Ayacucho Fútbol Club

Ayacucho FC
Généralités
Nom complet Ayacucho Fútbol Club
Surnoms Los Zorros
Noms précédents Club Inti Gas Deportes Ayacucho (2008-2014)
Fondation (14 ans)
Couleurs Blanc et grenat
Stade Estadio Ciudad de Cumaná
(15 000 places)
Siège Ayacucho
Championnat actuel Liga 2
Président Rolando Bellido Aedo
Entraîneur Édgar Ospina 
Meilleur buteur Mauricio Montes (48)

Maillots

Domicile

Extérieur

Dernière mise à jour : 13 novembre 2022.

L'Ayacucho Fútbol Club, anciennement appelé Inti Gas, est un club péruvien de football basé à Ayacucho.

Histoire

Fondé en 2008 sous le nom de Club Inti Gas Deportes Ayacucho, le club reprend la place de l'Olímpico Somos Perú qui évoluait alors en D2. Sous la houlette de l'entraîneur colombien Édgar Ospina , il accède à l'élite en tant que vice-champion de 2e division[1].

Ce même entraîneur permet au club de disputer son premier tournoi international, en l'occurrence la Copa Sudamericana, en 2012[2]. L'Inti Gas aura l'occasion de participer à trois Copa Sudamericana d'affilée (2012 donc, 2013 et 2014).

En 2015, l'Inti Gas adopte son nom actuel de Ayacucho Fútbol Club[3]. En terminant à la 4e place au classement général du championnat 2020, l'Ayacucho FC obtient le droit de participer à l'édition 2021 de la Copa Libertadores, une première dans l'histoire du club[4]. Mieux encore, il s'octroie le tournoi de clôture dudit championnat en battant le Sporting Cristal aux tirs au but (1-1ap puis 3-2tab)[5].

Malgré une élimination en phase de groupes de la Copa Sudamericana 2022, rien ne laissait présager une issue de saison fatale pour le club qui descend en D2. En effet, antépénultième du championnat 2022, l'Ayacucho FC perd en barrage de promotion-relégation face à l'Unión Comercio (0-3 et 2-1). Il devra donc évoluer en 2e division dès 2023 après 14 saisons d'affilée au sein de l'élite[6].

Résultats sportifs

Palmarès

Bilan et records

Au niveau national

Au niveau international

Personnalités historiques du club

Joueurs

Joueurs emblématiques

Les trois joueurs ayant plus de 30 buts marqués au sein de l'Ayacucho FC :

Meilleurs buteurs de l'Ayacucho FC
Rang Nom Buts Période
1 Mauricio Montes 48 2018-2020
2 Carlos Orejuela 36 2013-2014 / 2016-2017
3 Fernando Oliveira  31 2012-2015








Effectif actuel (2022)

Source consultée : Fútbolperuano.com[11].

Nat. Poste Nom du joueur
Drapeau du Pérou G Ítalo Espinoza
Drapeau du Pérou G Andy Vidal
Drapeau du Pérou G Edú Ccorahua
Drapeau du Pérou D Edinson Chávez
Drapeau du Pérou D Hugo Magallanes
Drapeau du Pérou D Francisco Duclós
Drapeau du Pérou D Aldair Salazar
Drapeau du Pérou D Jesús Mendieta
Drapeau du Pérou D José Guidino
Drapeau du Pérou D Minzum Quina
Drapeau du Pérou D Jair Toledo
Drapeau du Pérou D José Ataupillco
Drapeau du Pérou M Juan Morales
Drapeau du Pérou M Cristian Techera
No. Nat. Position Nom du joueur
Drapeau du Pérou M Robert Ardiles
Drapeau du Pérou M Aryan Romaní
Drapeau du Pérou M Antonio Parodi
Drapeau du Pérou M Emanuel Paucar
Drapeau du Pérou M Eric Barrios
Drapeau du Pérou M Gustavo Loayza
Drapeau du Pérou M Sergio Barboza
Drapeau du Pérou A Nicolás Royón
Drapeau du Pérou A Santiago Rebagliati
Drapeau du Pérou A Sebastián González Zela
Drapeau du Pérou A Ítalo Regalado
Drapeau du Pérou A Carlos Olascuaga
Drapeau du Mexique A Othoniel Arce

Entraîneurs

Entraîneurs emblématiques

  • Édgar Ospina , vice-champion de 2e division en 2008[1].
  • Gerardo Ameli , vainqueur du tournoi de clôture en 2020[12].

Liste d'entraîneurs

  • Miguel Guzmán (2008)
  • Édgar Ospina  (2008-2009)
  • José Torres (2010)
  • Édgar Ospina  (2010-2012)
  • César Tabares  (2013)
  • Rolando Chilavert (2013-2014)
  • Carlos Fabián Leeb  (2014-2015)
  • Fredy García (2015)
  • Hugo Iervasi (2015)
  • Nolberto Tullo (2015)
  • Édgar Ospina  (2015-2016)
  • Carlos Fabián Leeb  (2016)
  • Francisco Melgar  (2017)
  • Carlos Fabián Leeb  (2017-2018)
  • Duilio Cisneros (2018)
  • Mario Viera  (2018-2019)
  • Gerardo Ameli  (2019-2020)
  • Walter Fiori (2021)
  • Alejandro Apud (2022)
  • Marcelo Vivas (2022)
  • Édgar Ospina  (2022-)

Structures du club

Estadio Ciudad de Cumaná

Avec une capacité de 15 000 spectateurs, il s'agit de l'enceinte principale de l'Ayacucho FC qui y a joué trois compétitions internationales: les Copa Sudamericana de 2012, 2013 et 2014. Le stade fut inauguré en 1974, à l'occasion du 150e anniversaire de la Bataille d'Ayacucho qui scella l'indépendance définitive du Pérou, et porte le nom de la ville natale du général Antonio José de Sucre, victorieux lors de cette bataille. Le gouvernement du Venezuela finança entièrement la construction du stade[13].

Annexes

Notes et références

  1. a et b (es) Roberto Castro, « Inti Gas: Reventando rápido el balón », sur www.dechalaca.com, (consulté le ).
  2. (es) « Inti Gas ganó 2-0 a la San Martín y alcanzó clasificar a la Sudamericana », sur www.rpp.pe, (consulté le ).
  3. (es) « Inti Gas cambiará de nombre en el 2015 y será Ayacucho FC », sur www.libero.pe, (consulté le ).
  4. (es) « Conmebol Libertadores le dio la bienvenida al Ayacucho FC y César Vallejo », sur www.ovacion.pe, (consulté le ).
  5. (es) « Ayacucho FC venció por penales a Sporting Cristal y conquistó la Fase 2 de la Liga 1 », sur www.elcomercio.pe, (consulté le ).
  6. (es) Manuel Menéndez, « Ayacucho FC a la Liga 2: cómo llegó a primera y por qué cambió de nombre el cuadro de 'los zorros' », sur www.libero.pe, (consulté le ).
  7. (es) Kenny Romero, « Inti Gas-Gálvez: Six pack », sur www.dechalaca.com, (consulté le ).
  8. (es) Eduardo Tirado, « Cristal-Ayacucho: Cerveza para tus aullidos », sur www.dechalaca.com, (consulté le ).
  9. (es) Renzo Galiano, « Ayacucho FC gana por fin en la Copa Sudamericana », sur peru.as.com, (consulté le ).
  10. (es) « Ayacucho FC cayó por 6-1 frente a Gremio por la Copa Libertadores 2021 », sur www.elcomercio.pe, (consulté le ).
  11. (es) « Plantilla de Ayacucho FC para la Liga 1 y Copa Sudamericana del 2022 », sur www.futbolperuano.com, (consulté le ).
  12. (es) « Gerardo Ameli rompió en llanto tras ganar la Fase 2 de la Liga 1 con Ayacucho FC », sur www.libero.pe, (consulté le ).
  13. (es) José Antonio Bragayrac, « El DNI de los estadios o de dónde provienen sus nombres », sur www.elbocon.pe, (consulté le ).

Liens externes