Blocage de mode

Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Laser Ti-Sapphire avec blocage de mode

Le blocage de mode ou verrouillage de mode désigne une technique de synchronisation de la phase des modes laser destinée à produire de courtes et intenses impulsions lumineuses [1].

Le blocage de mode est réalisé à l'aide de différents éléments optiques : colorant à absorbant saturable, modulateur acousto-optique, cellule de Pockels...

La principale application du blocage de mode est la réalisation de laser femtoseconde[2].

Historique

Exemple de laser à colorant avec une cavité en anneau

Les premiers lasers à colorant délivrant de courtes impulsions sont apparus dans les années 1970[3], mais les impulsions qu'ils délivrent ne sont pas suffisamment stables [4].

C'est en 1981 que la technique de blocage de mode passive est utilisée pour la première fois dans un laser à impulsions contre-propageantes[5]. Elle est améliorée en 1983 pour permettre le contrôle de la dispersion de vitesse de groupe[6].

Principe

Techniques

Blocage de mode passif

Les techniques passives de blocage de mode utilisent un absorbant saturable non linéaire, sans modulation externe[7]. Dans une cavité linéaire, on place souvent l'absorbant près de l'un des miroirs[8].

Limites du blocage de mode passif

Le blocage de mode passif a 2 principales limites[9] :

  • Le nombre limité de couples matériau amplificateur/absorbant saturable disponibles
  • La fréquence des pulses produits est peu ajustable

Blocage de mode actif

Les techniques actives de blocage de mode utilisent des modulations commandées du gain ou des pertes du laser pour atteindre le blocage de mode[7].

Pour les lasers à gaz ou à colorant, il est courant d'utiliser un modulateur acousto-optique ou un modulateur électro-optique[10].

Pour les lasers à semi-conducteur (diode laser par exemple), on ne peut pas introduire de modulation dans la diode, mais il est possible de moduler la position d'un miroir externe[10]

Blocage de mode hybride

Le blocage de mode hybride utilise à la fois un absorbant saturable et une modulation externe du gain[7].

Applications

Voir aussi

Notes et références

  1. Spectrometries Laser en Analyse et Caracterisation sur Google Livres
  2. [1], Cours de lasers de l'Université Paris-Sud
  3. (en)[2], Subpicosecond kilowatt pulses from a mode‐locked cw dye laser, C. V. Shanck and E. P. Ippen - Appl. Phys. Lett. 24, 373 (1974)
  4. A. Brun et P. Georges, « Sources laser femtosecondes » [PDF], sur Bib Sciences, bibliothèque électronique en sciences et techniques
  5. (en)[3], Generation of optical pulses shorter than 0.1 psec by colliding pulse mode locking, R. L. Fork, B. I. Greene and C. V. Shank - Appl. Phys. Lett. 38, 671 (1981)
  6. (en)[4], Negative dispersion using pairs of prisms, R. L. Fork, O. E. Martinez, and J. P. Gordon - Optics Letters, Vol. 9, Issue 5, p. 150-152 (1984)
  7. a b et c (en)High Power Mode-locked Semiconductor Lasers and Their Applications sur Google Livres
  8. (en)Photonic devices sur Google Livres
  9. (en)Femtosecond Laser Pulses: Principles and Experiments sur Google Livres
  10. a et b (en)Ultrashort Pulse Generation in Kerr-lens Mode Locked Colquiriite Lasers sur Google Livres