Banza Mukalay

Banza Mukalay
Illustration.
Fonctions
Ministre congolais de la Culture et des Arts
En fonction depuis le
(9 ans, 5 mois et 29 jours)
Président Joseph Kabila
Premier ministre Augustin Matata Ponyo
Gouvernement Matata II
Ministre de la Jeunesse, des Sports, de la Culture et des Arts

(2 ans, 8 mois et 1 jour)
Président Joseph Kabila
Premier ministre Augustin Matata Ponyo
Gouvernement Matata I
Ministre de la Coopération internationale

(1 an, 2 mois et 18 jours)
Président Joseph Kabila
Gouvernement Gouvernement de transition
Prédécesseur Christian Kambinga
Ministre des Mines

(3 mois et 9 jours)
Président Mobutu Sese Seko
Premier ministre Kengo Wa Dondo
Gouvernement Gouvernement Kengo
Biographie
Nom de naissance Beaudoin Banza
Date de naissance
Lieu de naissance Mbandaka
Date de décès (à 63 ans)
Lieu de décès Kinshasa
Nationalité Drapeau de la république démocratique du Congo Congolais
Parti politique PPRD
Diplômé de UNAZA campus de Lubumbashi

Baudouin Banza Mukalay Nsungu est un homme politique du Congo-Kinshasa né le à Mbandaka et mort le (à 63 ans) à Kinshasa.

Il a été vice-président du Mouvement populaire de la révolution (MPR) et a participé à la transition démocratique dans les années 1990. Il a été ministre des Relations avec le Parlement, ministre de l’Information et de la Presse, ensuite ministre des Mines dans le gouvernement Kengo en 1996 et 1997 et ministre des Mines et de l’Énergie du gouvernement Likulia en 1997.

En 2005, il est nommé vice-ministre de la Coopération internationale du gouvernement de transition. En 2012, il est nommé ministre de la Jeunesse, des Sports, de la Culture et des Arts du gouvernement Matata I et conserve le poste de ministre de la Culture et des Arts dans le gouvernement Matata II en 2014 jusqu’à son décès le 14 mai 2016.

Biographie

Banza est né le 2 janvier 1953 à Mbandaka de parents originaires de Malemba Nkulu au Katanga[1]. Il donne des cours de français de 1975 à 1980 et est encadreur de colonies de vacances de 1977 à 1980. Il obtient son diplôme en langue et littérature française à l’UNAZA campus de Lubumbashi en 1979[1]. Il travaille ensuite en tant que journaliste au journal Mjumbe[1]. Il est élu commissaire du peuple en 1982 et sera réélu en 1987.

Dans les années 1990, lors de la transition démocratique du Zaïre, il est nommé ministre des Relations avec le Parlement, ministre de l’Information et de la Presse[1]. Il est ensuite ministre des Mines dans le gouvernement Kengo en 1996 et 1997 et ministre des Mines et de l’Énergie du gouvernement Likulia en 1997.

Il est nommé vice-ministre des Travaux publics et Infrastructure en juin 2003[1].

Il est nommé vice-ministre de la Coopération internationale, remplaçant Christian Kambinga à ce poste par le décret no 5/159 du 18 novembre 2005, portant Réaménagement du gouvernement de la transition. Il est ensuite ministre de la Jeunesse, des Sports, de la Culture et des Arts du gouvernement Matata I selon l’ordonnance no 12/0041, et conserve le poste de ministre de la Culture et des Arts dans le gouvernement Matata II le 7 décembre 2014.

Banza Mukalay meurt le 14 mai 2016, à l'âge de 63 ans, des suites d'une maladie à la Clinique Ngaliema-Center de Kinshasa[2].

Notes et références

Annexes

Bibliographie

  • Emmanuel Kisimba Kimba et Jean-Pierre Cidibi Ciakandu, Baudouin Banza Mukalay Nsungu : le stratège, éditions Aux Petits Génies, , 181 p.
  • Joseph-Roger Mazanza Kindulu et Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa, Les nouveaux cadres congolais : Figures d’aujourd'hui et de demain, L’Harmattan, , 325 p. (ISBN 978-2-7475-8125-7)
  • Joseph-Roger Mazanza Kindulu et Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa, Les cadres congolais de la 3e république, L’Harmattan, (ISBN 978-2-296-08409-4)

Article connexe

Liens externes