Basse tension

Selon le domaine le terme basse tension a différentes significations.

En électricité, la basse tension est généralement une tension inférieure à 1 000 V alors que la haute tension est toute tension supérieure à cette valeur. Les valeurs en dessous de 50 V sont dites « très basse tension »[1].

En électronique, la distinction entre haute et basse tension peut se faire sur des valeurs plus faibles, mais cette pratique n'est pas normalisée.

Distribution d’électricité

Pour la distribution d'électricité les normes européennes définissent le domaine de la basse tension (sigle BT) comme les tensions comprises entre[2] :

BTA et BTB

Le domaine de basse tension était autrefois divisé en BTA et BTB, respectivement en dessous et au-dessus de 500 V en alternatif et 750 V en continu (BTA et BTB signifiant respectivement courant de basse tension « A » et courant de basse tension « B »). Depuis 1995, cette distinction n'existe plus[3], la norme NF C 18-510 ne distinguant plus les sous-domaines BTA et BTB.

Les tensions dont les valeurs sont plus faibles appartiennent à la catégorie de la très basse tension : TBT.

Notes et références

  1. TBTS : tout savoir sur la « Très Basse Tension de Sécurité », installation-renovation-electrique.com du , consulté le 29 juin 2019
  2. Voir : B.II.3.1.NT.LUX. Généralités, europa.eu, consulté le 29 juin 2019
  3. « Domaines de tension », sur habilitation-electrique.com, (consulté le ).

Voir aussi