Andésite

Andésite
Description de cette image, également commentée ci-après
Un échantillon d'andésite (en noir) avec des cavités remplies de zéolite.
Catégorie roche magmatique
Couleur gris

L’andésite est une roche volcanique, de composition intermédiaire et généralement de couleur grise. Appartenant à la série magmatique calco-alcaline, elle est caractéristique du volcanisme des zones de subduction (convergence).

Description

L'andésite, comme la plupart des roches volcaniques, présente une structure microlithique[1]. Les andésites sont souvent riches en phénocristaux de feldspaths plagioclase et de minéraux ferromagnésiens (hornblende brune, pyroxènes, amphiboles…), noyés dans une pâte appelée verre[1].

L'andésite est l'équivalent volcanique de la diorite plutonique[2].

Elle a pour température de fonte la fourchette de 900~1 100 °C[3].

Occurrences

Gisements terrestres

Une lame mince d'andésite observée au microscope en lumière polarisée-analysée : feldspath plagioclase (gris), amphibole (marron) et pâte microlitique (noire).

Les andésites sont caractéristiques des zones de convergence. On en trouve dans la cordillère des Andes (d'où dérive leur nom), au Japon et dans de nombreux arcs insulaires (Antilles, Indonésie, Sud-Ouest de l'océan Pacifique…)[2].

C'est principalement de cette roche que sont constitués les murs dits « cyclopéens » d'origine Inca de la ville historique de Cuzco[4].

En France métropolitaine, elles sont présentes dans certaines formations liées à la chaîne alpine (massif de l'Esterel), il est aussi possible d'en trouver un filon à Sion-sur-l'Océan[réf. souhaitée]. Elles sont par contre abondantes dans les départements des Antilles (Guadeloupe et Martinique).

Il n'existe pas d'andésites vraies dans le volcanisme récent du Massif central. Dans la chaîne des Puys (pierre de Volvic), le Cantal (Carladès — où elles servaient à construire les murs des maisons, des églises et des châteaux[5]) et la région du Mont-Dore, il s'agit de trachy-andésite.

Andésites extraterrestres

Fragment de la météorite Erg Chech 002, une achondrite non groupée.

La plupart des roches volcaniques extraterrestres sont des basaltes ou des gabbros, mais on connaît une météorite dont la composition chimique et minéralogique est celle d'une andésite : Erg Chech 002, qui est par ailleurs la plus ancienne roche magmatique connue en 2021 (âge de cristallisation : 4,565 Ga).

Notes et références

  1. a et b A. Foucault et J.F. Raoult 2010, p. 17.
  2. a et b M.Renard et al. 2015, p. 549.
  3. Barois 2004, p. 224.
  4. (en) Patrick N. Hunt, « Inca Volcanic Stone Provenance in the Cuzco Province, Peru », Papers from the Institute of Archaeology, vol. 1, no 0,‎ , p. 24 (ISSN 2041-9015 et 0965-9315, DOI 10.5334/pia.361, lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018).
  5. Inventaire topographique, canton de Vic-sur-Cère.

Voir aussi

Bibliographie

Articles

  • M. Girod et C. Lefevre, « Nature et origine des "andésites" et "trachyandésites" cénozoïques du Massif Central français », Contributions to Mineralogy and Petrology, Volume 36, n° 4, décembre 1972, pp. 315-328

Ouvrages

  • M. Renard, Y. Lagabrielle, E. Martin, M. de Rafélis, Éléments de Géologie : 15e édition du « Pomerol », Paris, Dunod, , 1142 p. (ISBN 978-2-10-072480-2)
  • A. Foucault, J.F. Raoult, Dictionnaire de géologie : géophysique, Préhistoire, paléontologie, pétrographie, minéralogie, Paris, Dunod, , 7e éd., 388 p. (ISBN 978-2-10-054778-4)
  • P. Barois, Guide encyclopédique des volcans, Delachaux & Niestlé, coll. « Les guides du naturaliste », , 416 p. (ISBN 978-2-603-01301-4)

Articles connexes

Lien externe