Armée philippine

Philippine Army (PA)
Image illustrative de l’article Armée philippine

Création
Pays Drapeau des Philippines Philippines
Allégeance République des Philippines
Branche Terre
Type Armée
Rôle
  • Organiser, former et équiper les forces armées pour mener des opérations de combat rapides et soutenues sur terre
  • Préparer les unités nécessaires à la poursuite efficace des plans et programmes de défense nationale et de la mission des Forces armées, y compris l'élargissement de la composante de l'Armée de temps de paix pour répondre à toute situation d'urgence
  • Élaborer, conformément aux autres principaux services, des tactiques, des techniques et du matériel d'intérêt pour l'Armée lors d'opérations sur le terrain
  • Former, organiser et équiper toutes les unités de réserve de l'Armée
  • Accomplit les fonctions que les autorités supérieures peuvent ordonner
Effectif 101 000 (en 2 019)
Fait partie de Forces armées philippines
Devise Serving the people. Securing the land.
Anniversaire 22 mars
Guerres
Commandant Président Rodrigo Duterte

L'Armée philippine (anglais : Philippine Army (PA) ; tagalog : Hukbong Katihan ng Pilipinas) est la principale, la plus ancienne et la plus grande branche des Forces armées des Philippines (AFP) responsable de la guerre terrestre. Son quartier général est situé à Fort Bonifacio, Grand Manille.

Histoire

Des soldats philippins en 1899.

La date de création de l'Armée de terre philippine trouve ses racines en 1892 lorsque Andrés Bonifacio fonde le Katipunan, une société secrète aspirant à l'indépendance face aux espagnols. L'Armée révolutionnaire philippine s'engage alors en 1896 dans un conflit contre l'Espagne qui dura jusqu'au 12 juin 1898. C'est durant celle-ci, le 22 mars 1897, que l'Armée philippine se dote de son premier commandant en chef en la personne d'Artemio Ricarte.

L'armée de la toute jeune république fait ensuite face à l'invasion des États-Unis de 1899. La guerre se termine par la dissolution de la république en 1901 et l'occupation américaine jusqu'en 1945. C'est en 1935, lors de l'instauration du Commonwealth des Philippines, que renaît l'Armée philippine. Elle fait face à l'invasion japonaise de 1941 sous le commandement du général MacArthur.

Son premier déploiement sous l'autorité de la République des Philippines a lieu en 1950, au sein du contingent du Commandement des Nations unies en Corée, durant la guerre de Corée. Le contingent philippin s'illustra notamment durant les batailles de Yultong durant laquelle le capitaine Conrado Yap perdit la vie et devint un héros national et cette de Hill Eerie : le 18 mai 1952, les troupes philippines, sous le commandement du colonel Salvador Abcede et du lieutenant Fidel Ramos (futur président de la république), engagent le combat contre l'armée des volontaires du peuple chinois durant quatre jours, détruisant leurs bunkers avant d'être relevés par les troupes américaines[1].

Les années 1950 voient aussi émerger un nouveau conflit intérieur face à la guérilla communiste auquel vient s'ajouter en 1969 l’insurrection moro-islamiste dans le sud du pays qui durera jusqu'en 2014[2] avec la création d'une nouvelle région au sein de la République des Philippines sur l’île de Mindanao et un cessez-le-feu.

Membres du Philippine Civic Action Group à Tay Ninh au Sud Viêt Nam en 1966.

Un petit contingent nommé Philippine Civic Action Group (PHILCAG) est déployé dans la République du Viêt Nam de 1964 à 1969[3]. Il comprenait 73 personnes pour l’aide humanitaire et la guerre psychologique en juin 1966[4].

Fantassins philippins durant la bataille de Marawi en 2017 descendant de camions KIA.

L'Armée philippine s'engage aussi dans la lutte contre le terrorisme islamiste dès les années 1990, notamment contre les groupes Abou Sayyaf et Maute qui mènera à la bataille de Marawi en 2017. Les leçons tirées de cet engagement ont montré les bonnes capacités d'adaptation des troupes philippines, mais les pertes élevés durant les premières semaines de combats ont révélé un manque d'expérience en matière de combat urbain. Une coopération se met en place avec l’Australie (qui participa aux opérations à Marawi avec deux P-3 Orion)[5] afin de compléter l'entrainement des soldats philippins.

L'Armée philippine participe aussi aux missions de maintien de la paix des Nations unies, 340 casques bleus philippins ont notamment été déployé en 2013 sur le plateau du Golan[6].

Organisation générale

Des membres du Light Reaction Regiment , une unité spéciale formée en 2004.

L'Armée philippine se divise en plusieurs unités :

  • Infanterie (Infantry)
  • Blindés et Cavalerie (Armor and Cavalry)
  • Artillerie (Artillery)
  • Forces Spéciales (Special Forces)
  • Services de santé (Medical Services)
  • Génie (Engineers)
  • Communications (Signal Corps)
  • Renseignement (Army Intelligence)
  • Ordonnance (Ordinance Services)
  • Approvisionnement (Quartermaster)
  • Services Financiers (Finance Services)
  • Services Généraux (Adjutant General Services)

Grades

Officiers

General Lieutnant General Major General Brigadier General Colonel Lieutnant Colonel Major Captain First Lieutnant Second Lieutnant
PA GEN Svc.svg
PA LTGEN Svc.svg
PA MGEN Svc.svg
PA BGEN Svc.svg
PA COL Svc.svg
PA LTC Svc.svg
PA MAJ Svc.svg
PA CPT Svc.svg
PA 1LT Svc.svg
PA 2LT Svc.svg

Enrôlés

Chief Master Sergeant Senior Master Sergeant Master Sergeant Technical Sergeant Staff Sergeant Sergeant Caporal Private First Class Private
PHIL ARMY CMSG WOODLAND.svg
PHIL ARMY SMSG WOODLAND.svg
PHIL ARMY MSG WOODLAND.svg
PHIL ARMY TSG WOODLAND.svg
PHIL ARMY SSG WOODLAND.svg
PHIL ARMY SGT WOODLAND.svg
PHIL ARMY SGT WOODLAND.svg
PHIL ARMY PFC WOODLAND.svg
PHIL ARMY PVT WOODLAND.svg

Équipements

Des M113, GKN Simba et Cadillac V-150 en 2018

L'Armée philippine emploie une multitude de matériel provenant de sources différentes. Plusieurs projets majeurs ont cependant été implémentés en vue de moderniser l’équipement des soldats. Le fusil standard est depuis 2016 le Remington M4 dont environ 56 000 ont été achetés aux États-Unis en 2014[7], 12 412 fusils Taurus T4  brésiliens sont commandés en janvier 2021 pour les compléter[8]. Les radios tactiques ont été renouvelées en 2015 et c'est l'Américain Harris qui remporta l'appel d'offre[9].

Le transport des troupes est principalement assuré par des camions KIA KM-250 acquis depuis 2015. 150 GKN Simba achetés en 1990, des Cadillac Gage Commando V-150 (185 perçus à l'origine[10]) et M113 assurent le transport blindé et l'appui-feu et un petit nombre de chars léger FV-101 Scorpion achetés en 1977 sont encore en service après modernisation en 2015[11].

L'armement anti-char commence à être renouvelé en 2014 avec les premières livraison de RPG-7 d'origine américaine (PSRL-1 )[12] puis en 2019 d'origine bulgare et chinoise[13]. Les premières munitions guidées à équiper l'Armée philippine arrivent en 2020 (en provenance des États-Unis) sous la forme de 12 lances missiles TOW accompagnés d'une centaine de missiles[14].

L'artillerie quant à elle repose sur des canons de 105 mm M101 (150 livrés entre 1957 et 1958) et OTO Melara Mod 56 (120[15] commandés en 1974)[16] ainsi que des mortiers de 60 mm M224[17].

L'Armée dispose aussi d'une branche aérienne avec l'Army Aviation Regiment (AAvnR) surnommé "Hiraya". Celui-ci a été activé en octobre 2019, à partir de l'Army Aviation Battalion, dans le but de préparer l'achat à moyen terme de nouveaux appareils[18]. Il dispose à sa création de 4 avions de liaisons Cessna 150, 172 et 206[19],[20].

L'Armée et l'AFP Modernization Act de 2012

Véhicules de combat

C'est en 2014 que les premières livraisons de matériel lourd liées au plan de modernisation des forces arrivent aux Philippines avec la réception de 24 M113 modernisés en provenance d’Israël[21]. Ceux ci arrivent en trois versions : quatorze équipés de tourelles de 76 mm prélevés sur les FV-101 Scorpions philippins, six équipés de tourelles de 12,7 mm et quatre équipés de tourelles 25 mm[22]. Un an plus tard c'est en provenance des États-Unis qu'arrivent 114 M113 additionnels[23]. Ces derniers seront modernisés progressivement par Elbit Sytems; un premier contrat est passé en 2017 afin d'équiper 44 unités de tourelles de mitrailleuses de 12,7 mm, 15 unités de mortiers de 120 mm et 5 unités de mortiers de 80 mm[24].

Un simulateur de tir est acheté en 2020 afin de préparer la future acquisition de chars de combat moyen (équipés de canons de 105 mm)[25],[26].

L'Armée philippine accorde sa confiance à Elbit Systems une fois de plus fin 2020 avec l'attribution de deux projets majeurs portés par la firme israélienne. Son offre est préférée à celles d'Hanwha-Otokar et de PT Pintad pour fournir 28 chars légers équipés de canons de 105 mm pour un montant de 9,5 milliards de PHP (environ 200 millions de $) : 18 chars Sabrah ASCOD chenillés, 10 chars à roues Pandur II 8x8 accompagnés d'un véhicule de commandement et d'un dépanneur[27].

Elbit est aussi déclaré vainqueur pour l'achat de 28 véhicules de transport de troupes IVECO Guarani 6x6 équipés de tourelles de 12,7 mm. Le coût de ce projet est de 2,3 milliard de PHP (environ 47 millions de $).

Véhicules du génie

Les enseignements tirés de la bataille de Marawi poussent l'Armée à moderniser ses moyens de franchissement et de détection des engins explosifs. L'achat de deux chars poseurs de ponts commandés à Elbit Sytems, est annoncé en 2020[29]. Des négociations sont aussi prévues avec le gouvernement britannique pour deux camions poseurs de ponts de type Dry Support Bridge et quatre véhicules détecteurs de mines. L'achat de ponts flottants motorisés est aussi à l'étude.

Artillerie

Un Soltam M-71 des Marines phillipins en 2018 lors d'un défilé.

L'artillerie, qui repose principalement sur des obusiers de 105 mm, se voit renforcée en 2017 d'une batterie (6 canons) de Soltam M-71  155 mm achetés à Elbit Systems (6 autres étant pour le Corps des Marines des Philippines)[30] et deux batteries (12 canons) de leur canon automoteur sur roues ATMOS 2000  de 155 mm sont commandés en 2020[31].

C'est aussi en décembre 2019 qu'est confirmée l'intention de doter l'Armée philippine de deux batteries de missiles anti-navires supersoniques BrahMos indiens[32] (trois véhicules par batterie), l'accord-cadre pour une version ayant une portée de 290 km étant signé le 2 mars 2021[33], et le transfert de 4 batteries (de 6 véhicules) de lance-roquettes multiples K136  Kooryong d'occasions en provenance de Corée du Sud est annoncé[34]. Ils seront opérés dans les années 2020 par deux batteries du régiment d'artillerie de l'Armée (2024 annoncé pour les BrahMos)[35] activées en octobre 2019[36].

Aviation légère

La réactivation de l'Army Aviation Regiment (AAvnR) est complétée mi-2020 par la livraison de deux hélicoptères R44 Raven d'occasion qui servirons à l'entrainement des pilotes[37].

Surveillance et communications

Le programme de modernisation des équipements de surveillance et communication (Command, Control, Communication, Computers, Intelligence, Surveillance, Target Acquisition, Reconnaissance - C4ISTAR) prévoit la livraison de drones et des systèmes de communications associés.

Appareils en service

Avions
Aéronefs Origine Type Version Actifs Notes
Cessna 206 Drapeau des États-Unis États-Unis Avion d'entrainement 206 1
Cessna 172 Drapeau des États-Unis États-Unis Avion d'entrainement 172 2
Cessna 150 Drapeau des États-Unis États-Unis Avion d'entrainement 150 1
Hélicoptères
Robinson R44 Drapeau des États-Unis États-Unis Hélicoptère d'entrainement R44 Raven II 2 Acquis d'occasion fin 2020
Bölkow Bo 105 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Hélicoptère d'entrainement Bo 105 1 Acquis d'occasion début 2021[38]
Drones
Raptor Drapeau des Philippines Philippines Mini-drone de surveillance - 3 Développés aux Philippines [39]

Notes et références

  1. (en) « Battle Of Hill Eerie - Korean War », sur WorldAtlas (consulté le 24 mai 2020)
  2. (en) « Philippines, MILF Rebels Sign Historic Peace Deal | Voice of America - English », sur www.voanews.com (consulté le 9 mai 2020)
  3. (en-US) « The Philippines: Allies During the Vietnam War », sur HistoryNet, (consulté le 24 mai 2020)
  4. Matthew Jagel, « “Showing Its Flag”: The United States, The Philippines, and the Vietnam War », Northern Illinois University (consulté le 5 juillet 2019)
  5. (en) « Australian troops to train Philippines forces in fight against Marawi militants », sur www.abc.net.au, (consulté le 25 mai 2020)
  6. « Syrie : les Philippines demandent plus de sécurité sur le Golan », sur www.20minutes.fr (consulté le 9 mai 2020)
  7. (en) Philippine Daily Inquirer, « Final delivery of 12,000 M4 carbine rifles now with AFP », sur newsinfo.inquirer.net (consulté le 13 mai 2020)
  8. https://www.asiapacificdefensejournal.com/2021/01/philippines-to-acquire-12412-new-taurus.html?m=1
  9. (en-US) Michael Peck, « Harris wins Philippines tactical radio contract », sur C4ISRNET, (consulté le 13 mai 2020)
  10. « SIPRI arms transfer database (Information generated on 17 June 2011) » [archive du ], Stockholm International Peace Research Institute (consulté le 17 juin 2011)
  11. (en) ABS-CBN News, « Army to upgrade 12 Scorpion tanks », sur ABS-CBN News (consulté le 13 mai 2020)
  12. (pl) « PSRL-1 na Ukrainie », sur www.milmag.pl, (consulté le 14 août 2020).
  13. « Philippines starts transition to RPG-7 infantry rocket launchers », sur Asia Pacific Defense Journal (consulté le 13 mai 2020)
  14. « US Delivers Missiles and Bombs to Philippines », sur www.defenseworld.net (consulté le 5 décembre 2020)
  15. « Trade Registers », sur armstrade.sipri.org (consulté le 25 mai 2020)
  16. (en-US) « AFP opens bidding for buying 28,450 rounds for 105mm Howitzer with Fuze », sur Manila Bulletin News (consulté le 13 mai 2020)
  17. « Philippines receives 60mm Mortars ordered from the US », sur Asia Pacific Defense Journal (consulté le 13 mai 2020)
  18. (en) Frances Mangosing, « Philippine Army launches Aviation Regiment, air defense and missile units », sur newsinfo.inquirer.net (consulté le 26 mai 2020)
  19. (en) « Philippine Aerospace Development Corporation | Turnover of Philippine Army’s (PA) Cessna 172 », sur Philippine Aerospace Development Corporation, (consulté le 26 mai 2020)
  20. (en) « PINOY ARMY AVIATORS DESERVES A REAL FLYING ARMY MACHINE FOR THEIR MISSION », sur Pinoy Aviators, (consulté le 28 mai 2020).
  21. Par AFP, « Après Israël, Washington donne à Manille 114 véhicules blindés », sur The Times of Israël, (consulté le 8 mai 2020)
  22. (en) « A Walk Around The M113 Variants On Display At ADAS 2018 »
  23. (en-US) Agence France-Presse, « US Gives Over 100 Military Vehicles To Philippines », sur Defense News, (consulté le 8 mai 2020)
  24. (en) « Philippine Army to Buy Mortar Carries, BMS from Elbit | Israel Defense », sur www.israeldefense.co.il (consulté le 8 mai 2020)
  25. (en) Share et Twitter, « Tank gunnery simulator to boost efficiency of troops », sur www.pna.gov.ph (consulté le 8 mai 2020)
  26. (en) « D&S 2019: Decision awaited on Philippine light tanks - Land Warfare - Shephard Media », sur www.shephardmedia.com (consulté le 8 mai 2020)
  27. (en) « PREMIUM: Philippines selects new tracked and wheeled armour - Land Warfare - Shephard Media », sur www.shephardmedia.com (consulté le 1er novembre 2020)
  28. (en-US) « Philippine Army getting launch bridge from Israeli joint venture », sur Mintfo (consulté le 8 mai 2020)
  29. (en-US) « Israeli defense firm completes delivery of 12 155-mm. howitzers to PHL », sur GMA News Online (consulté le 8 mai 2020)
  30. « Philippines to procure ATMOS gun system from Elbit | Jane's 360 », sur www.janes.com (consulté le 8 mai 2020)
  31. « Philippines to order BrahMos missile system in 2020, defence secretary confirms | Jane's 360 », sur www.janes.com (consulté le 8 mai 2020)
  32. https://www.air-cosmos.com/article/missile-brahmos-manille-se-protge-de-pkin-24345
  33. « Philippines expecting transfer of used K136 Kooryong MLRS from South Korea », sur Asia Pacific Defense Journal (consulté le 8 mai 2020)
  34. (en) Mark Arellano, « Army displays mock up unit of BrahMos missile system », sur https://www.mintfo.com/, (consulté le 25 mai 2020).
  35. (en) Priam Nepomuceno, « PH Army activates aviation, rocket, missile units », sur Philippine News Agency, (consulté le 25 mai 2020).
  36. « Pinoy Aviators », sur www.facebook.com (consulté le 8 septembre 2020)
  37. « Armed Forces of the Philippines », sur www.facebook.com (consulté le 7 janvier 2021)
  38. (en) Frances Mangosing, « PH Army displays drones to public », sur INQUIRER.net, (consulté le 20 novembre 2020)

Liens externes