Balashankar Kantharia

Balashankar Kantharia
Biographie
Naissance
Décès
(à 39 ans)
Vadodara
Nationalité
Activités
Balashankar Kantharia plaque.jpg
plaque commémorative

Balashankar Ullasram Kantharia[1] (gujarati : બાલાશંકર ઉલ્લાસરામ કંથારીયા) est un poète gujarati, né le à Sathoda (Nadiad, Gujarat) et mort le à Vadodara (Gujarat).

Biographie

Plaque at Balashankar Kantharia's birth place

Balashankar Kantharia naît le dans une famille de Nagar Brahmins  dans le village de Sathoda à Nadiad, au Gujarat,[3]. Il interrompt ses études après sa première année universitaire.

Il est polyglotte et maîtrise le gujarati, le persan, l'arabe, le sanskrit, le braj et l'hindi, en plus de ses grandes connaissances en musique et en archéologie. Il est marié à Manilaxmi[4].

Il travaille un temps comme fonctionnaire. Il gère les magazines Bharati Bhusan, Itihas Mala et Krishna Mahoday, puis il travaille à la rédaction de Buddhiprakash  pendant une courte durée. Considéré comme un des fondateurs de la poésie et du ghazal gujaratis modernes, il se considère comme un disciple de Dalpatram  et est expert en métrique shikharini. Il est un ami proche de Manilal Dwivedi . Kalapi  aurait appris l'art du ghazal auprès de Dwivedi et Kantharia[5].

Kantharia meurt le à Baroda (aujourd'hui Vadodara), au Gujarat.

Œuvres

Kantharia écrit sous les noms de plumes Kalant Kavi et Bal. Il est reconnu pour ses apports de styles poétiques persans comme le ghazal dans la littérature gujaratie [3].

Il compose deux recueils de poèmes, Kalant Kavi et Hariprem Panchdashi. Il a traduit en gujarati Karpūramañjarī de Rajashekhara  et les ghazals soufis de Hafez.

Son ghazal le plus connu, Gujare Je Shire Tare, est écrit en mètres beher [6].

Notes et références

  1. (en) Sisir Kumar Das, History of Indian Literature, vol. 1, (lire en ligne), p. 245.
  2. a et b (en) Jeṭhālāla Nārāyaṇa Trivedī, Love Poems & Lyrics from Gujarati, (lire en ligne), p. 145.
  3. (en) Tridip Suhrud, Narrations of a Nation: Explorations Through Intellectual Biographies, Ahmedabad, École des sciences sociales, université du Gujarat, , « Love, Desire and Moksha: Manibhai Nabhubhai and the Loss of Svadharma », p. 106.
  4. (en) K. M. George, Modern Indian Literature, an Anthology: Surveys and poems, (lire en ligne), p. 124.
  5. (en) Smt. Hiralaxmi Navanitbhai Shah Dhanya Gurjari Kendra, Gujarat, vol. 2, Gujarat Vishvakosh Trust, (lire en ligne).

Voir aussi

Liens externes