Beauséjour (album)

Beauséjour

Album de Michel Berger
Sortie [1]
Enregistré 1978 - 1980
Sound Labs, Hollywood[2]
Davlen Studios, Los Angeles[2]
Hit Factory, New York[2]
Studio Gang, Paris[2]
Durée 37:05
Producteur Michel Berger
Label WEA

Albums de Michel Berger

Singles

Beauséjour est le 5e album studio de Michel Berger sorti en 1980.

Son titre fait référence à la villa de Beauséjour, à Paris, où réside alors le compositeur[3].

Depuis Starmania, opéra-rock paru en 1978 et créé à la scène en 1979, Michel Berger est définitivement reconnu, mais seulement comme auteur-compositeur. Comme chanteur, il n’a connu qu’un seul succès : Écoute la musique[4].

Les années 1980 sont bénéfiques à Michel Berger pour sa carrière de chanteur. En effet, lors de sa sortie, Beauséjour connaît un véritable triomphe commercial porté par La Groupie du pianiste, grand succès de l’été 1980.

Outre La Groupie du pianiste, deux autres titres rencontrent également le succès : Celui qui chante et Quelques mots d'amour.

Daniel Balavoine fait les chœurs dans la chanson Y’a vraiment qu’l’amour qui vaille la peine[5].

L'album s'est vendu à près de 400 000 exemplaires depuis sa sortie.

Réception

Notation des critiques
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Nostalgie5/5 étoiles[6]

Titres

Toutes les chansons sont écrites et composées par Michel Berger.

No Titre Durée
1. La Groupie du pianiste 4:41
2. Y'a vraiment qu'l'amour qui vaille la peine 4:21
3. C'est pour quelqu'un 3:09
4. Celui qui chante 3:10
5. Tout est possible 3:58
6. Attendre 4:54
7. Quelques mots d'amour 3:38
8. Jouer du banjo 3:39
9. La Fille des années 2000 3:05
10. C'est difficile d'être un homme aussi 2:27
37:05

Crédits

Les musiciens

  • Michel Berger : piano, chant
  • France Gall : chœurs sur La Groupie du pianiste, Celui qui chante, Attendre, Tout est possible et C'est difficile d'être un homme aussi
  • Herb Pedersen : banjo sur Jouer du banjo
  • Lyle Harper : basse sur Y'a vraiment qu'l'amour qui vaille la peine, Attendre et La Fille des années 2000
  • Neil Stubenhaus : basse sur C'est pour quelqu'un, Celui qui chante, Quelques mots d'amour, Jouer du banjo et C'est difficile d'être un homme aussi
  • Pascal Arroyo : basse sur Tout est possible
  • Paul Stallworth : basse sur La Groupie du pianiste
  • Claude Puterflam : chœurs sur Attendre
  • Daniel Balavoine : chœurs sur Y'a vraiment qu'l'amour qui vaille la peine
  • Laurel Massé : chœurs sur Jouer du banjo
  • Allan Schwartzberg : batterie sur Tout est possible
  • Jim Gordon : batterie sur C'est pour quelqu'un, Quelques mots d'amour et Jouer du banjo
  • Jim Keltner : batterie sur La Groupie du pianiste
  • Mike Baird : batterie sur Celui qui chante
  • Rick Shlosser : batterie sur C'est difficile d'être un homme aussi
  • Simon Phillips : batterie sur Y'a vraiment qu'l'amour qui vaille la peine, Attendre et La Fille des années 2000

Production

Classements et certifications

Classement

Classement (1980) Meilleure
position
Drapeau de la France France (SNEP)[7] 2

Certifications

Pays Certification Date Ventes certifiées Ventes réelles
Drapeau de la France France (SNEP)[8] Disque d'or Or 1980 100 000 296 300[9]

Notes et références

  1. http://laurentpons.eu/michelbergertracks.htm
  2. a b c et d Information issue de la pochette du 33 tours.
  3. Ninie Peaudchien, « 23 janvier : 1980, sortie de Beauséjour, l’album de la consécration pour Michel Berger », Addict-Culture, 23 janvier 2020.
  4. Édité en single en 1973 et intégré à l’album Chansons pour une fan paru en 1974.
  5. « Michel Berger - Beauséjour », sur Discogs (consulté le ).
  6. Modèle:Nostalgie
  7. http://www.infodisc.fr/Album_B.php
  8. Infodisc/certifications
  9. http://www.infodisc.fr/CDCertif_O.php?debut=200

Liens externes