Barrage de Rochebut

Barrage de Rochebut
Barrage de Rochebut 01.JPG
Géographie
Localisation
Coordonnées
46° 13′ 25″ N, 2° 32′ 26″ E
Cours d'eau
Objectifs et impacts
Vocation
électricité - écrêteur de crues
Date de mise en service
1909
Barrage
Type
barrage poids/voûte
Hauteur
(lit de rivière)
50,20 m
Longueur
98,40 m
Altitude de la crête
302,08 m
Réservoir
Volume
25,8 millions de
Superficie
170 ha

Le barrage de Rochebut, sur le Cher, situé sur la commune de Mazirat dans le département de l'Allier en région Auvergne, à 12 km en amont de Montluçon, a été construit de 1906 à 1909.

Présentation

C'est un barrage EDF, de type "poids", qui barre la vallée du Cher avec un lac de retenue qui s'étend sur 170 hectares (20 km) dans la haute vallée du Cher, au sortir du plateau granitique des Combrailles et à l'entrée du pays gréseux du bocage bourbonnais.

Haut de 50,20 m pour une base de 43 m et une largeur au sommet de 6 m, le barrage est en maçonnerie. L'usine électrique initiale (1913) était située 500 m à l'aval du barrage. La nouvelle usine a été construite au pied du barrage et a été mise en service en 1965 ; elle est équipée d'une turbine à axe vertical de type Francis, capable de débiter 50 m3/s pour produire 43 millions de kW par an, alors que le déversoir qui s'étend sur 175 m de long permet de réguler le flux du Cher en aval vers le barrage de Prat avec un débit maximum de 1650 m3/s basé sur la cote de retenue de 298,96 NGF.

Il est complété en aval par le barrage de Prat et devait l'être aussi par le barrage de Chambonchard, dont la construction a été abandonnée le .

La Tardes, affluent gauche du Cher, conflue dans le lac de barrage.

Activité touristique

Son plan d'eau abrite depuis 1973 une base de moto-nautisme et de pêche (classée 2e catégorie)[2].

Sécurité

Il possède, comme tout ouvrage de cette importance, son plan particulier d'intervention en cas de rupture[3].

Voir aussi

Notes et références