B.D. meurtres

B.D. meurtres
62e album de la série Ric Hochet
Scénario André-Paul Duchâteau
Dessin Tibet
Couleurs Martine Brichau
Assistant Didier Desmit (décors)
Genre(s) Policier

Langue originale Français
Éditeur Le Lombard
Nb. de pages 44 planches
Albums de la série
Planche finale datée de 1999

B.D. meurtres est le 62e tome de la série de bande dessinée Ric Hochet. Cet album constitue la première partie d'un diptyque, avec l'album suivant, La Sorcière... mal aimée.

Résumé

Le monde de la bande-dessinée est en émoi : la librairie Le Bédéphage puis la maison d'édition Les Éditions de l’audace font l'objet d'attentats…

Les menaces se focalisent sur un groupe d'amateurs et de collectionneurs. Ric fait son enquête dans le milieu des dessinateurs et découvre le cadavre d'Aubriac, dessinateur. Ric bouleverse la scène de crime pour obliger Ledru à considérer qu'il s'agit bien d'un meurtre, et non d'un suicide.

À Bruxelles, en visitant le CBBD, Ric comprend tout en voyant exposée l'ultime planche dessinée par Aubriac. Mais la planche est dérobée. Plus tard, à Angoulême, Ric échappe à plusieurs agressions. Lors de la remise des Alph'art, Ric est attiré dans les sous-sols par Groff, alias Olinsky, ex-agent de l'est. Tout en lui avouant qu'il faisait chanter ses victimes, il tient en respect Ric, puis tous les personnages de l'album qui font leur entrée au fur et à mesure, jusqu'à Ledru qui l'arrête.

Dans l'album suivant, La Sorcière... mal aimée, on apprendra qu'Olinsky n'était qu'un homme de main et que le véritable commanditaire était l’un des collectionneurs, non inquiété jusqu'alors…

Personnages

  • Ric Hochet
  • Nadine
  • Lieutenant Ledru : il mène l'enquête, Bourdon étant cloué au lit
  • Lambert : journaliste à Paris-Night
  • Groff (alias Olinsky) : assistant-photographe de Lambert
  • Lino Morelli : dessinateur, auteur de Dédé le hérisson
  • Aurélia : présidente du club
  • Axelle Pozzo : femme de Bertrand Pozzo, éditeur
  • Aglaé : secrétaire du club

Lieux de l’action

Paris, Bruxelles, et notamment le Musée de la bande dessinée, Angoulême lors du festival international de bande dessinée.

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la bande dessinée
  • Portail de la bande dessinée francophone
  • Portail des années 2000