André-Michel Ventre

André-Michel Ventre est un haut fonctionnaire et syndicaliste français né vers 1949[1].

Carrière

En 1975, il entre dans la police comme commissaire. De 1984 à 1989, il est Chef de la sûreté urbaine de Versailles. De 1989 à 1990, il est Chef de la sûreté urbaine de Grenoble. De 1994 à 1997, il est élu secrétaire général adjoint du syndicat des commissaires et haut fonctionnaire de la police nationale (SCHFPN). De 1997 à 2003 il devient secrétaire général du SCHFPN[3]. De 2003 à 2006, il est contrôleur général des services actifs de la police nationale, directeur central adjoint de la police aux frontières de 2006 à 2009, il est inspecteur général des services actifs de la police nationale[4], par un décret du , il est nommé directeur de l'Institut national des hautes études de sécurité[5]. Par décret du Président de la République en date du , il est nommé directeur de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) à compter du [6].

Publications

  • Alain Bauer et André-Michel Ventre, Les polices en France P.U.F, Que sais-je ?, 2001.
  • Alain Bauer, Christophe Soullez et André-Michel Ventre, Mieux contrôler les fichiers de police pour protéger les libertés, (broché- )

Distinctions

Articles connexes

Notes et références