Bibliothécaire musical

Le métier de bibliothécaire musical, bien que méconnu, est indispensable au bon fonctionnement d’un orchestre. Il consiste à se procurer les ressources matérielles nécessaires à l'exécution d'une œuvre musicale, mais aussi de faire le lien entre le chef d'orchestre et les différents acteurs qui auront besoin d'une partition lors d'une production.

Les autres appellations

Il n'existe pas de nom précis pour ce métier, car chaque structure possède sa propre terminologie des métiers.

  • Responsable des ressources musicales
  • Chargé de la bibliothèque musicale
  • Attaché aux productions musicales
  • Bibliothécaire-copiste
  • Bibliothécaire d'orchestre
  • Musicothécaire

Les rôles et les missions

Le bibliothécaire musical gère la bibliothèque musicale, ainsi que les archives, toutes deux essentiellement composées de partitions, mais aussi d'enregistrements sonores et audiovisuels. Il est responsable de la commande, la préparation, ainsi que la gestion de l'ensemble des partitions et du matériel musical destiné au chef d'orchestre, chef de chants, chœur et musiciens de l'orchestre de chaque production. Le bibliothécaire est un élément essentiel de la production et effectue un travail de longue haleine s'étalant dès le choix de la programmation jusqu'aux premières répétitions.

Il est également actif en cas de modifications pendant la production et s'occupe des mises en ordre, archivage, renvois de matériels lorsque la production s'est terminée

Les activités

Le bibliothécaire musical doit, pour chaque œuvre programmée, adopter un processus méthodologique de base afin d'être efficace lors de la mise en place du lien entre les acteurs musicaux et le chef d'orchestre. Il doit faire donc face à de multiples activités :

  • Lorsqu'il reçoit le choix des œuvres programmées, il doit faire des recherches sur les différentes versions précédemment interprétées, ainsi que les éditions existantes de ces œuvres. S'il existe différentes éditions, le bibliothécaire musical consulte alors le chef d'orchestre qui choisira la version la plus intéressante d'un point de vue musicologique, et la version qui illustrera au mieux le livret.
  • Une fois la version et l'édition choisies, il se charge de la commande du matériel musical, composé du conducteur, des réductions pour piano et chant (dans le cas d'œuvres lyriques) et du matériel pour l'orchestre (la partition destinée à chaque instrumentiste de l'orchestre). Si les archives ne possèdent pas le matériel, il est possible de l'acheter ou de le louer. Lorsque le matériel est livré, il doit reporter les modifications demandées par le chef d'orchestre et le metteur en scène. Il effectue également une lecture complète de toutes les partitions et du conducteur afin de corriger les erreurs d'édition.
  • Lorsqu'il s'agit d'un opéra, le bibliothécaire musical doit ensuite contacter le chef d'orchestre et le metteur en scène de l'équipe artistique afin de procéder aux différentes coupures (qui sont différentes d'une production à l'autre). Ces modifications doivent être mises en évidence de manière claire sur les partitions des chanteurs, mais aussi faire l'objet d'une nouvelle pagination pour le matériel de l'orchestre, pour éviter les tournes inutiles.
  • Il se doit de fournir au musicien des partitions claires, et utilise donc la technique du collage pour éviter les fausses lectures lors des répétitions. Il se charge de garantir une tourne confortable au musicien, car la partition doit être facile à manier malgré les modifications importantes pour les exécutants de l'orchestre. Il y inscrit différentes indications importantes comme les coups d'archet (définis par les solistes des cordes de l'orchestre afin d'unifier le jeu collectif), les directives notées sur le conducteur par le chef d'orchestre, concernant l'expression, la dynamique, le tempo ou encore les indications de battue. il assiste aux répétitions pour s'assurer du bon fonctionnement des partitions, éventuellement corriger des incohérences présentes entre le conducteur et la partition de l'instrument concerné, et rectifier au besoin les annotations selon le souhait du chef ou des instrumentistes.
  • Après la toute dernière représentation de l'œuvre, le bibliothécaire est chargé de récupérer toutes les partitions, de retirer toutes les modifications effectuées, et de suivre leur restitution à l'éditeur si elles ont été louées.

Comme évoqué précédemment, chaque structure possède son type précis de bibliothécaire, et donc des fonctions supplémentaires viennent s'ajouter au cahier des charges de ce dernier. C'est le cas de l'Opéra national du Rhin de Strasbourg, qui, ne possédant pas d'orchestre, fait appel alternativement à l'Orchestre Symphonique de Mulhouse et l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg. Le bibliothécaire a pour tâche de prévoir une éventualité d'embauche de musiciens supplémentaires, car les effectifs de ces deux orchestres diffèrent.

Le bon profil pour exercer de métier

Le bibliothécaire doit savoir maîtriser le langage et la théorie. Il a de préférence le sens de l'organisation, doit être réactif, diplomate et rigoureux. Son emploi du temps est relativement fixe, mais il est très mobile car il doit effectuer plusieurs déplacements pour assister aux lectures. Il possède également des connaissances en informatique, notamment pour la bureautique, la mise en place de base de données, et la MAO. Avoir des notions de droits d'auteur ou une pratique du violon peut être un atout très intéressant. Il possède quelques notions d'italien et d'allemand (qui sont très utilisés dans la musique), et maîtrise l'anglais afin de mieux transcrire les volontés du chef d'orchestre (et/ou du metteur en scène si c'est un opéra) sur le matériel, si ce dernier est étranger.

Bibliographie