Basse (rivière)

La Basse
(agouille de Baillarou)
Illustration
La Basse à Perpignan.
Carte.
L'arrondissement de Perpignan dans les Pyrénées-Orientales
Caractéristiques
Longueur 16 km [1]
Bassin 70 km2 [2]
Bassin collecteur Têt
Débit moyen 0,656 m3/s (Perpignan) [3]
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire SMBVT ou Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Têt[4]
Régime nivo-pluvial méridional
Cours
Source Serrat del Pou (234 m)
· Localisation Sainte-Colombe-de-la-Commanderie
· Altitude 180 m
· Coordonnées 42° 37′ 00″ N, 2° 44′ 41″ E
Confluence Têt
· Localisation Perpignan
· Altitude 26 m
· Coordonnées 42° 42′ 19″ N, 2° 53′ 58″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite la Sagne et Ganganell
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissements Perpignan
Cantons Thuir, Millas, Toulouges, Perpignan-8, Perpignan-6, Perpignan-2
Régions traversées Occitanie
Principales localités Perpignan

Sources : SANDRE:« Y0470560 », Géoportail, Banque Hydro, SMBVT[4]

La Basse est une rivière du département des Pyrénées-Orientales dans la région Occitanie et un affluent de rive droite (donc sud) de la Têt, dans laquelle elle se jette à Perpignan.

Géographie

D'une longueur de 16 km[1], la Basse prend sa source à l'est du petit mont de Serrat del Pou (234 m)[5] et à 200 mètres au nord de Sainte-Colombe-de-la-Commanderie et au sud-ouest de Thuir[notes 1].

Jusqu'à la fin du XVIIe siècle, elle conflue dans la Têt dans les environs de Canet. Son parcours est alors raccourci avec la construction d'un canal par les ingénieurs du roi[6].

Elle a été bétonnée à l'entrée de Perpignan pour limiter son débit. Elle passe devant le Lycée François-Arago et le Castillet (ancienne porte fortifiée de Perpignan), et rejoint la Têt en aval du pont Joffre à une altitude de 26 mètres.

Cette rivière connaît souvent des crues lorsqu'il pleut, et son débit peut devenir assez important à l'intérieur même de Perpignan, ce que l'on peut par exemple observer en face du Castillet.

Communes et cantons traversés

Dans le seul département des Pyrénées-Orientales, la Basse traverse les six communes[1],[notes 2] et cinq cantons :

Soit en termes de cantons, la Basse prend source dans le canton de Thuir, traverse les canton de Millas, canton de Toulouges, canton de Perpignan-8, canton de Perpignan-6 et conflue dans le canton de Perpignan-2, le tout dans l'arrondissement de Perpignan.

Bassin versant

Son bassin versant est de 70 km2[2] alors que celui de la Têt est de 1 417 km2 (ou 1 369 km2 selon le SANDRE[1]) soit moins de 5 % du bassin total de la Têt.

Organisme gestionnaire

L'organisme gestionnaire est le SMBVT ou Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Têt créé en 2008[4].

Affluents

Le SANDRE ne référence pas d'affluent. Pourtant l'état du territoire de Perpignan[2] connaît deux affluents droits :

Donc son nombre de Strahler est de deux.

Hydrologie

La Nouvelle Basse à Perpignan

La Basse a aussi été observée (par la banque Hydro) de 1977 à 1991 sur 14 ans[3] pour un module de 0,656 m3/s -donc après la construction du canal défluent pour les crues -.

Crues ou aiguats

Sur cette période, le débit instantané maximal fut le à 12 h 20 avec 88,9 m3/s, une hauteur maximale instantanée de 175 cm et un débit journalier maximal de 36,50 m3/s.

La Têt est sujette de très grosses crues ou « aiguat » en catalan : la dernière date de 1992 avec 1 115 m3/s. La plus remarquée fut celle d'octobre 1940 avec 3 600 m3/s.

Les crues observées sur la Basse sont : aiguat du , inondations de 1915, 1959, 1969 avec en 1959 un débit atteint de 240 m3/s[2].

Pont sur la rivière Basse, à Perpignan

En 1975 un canal longeant l'autoroute A9 dérive les débits de crue vers la Têt calibré pour des crues cinquantenales de l'ordre de 300 m3/s. Ainsi Perpignan evita les crues le , le , le et .

Aménagements

La Basse voit aussi passer sur la commune de Toulouges le LGV Sud Europe Méditerranée.

Écologie

La Basse est une coulée verte qui traverse l'ouest de Perpignan et est un milieu attractif pour les oiseaux[2].

Voir aussi

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références

Notes

  1. selon la mairie de Perpignan la source serait au roc de Majorque (440 m) à moins de 2 km à l'est du Serrat del Pou
  2. Le SANDRE 2011 ne référence pas la commune de Sainte-Colombe-de-la-Commanderie mais celle de Canohès qui touche l'Aguilla (canal d'irrigation ou agouille) de Ballaro et le canal de Perpignan

Références

  1. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Basse (Y0470560) » (consulté le 29 août 2019)
  2. a b c d et e mairie-perpignan, « Titre II : Etat initial de l'environnement » (consulté le 13 novembre 2011)
  3. a et b Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Nouvelle Basse à Perpignan (pont autoroute) (Y04755620) » (consulté le 13 novembre 2011)
  4. a b et c « le SMBVT ou Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Têt », sur www.bassintet.fr (consulté le 6 novembre 2015)
  5. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 13 novembre 2011)
  6. Antoine de Roux, Perpignan de la place forte à la ville ouverte : Xe-XXe siècle, Perpignan, Archives communales de Perpignan, , 499 p. (ISBN 2-909444-03-1, notice BnF no FRBNF37126103)
  7. Edwige Praca, « La crue du 26 octobre 1915 à Perpignan » (consulté le 6 août 2018).