Armée de l'islam (Gaza)

Jaïch al-Islam
Idéologie Salafisme djihadiste
Objectifs La création d'un État islamique en Palestine et la restauration du califat[1].
Statut Actif
Fondation
Date de formation 2006
Pays d'origine Drapeau de la Palestine Palestine
Fondé par Clan Doghmouch
Actions
Zone d'opération Drapeau de la Palestine Bande de Gaza
Drapeau de l'Égypte Égypte
Drapeau de la Syrie Syrie
Période d'activité 2006 - aujourd'hui
Organisation
Chefs principaux Mumtaz Doghmouch
Membres 7 000
Allégeance Drapeau de l'État islamique État islamique
Sanctuaire Gaza, Drapeau de la Palestine Palestine
Groupe relié État islamique
Répression
Considéré comme terroriste par États-Unis, Émirats arabes unis, Israël
Conflit israélo-palestinien

Jaïch al-Islam (arabe : جيش الإسلام), également connu sous le nom de l'armée de l'islam, est un mouvement armé jihadiste et salafiste palestinien dont la spécificité tient au fait qu'il est principalement organisé autour d'un clan familial de Gaza : les Doghmouch. Estimé à environ 7 000 hommes, il collabore avec d'autres mouvements. Il a participé, par exemple au rapt de Gilad Shalit, et a aussi enlevé en 2007 le correspondant de la BBC Alan Johnston, par la suite libéré par le Hamas[2]. Les États-Unis la considèrent comme une organisation terroriste[3].

L'Armée de l'Islam est accusée d’être responsable de l'attaque d'une église copte à l'Alexandrie dans la nuit du Nouvel An 2011 qui a fait 23 morts[4]. Le ministre de l'Intérieur égyptien a déclaré le 23 janvier avoir les preuves de la responsabilité du groupe[5].

Le , l'Armée de l'islam annonce son allégeance l'organisation État islamique (dite « Daech »)[6]. Le Hamas, principal mouvement islamiste palestinien, est, lui, cependant, opposé à Daech[7].

Notes et références