Bethléem (film)

Bethléem
Titre original בית לחם
Réalisation Yuval Adler
Scénario Ali Wakad
Yuval Adler
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau d’Israël Israël
Genre Thriller
Durée 99 minutes
Sortie 2013


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bethléem (hébreu : בית לחם) est un thriller israélien réalisé par Yuval Adler, sorti en 2013.

Il est sélectionné pour représenter Israël aux Oscars du cinéma 2014 dans la catégorie meilleur film en langue étrangère[1].

Synopsis

C'est l'histoire de loyauté et de trahison entre un agent des services secrets israéliens, Razi, et son jeune informateur palestinien, Sanfur (« Schtroumpf » en arabe), sur fond d'attentats suicides en Israël. Sanfur est tiraillé entre son amitié pour Razi et sa loyauté pour sa famille et notamment son frère Ibrahim, qui appartient aux Brigades des martyrs d'Al-Aqsa tout en étant financé par le Hamas. De nombreux protagonistes de ce thriller jouent en fait un double jeu, sur fond d'alliances politiques mouvantes inter-palestiniennes et israélo-palestiniennes.

Pris « la main dans le sac », Sanfur réalise qu'il a le statut d'un traître qui mérite la mort par les siens, pendant que les services secrets l'incitent à continuer sa mission en le considérant comme un informateur parmi les autres.

Le film se termine par l'assassinat de Razi par Sanfur. Ce dernier doit, afin de prouver sa fidélité à son peuple, venger la mort de son frère abattu par l'armée israélienne à la suite de l'attentat-suicide organisé par ce dernier causant plusieurs morts sur le territoire hébreu.

Fiche technique

Distribution

Accueil

  • The Hollywood Reporter : « Le réalisateur débutant israélien, Yuval Adler, crée un drame personnel et tragique parmi les acteurs d'un pouvoir meurtrier de sa terre natale troublé[2] »
  • The Telegraph : « Il y a peu d'hommes sages dans le thriller de Yuval Adler, projeté au Festival de Venise[3] »
  • Variety : « This tightly wound clock-ticking thriller examines the Arab-Israeli conflict to impressive effect[4] »
  • The New York Times : « The murky world of terrorism and counter-terrorism, and the vicious circle of suspicion and betrayal in which all the players are locked, are well drawn in this gritty, suspenseful drama as the action moves toward its inevitably violent denouement[5] »
  • Haaretz : « un film de propagande[6] »

Distinctions

Récompenses

  • Mostra de Venise 2013 : Grand prix de la sélection parallèle « Giornate degli Autori »
  • Ophirs 2013 : six récompenses dont meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario

Nominations et sélections

Notes et références

  1. a et b (en) « 76 Countries In Competition For 2013 Foreign Language Film Oscar », sur le site de l'AMPAS (consulté le 15 décembre 2013)
  2. Stephen Dalton, « Bethlehem: Venice Review », Hollywood Reporter,
  3. Robbie Collin, « Bethlehem, review », The Telegraph,
  4. Leslie Felperin, « Venice Film Review: ‘Bethlehem’ », Variety,
  5. Roderick Conway Morris, « Pushing Into the Little Known », New York Times,
  6. Gideon Levy, « 'Bethlehem' is yet another Israeli propaganda film », Haaretz, (consulté le 21 octobre 2013)
  7. (en) « Israel's Oscar entry on Mideast conflict cleans up at local 'Academy Awards' », The Jerusalem Post (consulté le 15 décembre 2013)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes