Assemblée législative du Salvador

Assemblée législative
(es) Asamblea Legislativa

XIIIe législature

Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de l'Assemblée législative.
Présentation
Type Monocaméral
Création
(forme actuelle)[1]
Lieu San Salvador
Durée du mandat 3 ans
Présidence
Président Ernesto Castro (NI)
Élection
1er vice-président Suecy Callejas (NI)
Élection
2e vice-président Rodrigo Ayala (NI)
Élection
3e vice-président Guillermo Gallegos (GANA)
Élection
Structure
Membres 84 députés
Composition actuelle.
Groupes politiques

Gouvernement (64)

Opposition (20)

Élection
Système électoral Proportionnel plurinominal à listes ouvertes
Dernier scrutin 28 février 2021

Palais législatif

Description de cette image, également commentée ci-après
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Photographie du lieu de réunion.

Divers
Site web asamblea.gob.sv
Voir aussi Politique au Salvador

L'Assemblée législative (en espagnol : Asamblea Legislativa) est le parlement monocaméral du Salvador.

Système électoral

Actuel

Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Modèle de bulletin de vote utilisé à partir de 2012

L'assemblée législative est composée de 60 députés élus pour trois ans au scrutin proportionnel plurinominal à listes ouvertes et au plus fort reste. Les sièges sont à pourvoir dans 14 circonscriptions plurinominales de 2 à 16 sièges correspondants aux départements du Salvador selon leur population[2],[3].

Par le biais des listes ouvertes et du panachage, l'électeur peut éventuellement répartir son choix de plusieurs manières :

  1. Voter pour un parti, en cochant sa bannière en tête de liste. Son vote se répartit alors simplement à tous les candidats de la liste proposée par le parti.
  2. Voter pour un parti, toujours en cochant sa bannière en tête de liste, et effectuer un vote préférentiel parmi ses candidats en cochant ceux qu'il veut voir élu. Son vote se répartit alors uniquement aux candidats qu'il aura sélectionné dans la liste proposée par le parti.
  3. Ne pas cocher de parti, et voter directement pour des candidats parmi plusieurs listes et/ou des candidats indépendants. L'électeur doit alors veiller à ce que le nombre de candidats sélectionnés n'excède pas le nombre de sièges à pourvoir dans la circonscription.

Précèdents

Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Palais législatif du Salvador.
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Sièges par circonscriptions jusqu'en 2024.

De 1991 à 2006, l'assemblée est composée de 84 députés élus pour trois ans au scrutin proportionnel plurinominal à listes fermées réparties selon la méthode de Hare. 64 sièges sont à pourvoir dans 14 circonscriptions plurinominales de 3 à 16 sièges correspondants aux départements du Salvador selon leur population. Les 20 sièges restants le sont également à la proportionnelle mais dans une unique circonscription nationale[3]. À partir de 2006, ces derniers sont éliminés, la totalité des sièges utilisant la proportionnelle dans des circonscriptions de 3 à 25 sièges. Mais le changement majeur intervient en 2012 avec l'introduction du panachage via des listes ouvertes[3].

Jusqu'en 2023, les 14 circonscriptions plurinominales comportaient de 3 à 24 sièges pour un total de 84. Le Président Nayib Bukele — dont le parti Nouvelles Idées (N) dispose d'une large majorité depuis les élections législatives de 2021 — soumet cependant le 1er juin 2023 un projet de loi à l'assemblée qui réduit à 60 le nombre de députés, soit celui en vigueur avant la signature des Accords de paix de Chapultepec en 1992[4]. Décrié par l'opposition qui voit dans cette fusion des circonscription une tentative de gerrymandering, la loi est votée le 7 juin suivant[5],[6],[7]. Bukele défend la loi en avançant qu'elle permettra des économies de budget. Il rejette notamment les critiques de l'opposition en accusant les gouvernement sortants de n'avoir rien fait d'autres des accords — qu'il qualifie de farce — à part cette augmentation qui bénéficiait à leurs membres[8],[9].

Notes et références

  1. (es) Assemblée législative du Salvador, « Breve historia de la Asamblea Legislativa de la República de El Salvador » [PDF], sur asamblea.gob.sv (consulté le )
  2. Union interparlementaire, « El Salvador Asamblea legislativa (Assemblée législative) : Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le )
  3. a b et c (en) « El Salvador », sur electionpassport.com, Election Passport (consulté le )
  4. (es) « [Video] Bukele anuncia reducción de alcaldías y diputados en su discurso de cuarto año », sur La Prensa Gráfica (consulté le ).
  5. (es) « Intención de Bukele de reducir municipios es para concentrar más poder, afirman expertos », sur Noticias de El Salvador - Noticias de El Salvador, noticias internacionales, salvadoreños por el mundo, economia, negocios, politica, deportes, entretenimiento, tecnologia, turismo, tendencias, fotos, videos, redes sociales (consulté le ).
  6. (en) jstaff, « Electoral reforms in El Salvador Pave Way for Further Consolidation of Power », sur WOLA, WOLA.org, (consulté le ).
  7. (en) « El Salvador slashes size of Congress ahead of elections ».
  8. (es) « Bukele pide reducir los municipios de 262 a 44 y diputados a 60 », sur Noticias de El Salvador - Noticias de El Salvador, noticias internacionales, salvadoreños por el mundo, economia, negocios, politica, deportes, entretenimiento, tecnologia, turismo, tendencias, fotos, videos, redes sociales (consulté le ).
  9. (es) Tatiana Tobar, « Presidente Bukele anuncia reducción a 60 diputados », sur Diario La Huella, (consulté le ).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes