Armée de l'air du Mali

Armée de l'air
Création
Pays Drapeau du Mali Mali
Allégeance République du Mali
Type Force aérienne
Fait partie de Forces armées maliennes
Couleurs Roundel of Mali – Type 2.svg
Équipement Super Tucano, Mi-24

L'Armée de l'air du Mali est la composante aérienne des forces armées maliennes.

Historique

L'Armée de l'air du Mali a été fondée en 1961 avec l'aide militaire française. Cela comprenait deux monoplans utilitaires MH.1521 Broussard suivi de deux avions de transport C-47. À partir de 1962, l'aide des Soviétique lui fournissent quatre avions de transport biplan Antonov An-2 et quatre hélicoptères légers Mi-4.

Au milieu des années 1960, les Soviétiques ont livré cinq chasseurs MiG-17F et un seul chasseur MiG 15UTI pour équiper un escadron basé à Bamako-Sénou initialement avec des pilotes soviétiques. Deux transports Ilyushin Il-14 et un hélicoptère Mil Mi-8 ont été livrés en 1971, suivis de deux avions de transport Antonov An-24.

En 1974, 12 MiG-21Bis ont été obtenus de l'Union soviétique, suivit de deux MiG-21UM biplace quelques années plus tard. Ces Fishbeds initiaux ont servi aux côtés des quatre MiG-17F restants et ont vu des combats à deux reprises pendant la guerre de la Bande d'Agacher en 1974 contre la Haute-Volta, et de nouveau en 1985 lorsque le même pays a été rebaptisé Burkina Faso. En 2005, 3 MiG-21 de seconde main sont réceptionnés en provenance de République tchèque([1], 2 MiG-21MF (TZ-356 et TZ-357) et 1 MiG-21UM (TZ-358)[2]. Depuis début 2011 aucun MiG-21 n'a été signalé en vol, mais deux de ces appareils volèrent à l'occasion la fête de l'indépendance en septembre 2010[2]. Depuis ils semblaient cloués au sol faute de pièces détachées, de munitions et de pilotes. En janvier 2012, la Force aérienne nigériane, qui avait possédé ce type d'appareil, envoya une équipe technique à la base de Bamako – Sénou, dans le but de rénover des MiG-21, mais le projet fut abandonné. D'autres jets retirés du service étaient six L-29 Delfins livrés en 1983, qui ont été utilisés pour la formation.

En 2013, avec que quelques aéronefs opérationnels, les capacités de la force aérienne étaient très réduite[3]. Sur les quatre Mi-24D Hind aux moteurs fatigués, dont deux obtenus de la Bulgarie à partir de 2007, l'un d'eux était cannibalisé pour des pièces de rechange. Officiellement, des pilotes Maliens étaient aux commandes de ces Hind, en réalités, les équipages étaient Ukrainiens[3]. Quatre avions légers Tetras pouvaient mener des patrouilles et des missions de reconnaissance, notamment des missions de reconnaissance-météo au profit des pilotes de Mi-24. Quant à la flotte de transport, seul un Basler BT-67 était en état de vol. Quant aux moyens de lutte antiaérienne, l’armée de l’air disposait d’une unité de défense aérienne qui regroupait des lanceurs sol-air SA-3 Goa, ainsi qu’une douzaine de canons antiaériens de 37 et 57 mm, semble-t-il d’origine chinoise[3].

En juin 2015, le gouvernement malien a commandé six avions d'attaque légers Super Tucano à la société brésilienne Embraer, seul quatre ont été livrés en juillet 2018. L'appareil immatriculé TZ-04 s'est écrasé le sur la commune de Sévaré au retour d’une mission anti-djihadiste à proximité de Tombouctou[4].

Infrastructures

  • Bases aériennes[5],[2]
    • Base aérienne 100 à Bamako, État major Générale de l'armée de l'air?
    • Base aérienne 101 à Sénou
    • Base aérienne 102 à Sévaré
    • Base aérienne secondaire de Gao, en service?
    • Base aérienne secondaire de Tessalit, en service?
    • Base aérienne secondaire de Tombouctou, en service?

Équipements

Appareils en service en 2020 :

Aéronef Type Versions En service Notes
Embraer EMB 314 Super Tucano Avion d'attaque au sol / entraînement 3
1 en fonction
6 appareils commandés pour l'attaque au sol, l'entrainement et la surveillance des frontières le [6]. 4 réceptionnées officiellement le [7],[8]. immatriculation : TZ-01C à TZ-04C (perdu dans un accident)
Airbus C295 Avion de transport C295W 1[9] Livré en 2017 par Airbus[10]. Un second doit être livré en 2021[11]
Basler BT-67 Avion de transport BT-67 Turbo Dakota 1 C-47 de seconde main, convertis en BT-67, trois livrés en 1997
[1] et 1998 par les États-Unis, 1 en service en 2013[12]
Harbin Y-12 Avion de transport Y-12E 2[9]
1 en fonction
Livrés en 2017 par la Chine[10],[1]
Cessna 208 Caravan Avion de reconnaissance 208B 1 Livré le . Offert par l'Union Européenne dans le cadre du Programme d’appui au renforcement de la sécurité dans les régions de Mopti et Gao et à la gestion des zones frontalières (PARSEC)[13].
Humbert Aviation Tétras Ultra-léger motorisé pour la reconnaissance ? 8 appareils offerts en 2003 par la France, 6 autres livrés en 2012[1], 7 listés en 2013[10]
SIAI Marchetti SF.260 Avion d'entraînement SF.260W 1 Deux appareils de seconde main offerts par la Libye en 2010 (livrés en 2011) à l’occasion de la fête du cinquantenaire du Mali. 1 listé en 2018[9] 1 appareil serait en service (TZ-412 c/n 583).
Mil Mi-24 Hind Hélicoptère d'attaque/transport Mi-24D (4)
Mi-35M (2)
Mi-35T (2)
6[14]
1 Mi-24 et 1 Mi-35 en fonction
4 Mi-24D acquis auprès de la Bulgarie en 2007. Remotorisé fin 2012, deux servent de réserve pour pièces détachées. 4 Mi-35 commandés à la Russie en 2015, 2 Mi-35M sont livrés en 2017, 2 Mil Mi-35T le sont en .
AS 332 Super Puma Hélicoptère de transport AS 332L Super Puma 2
0 en fonction
Livrés en 2016 et 2017[10]par Airbus, anciens appareils de Bristow Helicopters. Il semblerait que ces appareils ne soient pas opérationnels.

Deux avions léger LH-10 Ellipse auraient été commandés en 2011[1], mais ils ne furent jamais livrés faute de production.

L’Union européenne a fait un don en février 2014 à l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC)[15] d’un Cessna 206 doté d’une boule optronique. Desstiné à assurer la surveillance de l’aéroport international de Bamako-Sénou, il est piloté par des personnels de l’armée de l’air malienne, et peut pour des missions ponctuelles servir en-dehors de la zone de Bamako[16].

En mai 2014, un Boeing 737-7 BBJ (immatriculé TZ-PRM) est acquis pour 28 millions d'€ (20 milliards de FCFA environ) comme avion présidentiel. Cet achat, en ces périodes de fortes restrictions budgétaires, a été au cœur de polémiques, surtout que le précédent appareil, un Boeing 727-500 (immatriculé TZ-001) ne semblait pas avoir atteint encore le maximum de son potentiel[16].

En octobre 2021, le Mali achète quatre hélicoptères Mi-171 à la Russie[17].

Anciens aéronefs

Aéronef Type Versions Nombres Années de services Notes
Max-Holste MH-1521 Broussard Avion léger 2 1961
?
Offerts en 1961 par la France, seconde main[1]
Douglas C-47 Skytrain Avion de transport C-47 4 1961
?
C-47 de seconde main, 2 offerts en 1961 par la France, 2 offerts en 1969 par les États-Unis[1]
Antonov An-2 Avion de transport léger 3 1962 Donnés en 1962 par l'URSS, seconde main[1]
Iliouchine Il-14 Avion de transport 2 1962 Acquis en 1962 auprès de l'URSS, seconde main[1]
Mil Mi-4 Hélicoptère polyvalent Mi-4A 2 1962 Donnés en 1962 par l'URSS[1]
Yakovlev Yak-12 Avion léger multirôle 3 1967 Acquis en 1963 auprès de l'URSS, production polonaise[1]
Mikoyan-Gourevitch MiG-15 Avion d'entraînement MiG-15UTI 1 1967 Acquis en 1967 auprès de l'URSS, seconde main[1]
Mikoyan-Gourevitch MiG-17 Avion de combat 5 1967 Acquis en 1967 auprès de l'URSS, seconde main, pilotés par des pilotes soviétiques[1]
Yakovlev Yak-11 Avion d'entraînement 4 1967 Acquis en 1967 auprès de l'URSS, probablement de seconde main[1]
Yakovlev Yak-18 Avion d'entraînement Yak-18A 4 1967 Acquis en 1967 auprès de l'URSS, possiblement de seconde main[1]
Antonov An-24 Avion de transport 2 1971
Acquis en 1971 auprès de l'URSS[1]
Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Avion de combat MiG-21BIS
MiG-21UM
MiG-21MF
12
2
3
1976 14 MiG-21 probablement donnés par l'URSS en 1976 (dont 2 MiG-21UM), probablement de seconde main[1]. Participèrent à des combats au Tchad dans les années 1980. Deux appareils sont détruits accidentellement dans les années 1990. En 2003, ils sont en grande partie stocké[18]. En 2005, 3 MiG-21 de seconde main sont réceptionnés en provenance de République tchèque, 2 MiG-21MF (TZ-356 et TZ-357) et 1 MiG-21UM (TZ-358)([1]. En janvier 2012, un MiG-21MF et un MiG-21UM restaient opérationnels. 9 MiG-21 étaient stockés en 2013[12] et en 2019.
Antonov An-26 Avion de transport 2 1976
listé en 2013[12]
Acquis auprès de l'URSS, 1 en 1976 et 1 en 1983[1]
Aero L-29 Delfin Avion d'entraînement 6 1983
Listés en 2013[12]
Acquis auprès de l'URSS en 1982, probablement de seconde main[1]
Mil Mi-8 Hélicoptère de transport Mi-8T 1 1983
Livré en 1983 par l'URSS[1], listé en 2013[12]
Cessna 180 Skywagon Avion léger/reconnaissance 1 1985
?
Livré par les États-Unis en 1985[1], s'agit-il du Cessna-185 TZ-392?
Aérospatiale AS550 Fennec Hélicoptère léger 1 1988 Livré en 1988 par la France[1], 1 AS 350B listé en 2013[12], s'agit-il du même appareil (TZ-374)?
Britten-Norman BN-2 Islander Avion de transport BN-2B 2 (2013)[12] Aucune donnée de SIPIRI, un appareil (TZ-389 c/n 2182) stocké en bord de piste à Bamako-Sénou en .
Cessna O-2 Avion léger/reconnaissance O-2A 3 1994
?
Secondes mains offerts en 1994 par les États-Unis[1]
Harbin Z-9 Hélicoptère de transport Z-9B 2 2000 Variante chinoise de l'Aérospatiale AS565 Panther, donnés en 2000 par la Chine, 1 listé en 2013[12]

Références

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w et x (en) « SIPRI Arms Transfers Database — Trade Registers », Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, armstrade.sipri.org (consulté le )
  2. a b et c Florent de Saint Victor, L'armée de l'Air malienne : un mirage ?, Theatrum Belli : Bibliothèque Défense et Sécurité
  3. a b et c Laurent Touchard, « Armée malienne : le difficile inventaire », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  4. « Crash mortel d’un A-29B Super Tucano malien », sur avionslegendaires.net, (consulté le ).
  5. Armée de l'Air malienne (Mali), aviationsmilitaires.net.
  6. Helen Chachaty, « Bourget 2015 : Le Mali commande six A-29 Super Tucano », sur www.journal-aviation.com, .
  7. Baba Ahmed, « Les 4 avions de combats commandés par l’armée malienne seront officiellement réceptionnés ce mercredi 11 jui(sic) par le président malien », sur Twitter, (consulté le ).
  8. Scramble Magazine, « The Mali Department of Defense released a picture of their brand new EMB314 Super Tucano's at the flightline of Bamako/Senou. », sur Facebook, (consulté le ).
  9. a b et c World Air Forces 2018, Flightglobal 2018.
  10. a b c et d Helen Chachaty, Les forces aériennes maliennes se modernisent, 2 octobre 2017.
  11. https://www.capital.fr/entreprises-marches/airbus-la-republique-du-mali-commande-un-c295-supplementaire-1387504
  12. a b c d e f g et h [PDF]World Air Forces 2013, Flightglobal Insight, (lire en ligne[archive]), p. 21.
  13. L'Union européenne appuie les capacités aériennes du Mali pour lutter contre l'insécurité et le terrorisme, 3 avril 2019, ec.europa.eu.
  14. « Air force (Mali), Air force », Sentinel Security Assessment - North Africa, .
  15. Dépendante du ministère de Equipement et des Transports
  16. France Info
  17. Tom Cooper, « African MiG - Part 2 », sur ACIG, (consulté le ).