Champion of the 1950s, Dies at 97 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  4. L'Équipe, vendredi 22 février 1957. Tournoi de Bruxelles Tennis-Club de Belgique, Patty vainqueur du tournoi par poule avec 6 points et Brichant est deuxième du tournoi avec 4 points. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  5. L'Équipe, mardi 4 septembre 1956. Tournoi d'Athènes Championnats de l'Est Méditerranéen, Patty déclare forfait en finale du simple et du double en raison d'une entorse à la cheville. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  6. L'Équipe, mardi 31 mars 1959. Tournoi de Monte Carlo S.A.S. Prince Rainier avec la victoire de Robert Haillet sur Patty en 4 sets. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".

Liens externes