Association indépendante des psychiatres de Russie

Association indépendante des psychiatres de Russie
Situation
Création 1989
Siège Chambre 5a, porte 3, building 4, Luchnikov lane, Moscou
Langue Russe
Organisation
Membres Approx. 600
Dirigeant Yuri Savenko, M.D.

Site web npar.ru

L'Association indépendante des psychiatres de Russie (AIPR ; russe : Незави́симая психиатри́ческая ассоциа́ция Росси́и) est une organisation indépendante professionnelle russe non-gouvernementale, spécialisée dans les examens psychiatriques requis par les civils dont les droits n'ont pas été respectés lors d'un diagnostic psychiatrique[1].

L'AIPR n'est pas une société dépendante de l'État mais une société publique, et ses rapports médicaux n'ont aucune signification médicale mais éthique. En Russie, un diagnostic psychiatrique ne peut être réfuté[2]. Dans les années 2010, l'AIPR défend les droits de leurs patients[3], et la trans-institutionnalisation de ceux atteints de troubles psychiatriques[4].

Histoire

L'AIPR est fondée à Moscou en mars 1989[5] et devient la première association psychiatrique de l'URSS non-contrôlée par l'État[6]. L'AIPR est créée en tant qu'association qui s'oppose publiquement aux méthodes psychiatrique autrefois imposées par le gouvernement soviétique, et intégrées dans sa politique[7]. Les membres ayant contribué à sa fondation incluent Alexandr Podrabinek[8] et le psychiatre Victor Lanovoi[6]. L'AIPR est l'une organisation membre à plein temps de l'Association mondiale psychiatrique depuis le 17 octobre 1989[9],[10].

En 1992, l'AIPR se joint à la Russian Human Rights House Network, un groupe d'organisation militants des droits de l'homme[8]. L'AIPR a également joué un rôle significative dans la démolition de la psychiatrie punitive[11]. L'organisation semble communiquer significativement leur point de vue sur les abus psychiatriques passés et actuels en Russie, comparée aux méthodes utilisées dans la psychiatrie occidentale[12].

Structure

En 2010, l'AIPR se compose d'approximativement 600 membres originaires de 54 régions russes[10]. La plupart de ses membres sont des membres de la Société russe des psychiatres[13].

Publication

La publication officielle de l'AIPR s'intitule Nezavisimiy Psikhiatricheskiy Zhurnal (en français : Journal psychiatrique indépendant)[14].

Notes et références

  1. (ru) Юрий Савенко, « Карательная психиатрия в России (рецензия) », Nezavisimiy Psikhiatricheskiy Zhurnal, no 1,‎ (ISSN 1028-8554, lire en ligne, consulté le 6 janvier 2013).
  2. (ru) Елена Соловьева, « Что поддерживает карательную психиатрию », Nezavisimiy Psikhiatricheskiy Zhurnal, no 2,‎ , p. 50–53 (ISSN 1028-8554, lire en ligne, consulté le 31 janvier 2013).
  3. (ru) Ustinov, A. [A. Устинов], « Может ли быть ограничено право пациентов, находящихся в психиатрических стационарах, на ежедневную прогулку? » [« Can the right of patients in psychiatric hospitals to a daily walk be restricted? »], Nezavisimiy Psikhiatricheskiy Zhurnal, no № 3,‎ , p. 48–49 (lire en ligne, consulté le 18 février 2014).
  4. (ru) Vinogradova, Lyubov [Любовь Виноградова] (Kostenko, Nikolay [Николай Костенко] (editor)), Права человека в Российской Федерации : Доклад о событиях 2013 года, Moscou, Moscow Helsinki Group,‎ , 164–172 p. (lire en ligne), « Соблюдение прав человека в психиатрии »
  5. (en) Hanfried Helmchen et Norman Sartorius, Ethics in Psychiatry : European Contributions, Springer, , 505 p. (ISBN 978-90-481-8720-1, lire en ligne)
  6. a et b (en) Robert van Voren, On Dissidents and Madness : From the Soviet Union of Leonid Brezhnev to the "Soviet Union" of Vladimir Putin, Amsterdam—New York, Rodopi, , 296 p. (ISBN 978-90-420-2585-1, présentation en ligne)
  7. « Независимая психиатрическая ассоциация России », Неприкосновенный запас, vol. № 5, no 19,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2011).
  8. a et b Юрий Савенко, « 20-летие НПА России », Nezavisimiy Psikhiatricheskiy Zhurnal, no № 1,‎ , p. 5–18 (ISSN 1028-8554, lire en ligne, consulté le 20 juillet 2011).
  9. « The WPA Early Career Psychiatrists Council: Provisional List of Members of the WPA Early Career Psychiatrists Council », Association mondiale psychiatrique (consulté le 26 juillet 2010)
  10. a et b « О Независимой психиатрической ассоциации России », the IPA (consulté le 19 mars 2010).
  11. (en) Elena Grigorenko, Patricia Ruzgis et Robert Sternberg, Psychology of Russia : past, present, future, Commack (N.Y.), Nova Publishers, , 457 p. (ISBN 978-1-56072-389-9, notice BnF no FRBNF37541628, présentation en ligne).
  12. Helen Lavretsky, « The Russian Concept of Schizophrenia: A Review of the Literature », Schizophrenia Bulletin, vol. 24, no 4,‎ , p. 537–557 (PMID 9853788, DOI 10.1093/oxfordjournals.schbul.a033348, lire en ligne, consulté le 27 décembre 2010).
  13. « XIV съезд психиатров России », the IPA,‎ (consulté le 6 mars 2010).
  14. « Archive of Nezavisimiy Psikhiatricheskiy Zhurnal », The IPA (consulté le 8 juillet 2011).

Bibliographie

  • (en) Ellen Mercer et Lea Mesner, An International psychiatric directory, Washington, American Psychiatric Pub, , 254 p. (ISBN 978-0-89042-248-9, notice BnF no FRBNF37428102, lire en ligne)