Bataille de Mykolaïv

Offensive de Mykolaïv
Informations générales
Date -
(1 mois et 13 jours)
Lieu oblast de Mykolaïv et oblast de Kherson (Ukraine)
Issue

Victoire ukrainienne[1]

  • L'armée russe a été repoussée de la ville et de la majeure partie de la région environnante[2].
Belligérants
Drapeau de la Russie RussieDrapeau de l'Ukraine Ukraine
Forces en présence
Flag of the Russian Federation Ground Forces.svg Forces armées russes*Ensign of the Ukrainian Armed Forces.svg Forces armées ukrainiennes
Pertes
Drapeau de la Russie 300 morts au moins[5],[6]Drapeau de l'Ukraine 60 morts au moins[réf. souhaitée]

Invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022

Batailles


Offensive du Nord (Jytomyr, Kiev)


Offensive du Nord-Est (Tchernihiv, Soumy, Kharkiv)


Offensive de l'Est (Donetsk, Louhansk)


Offensive du Sud (Mykolaïv, Kherson, Zaporijjia)


Frappes aériennes dans l'Ouest de l'Ukraine


Guerre navale


Crimée


Débordement


Massacres


Chronologie


Coordonnées 47° 25′ 48″ nord, 31° 48′ 00″ est
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
(Voir situation sur carte : Ukraine)
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Offensive de Mykolaïv

La bataille de Mykolaïv est une opération militaire menée à partir du par les forces armées russes contre les forces armées ukrainiennes pour atteindre et prendre le contrôle de Mykolaïv dans le sud de l'Ukraine. Cette bataille est dans la continuation de l'offensive de Kherson[7], dans le cadre de l'invasion russe de l'Ukraine en 2022.

Contexte

Mykolaïv (en ukrainien : Миколаїв, en russe : Николаев, Nikolaïev) est une ville portuaire et industrielle du sud de l'Ukraine et la capitale administrative de l'oblast de Mykolaïv. Sa population s'élève à 476 101 habitants en 2021.

Bombardements préliminaires

Les 24 et , une tentative de frappe aérienne a eu lieu au-dessus de Mykolaïv, bien qu'elle ait été repoussée par un équipement anti-aérien[8],[9],[10]. Les forces russes auraient bombardé la base aérienne de Koulbakine[11]. Bien que peu de rapports aient fait état d'une intervention terrestre, certains rapports sur les médias sociaux indiquent que les forces russes sont arrivées un peu plus tard[12].

Combats principaux

Dans l'après-midi du 26 février, douze chars ont réussi à percer à Kakhovka sur le Dniepr et se dirigeraient vers Mykolaïv[13]. Vitaly Kim, le gouverneur de l'oblast, a déclaré que la ville avait 5 heures pour se préparer[14],[15]. De l'artillerie et d'autres armes ont été préparées pour permettre une défense complète[16].

Vers 18 h 30 heure locale, des chars se trouvaient à la périphérie de la ville et le maire a ordonné aux citoyens de rester chez eux, aussi loin que possible des fenêtres[17]. Peu de temps après, les troupes sont entrées dans la ville et une bataille sur le Boug méridional a éclaté environ dix minutes plus tard[18]. Selon certains rapports, des chars « ont traversé la ville »[19].

Le 26 février, vers 18 h, des combats se déroule au zoo de la ville[20]. Après trois heures de combat, les forces russes ont été repoussées[21]. Le gouverneur, Vitaly Alexandrovitch Kim, et le maire, Nikolaev Alexander Senkevich, ont félicité la victoire qui s'approchait[21].

Au petit matin, il a été confirmé que la ville est resté aux mains des Ukrainiens. « Mykolaïv est à nous ! Gloire à l'Ukraine ! », a déclaré Kim sur les réseaux[22]. Certains soldats russes auraient été capturés par les défenseurs.

De nombreux dégâts ont été provoqué par les féroces combats urbains détruisant le centre-ville[23]. Un projectile a mis le feu à un supermarché[24].

La raison de la faible envergure de l'assaut sur la ville est la résistance ukrainienne lors de la [[Première bataille de Kherson |bataille de Kherson]] et les ponts qu'ils ont fait sauter. Des soldats russes ont été sortis des égouts où ils s'étaient réfugiés[25].

Le , les autorités ukrainiennes revendiquent la capture d'un petit groupe de soldats russes effectuant une action de reconnaissance à l'extérieur de Mykolaïv. Le gouverneur de l'oblast  Vitaliy Kim diffuse l'image de l'un d'entre eux sur la messagerie Telegram[26].

Le 3 mars, la Marine ukrainienne saborde dans le port sa seule frégate, le navire amiral Hetman Sahaydachniy (F130), afin d'éviter sa capture par l'armée russe[27],[28].

Le , les combats à Mykolaïv se poursuivent alors que plusieurs explosions dues à des frappes militaires ont touché la ville. Les échanges de tirs entre les armées des deux belligérants se sont concentrés autour de la base militaire située au sud-est de la ville. Selon l’administrateur régional de la région de Mykolaïv, Vitali Kim, les Russes auraient perdu deux blindés. L’aéroport serait inutilisable et toujours en proie à de violents combats pour son contrôle.[29]

Le , des combats sont signalés à Voznessensk, à environ 90 kilomètres au nord-ouest de Mykolaïv en suivant la rive orientale du Boug méridional. La présence de soldats russes à cet endroit, alors que l'armée ukrainienne défend toujours la capitale de l'oblast, indique qu'au moins une petite partie des troupes russes a contourné la zone de front pour tenter de poursuivre son offensive vers le nord[30].

Dans les jours suivants, Mykolaïv continue de faire l'objet de combats intenses. Plusieurs immeubles sont détruits dans les bombardements le [31].

Le au matin, des dizaines de soldats ukrainiens sont tués dans une caserne du nord de la ville frappée par 6 roquettes[32].

Attaque au missile d'une base militaire ukrainienne

Le 18 mars, deux missiles russes Kalibr ont frappé une caserne de l'armée ukrainienne, utilisée pour entraîner des soldats locaux, située dans la banlieue nord de Mykolaïv. L'attaque s'est produite pendant la nuit, alors que les soldats dormaient dans leurs couchettes[33]. On annonça d'abord que 45 soldats ukrainiens auraient été tués, mais que le nombre de morts devrait augmenter[34],[35]. Le journal belge HLN a rapporté que, selon la morgue de la ville, au moins 80 soldats ukrainiens auraient été tués[36]. On suppose que presque tous les 200 soldats ont été tués, car un seul survivant a été tiré des décombres le lendemain et les températures ont atteint -6°C pendant la nuit[33].

Références

  1. https://www.washingtonpost.com/world/2022/04/09/mykolaiv-nervous-russia-military-moves-south/
  2. (en) « Practically no invaders left in Mykolayiv region – head of administration », sur www.ukrinform.net (consulté le )
  3. Michael Schwirtz, « Proud Band of Ukrainian Troops Holds Russian Assault at Bay — for Now » [archive du ], sur The New York Times, (consulté le )
  4. « As result of morning shelling of Mykolaiv, eight servicemen killed, eight missing – local authorities », interfax-Ukraine,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  5. (uk) « Миколаїв відстояли: ЗСУ відбили повітряні атаки » [archive du ], sur Mukachevo.net, Mukachevo,‎ (consulté le ).
  6. (uk) Dzvenislava Karpliuk, « Українські війська відбили Миколаїв » [archive du ], sur Glavkom, ГЛАВКОМ,‎ (consulté le ).
  7. (uk) « На підступах до Херсона і в напрямку Миколаєва ведуться бої - Генштаб ЗСУ », sur TSN,‎ .
  8. (uk) « Українські війська відбили Миколаїв », sur Glavkom,‎ .
  9. (uk) « Миколаїв відстояли, ППО відбила атаку - голова ОДА », sur Unkrinform,‎ .
  10. (en) « Our Mykolaiv: Ukrainian air defense repulsed attacks on the city », sur Ukrayinska Pravda, .
  11. (uk) « ЗСУ відбили Миколаїв: у місті омріяна тиша », sur LB,‎ .
  12. (uk) « Голова Миколаївської ОДА підтвердив, що ЗСУ відстояли місто та область », sur LB,‎ .
  13. (uk) « Миколаїв готується до кругової оборони: до міста прориваються 12 танків », sur 24-Канал,‎ .
  14. (uk) « Миколаїв готується до кругової оборони: пруть ворожі танки », sur 24-Канал,‎ .
  15. (en) « Russian invasion update: Mykolaiv preparing for all-round defense, tanks break through from Kakhovka », sur Ukrinform, .
  16. (uk) « Миколаїв готується до кругової оборони », sur Telegraf,‎ .
  17. (uk) « Миколаїв готується до оборони: розвели міст через річку, а людей просять не виходити », sur TSN,‎ .
  18. (uk) « Бои за Николаев: в городе слышны выстрелы, объявлен сбор медиков », sur 24-Канал,‎ .
  19. (uk) « Танки пройшли через Миколаїв зі стріляниною - ОДА », sur Unian,‎ .
  20. (uk) « У передмісті Миколаєва йде танковий бій », sur www.niknews.mk.ua (consulté le ).
  21. a et b (uk) « У Миколаєві тероборона дала бій російським танкам », sur glavcom.ua (consulté le ).
  22. (uk) « Миколаїв залишається під контролем України », sur ТСН.ua,‎ (consulté le ).
  23. « https://twitter.com/goncharenkoua/status/1497851093962870784 », sur Twitter (consulté le ).
  24. (ru) « В Николаев заходили российские танки: что известно », sur Городская газета,‎ (consulté le ).
  25. « [UKRAINE] Bilan du jour 3 : Kiev tient toujours, progression russe au sud, nombreuses pertes dans les deux camps », sur Air et Cosmos (consulté le ).
  26. (en) « Russian soldiers captured by Ukrainian forces in southern city of Mykolaiv », CNN, .
  27. (en) Michael Evans, « Ukraine scuttles its flagship frigate as the Russians close in », The Times,‎ (ISSN 0140-0460, lire en ligne).
  28. « The Ukrainian Navy's Flagship Appears To Have Been Scuttled », sur The Drive, .
  29. Maxime Gil, « Guerre en Ukraine : Kiev attaquée "d'une minute à l'autre", nouvelles négociations avec la Russie », sur linternaute.com.
  30. (en) Nick Paton Walsh, « Video shows firefights between Ukrainian and Russian troops in streets of Ukrainian city of Voznesensk », CNN, .
  31. (fr) « Guerre en Ukraine : Mykolaïv visée par des bombes », France Info, 12 mars 2022.
  32. « Guerre en Ukraine: un site militaire dévasté à Mykolaïv, des dizaines de morts recensés », sur lefigaro.fr,
  33. a et b (en-GB) « Ukraine conflict: Scores feared dead after Russia attack on Mykolaiv barracks », sur BBC News, (consulté le )
  34. « Russians hit army barracks in Mykolaiv in southern Ukraine, leaving dozens dead: reports », sur Fox News,
  35. (en-GB) « Ukraine war latest: Gun battles as Russian troops reach Mariupol city centre, says mayor », sur BBC News (consulté le )
  36. « Onze oorlogsjournalist Robin Ramaekers na bombardement in Mykolaiv: “Een van de zwaarste klappen voor het Oekraïense leger tot nu toe” », sur HLN Nieuws,