Bernardino de Mendoza

Bernardino de Mendoza
Fonctions
Ambassadeur d'Espagne en France
Ambassadeur d'Espagne au Royaume-Uni ()
Ambassadeur
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activités
Autres informations
Grade militaire

Bernardino de Mendoza, né vers 1540 à Guadalajara (Espagne) et mort le à Madrid, était un diplomate et écrivain espagnol.

Biographie

Entré dans l'armée en 1560, il sert aux Pays-Bas sous les ordres du duc d'Albe et combat notamment en à Gembloux. Il est admis dans l'Ordre de Santiago en 1576.

Nommé ambassadeur d'Espagne en Angleterre en 1578, il s'y livre aussi à l'espionnage pour le compte de son roi, Philippe II d'Espagne, avec lequel il entretient une correspondance chiffrée. Il noue des contacts secrets avec les milieux de l'opposition catholique anglaise et la reine d'Écosse en exil Marie Stuart afin d'agir en faveur de la cause catholique. Compromis dans le complot de Throckmorton contre Élisabeth Ire, il est expulsé du royaume en 1584. Son renvoi marque la rupture des relations diplomatiques entre les deux puissances et le début d'une longue guerre.

Il devient ensuite ambassadeur d'Espagne en France de 1584 à 1591. Dans cette fonction, il apporte un soutien ouvert au duc de Guise et au parti de la Sainte Ligue au cours des Guerres de Religion au nom de son maître Philippe II, et abreuve leur cause de subsides espagnols. Son action est notamment déterminante dans la coulisse de la Journée des barricades et dans la résistance victorieuse des Ligueurs de Paris assiégés par Henri IV en 1590.

Sa correspondance diplomatique avec son souverain constitue une source historique majeure de l'histoire des conflits religieux entre les puissances européennes de la fin du XVIe siècle.

Publications

Bernardino de Mendoza a laissé par ailleurs une œuvre écrite digne d'intérêt.

Il a d'abord composé un traité d'art militaire intitulé Teórica y práctica de la guerra (Madrid 1577), dont une traduction en langue française par Salluste Grati a été publiée à Venise en 1616.

Il fait ensuite imprimer directement en Français sa Harangue au Roy Tres-Chrestien, faite à Chartres par Monseigneur Don Bernardin de Mendoça, ambassadeur pour le roy d'Espagne vers Sa Majesté (1588).

On lui doit surtout un récit de première main la campagne des Flandres, à laquelle il avait participé : Comentario de lo sucedido en los Países Bajos desde el año 1567 hasta el de 1577 (Madrid, 1592). Placé sous le patronage explicite du modèle illustre des Commentaires sur la Guerre des Gaules de Jules César, ce texte a été édité à Paris dès 1591, dans une traduction française due à un fervent ligueur, le Père Crespet, qui a précédé la publication espagnole du document.

Mendoza est enfin l'auteur d'une traduction en langue espagnole des six livres de la Politique (Politicorum sive civilis doctrinae libri sex) du philosophe flamand Juste Lipse (Madrid, 1604).

Œuvres

Bibliographie

  • Alfred Morel-Fatio, « D. Bernardino de Mendoza. I. La Vie », Bulletin hispanique, Paris, nos 8-1,‎ , p. 20-70 (lire en ligne).
  • Alfred Morel-Fatio, « D. Bernardino de Mendoza. II. Les Œuvres », Bulletin hispanique, Paris, nos 8-2,‎ , p. 129-147 (lire en ligne).
  • (en) De Lamar Jensen, Diplomacy and Dogmatism : Bernardino de Mendoza and the French Catholic League, Cambridge (Massachusetts), Harvard University Press, , XII-322 p. (présentation en ligne).
  • (es) Valentín Vázquez de Prada, Felipe II y Francia (1559-1598) : politica, religion y razón de Estado, Pampelune, Ediciones Universidad de Navarra, coll. « Histórica », , XXII-517 p. (ISBN 84-313-2170-9, présentation en ligne).
  • (es) Carlos Javier Carnicer García et Javier Marcos Rivas, Espías de Felipe II : los servicios secretos del imperio español, Madrid, La Esfera de los libros, , 519 p. (ISBN 84-97342-78-X).

Liens externes

  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • Gemeinsame Normdatei
    • Bibliothèque nationale d’Espagne
    • Bibliothèque royale des Pays-Bas
    • Bibliothèque nationale d’Israël
    • Bibliothèque nationale de Catalogne
    • Bibliothèque apostolique vaticane
    • Bibliothèque nationale d’Australie
    • WorldCat