Armée révolutionnaire du Québec

Armée révolutionnaire du Québec

L'Armée révolutionnaire du Québec (ARQ) était une aile militaire du Front de libération du Québec, qu'il devait fournir en armes et en argent. La plus grande partie de leur apport provenait de vols à main armée. La durée de vie de cette organisation fut courte, de juin à .

Le , l'organisation réussit un vol d'envergure au manège des Fusiliers Mont-Royal, en plein jour. Ils mirent la main sur une grande quantité de fusils mitrailleurs, de mortiers, de grenades, de munitions et même de lance-roquettes[1].

Le , François Schirm, Cyriaque Delisle, simple chauffeur de remplacement, Marcel Tardif, Gilles Brunet et Edmond Guénette commettent un vol d'arme en plein jour et se font surprendre par des policiers. À la suite d'un échange de coup de feu, un policier tua accidentellement Alfred Pinish, le commis du magasin d'armes, et une balle perdue des membres de l'ARQ causa la mort du gérant Leslie McWilliams[2].

Notes et références

  1. http://www.independance-quebec.com/flq/chronologie.php/ site historique Front Libération du Québec, l'échec du FLQ
  2. http://www.independance-quebec.com/flq/recherche_exacerbation.html/ site historique Front Libération du Québec, L'exacerbation du nationalisme québécois