Benoît Génuini

Benoît Genuini
Fonction
Président
Passerelles numériques
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Benoît Génuini est un ingénieur et homme d'affaires français, né le à Versailles.

Après avoir travaillé pendant trente ans dans un grand cabinet de conseil international, Accenture, il s'est consacré à des actions humanitaires. Il est notamment cofondateur de l'Agence nouvelle des solidarités actives avec Martin Hirsch, et de la fondation Amanjaya. Il a aussi été médiateur de Pôle emploi pendant une courte période, et démissionne à cause de l'absence de réaction lors de la publication de son rapport.

Biographie

Benoît Génuini intègre l'École polytechnique[1] avec la promotion 1973.

Dès l'obtention de son diplôme en 1976, il entre dans la société de conseil et d’audit Arthur Andersen pour travailler dans le conseil en technologies de l’information. Il va y rester toute sa carrière. En 1989, la partie conseil se sépare de la partie audit d’Arthur Andersen et prend le nom d’Andersen Consulting[a] ; Benoît Génuini se trouve dans cette dernière entité.

En 1995, il devient président d’Andersen Consulting France puis en 2001 d’Accenture France[b] ; il reste à ce poste jusqu'à la fin de l’année 2005[2]. À cette époque, il est également membre du comité exécutif mondial d’Accenture, directeur général des activités du secteur énergie et chimie pour l’Europe, l’Afrique, et l’Amérique Latine[3].

Parallèlement en 1996, il crée la fondation d’entreprise Andersen Consulting, pour le mécénat culturel et le soutien d’actions dans le domaine de l’éducation. Sa fondation soutient notamment au Cambodge une organisation non gouvernementale dans le but de former des jeunes aux métiers de l’informatique[3].

Fin 2005, il décide de démissionner de son poste de président d’Accenture France et de quitter la société de conseil pour s’engager dans des actions caritatives et humanitaires. Il fonde l’Agence nouvelle des solidarités actives avec le haut fonctionnaire et président d’Emmaüs France, Martin Hirsch, dans le but de lutter contre la pauvreté, notamment en collaboration avec des collectivités locales pour trouver de nouvelles méthodes de réinsertion professionnelle[3].

Il est également président et fondateur de la fondation Amanjaya pour l'éducation[3] (créée en 2008 sous l'égide de la Fondation de France) et de Passerelles numériques, association œuvrant dans le domaine de l'éducation des jeunes défavorisés pour réduire la « fracture numérique » dans les pays du Sud-Est asiatique.

Il est médiateur de Pôle emploi pendant seize mois, jusqu'en , date à laquelle il démissionne face au manque de réponses de la part de la direction de l'établissement public, à la suite de son rapport publié le [2]. Jean-Louis Walter lui succède en .

En 2019, il intègre la commission stratégie[4] de l'ONG International Impact[5] sur demande de son fondateur Jean-Christophe Crespel.

Distinctions

Notes et références

Notes

  1. Tout en restant associée à Arthur Andersen par le biais d’une structure de regroupement mondiale, « Andersen Worldwide Société Coopérative », de droit suisse.
  2. À la suite du changement de nom d'Andersen Consulting en Accenture au début de l’année 2001.

Références

  1. De la promotion X1973, cf. « Fiche de Benoît Génuini », sur polytechniciens.com, Paris, Association des anciens élèves et diplômés de l'École polytechnique (l’AX) (consulté le ).
  2. a et b « Benoît Génuini : "Pôle emploi laisse ses agents dans une relation difficile de face-à-face avec les chômeurs" », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  3. a b c et d Amanjaya.
  4. « Benoît Genuini », sur international-impact.com, International Impact (consulté le ).
  5. « International-Impact », sur International-Impact (consulté le ).

Annexes

Liens externes