Amanda Jones

Amanda Jones
Image dans Infobox.
Jones à 44 ans
Biographie
Naissance

East Bloomfield (en)
Décès
(à 78 ans)
Sépulture
Nationalité
Activités

Amanda Théodosia Jones ( - ) est une femme de lettres et inventrice américaine, connue pour l'invention d'un procédé de mise en conserve sous vide appelé procédé Jones.

Enfance et scolarité

Jones est née à East Bloomfield , New-York, le , quatrième enfant d'Henry et de Marie Alma (Mott) Jones. Elle a fréquenté les écoles du district de East Bloomfield et de Black Rock. Elle termine sa formation à l'East Aurora Academy de New York et commence à enseigner à l'âge de quinze ans.

Publications littéraires

Elle quitte l'enseignement en 1854 après la publication de son premier poème publié dans le Ladies' Repository of Cincinnati . En 1861, elle publie Ulah, and Others Poems ; un second recueil, Poems, est publié en 1867. Sa santé était fragile, elle attrape la tuberculose en 1859. Après la publication de Poems, elle passe un an en convalescence dans la maison de sa mère, veuve, dans le Wisconsin.

Livres

Jones a publié six livres.

  1. Ulah: And Other Poems. Jones, Amanda T. Buffalo: H.H. Otis. 1861
  2. Poems. By Amanda T. Jones, Published/Created: New York, Hurd and Houghton, 1867.
  3. A Prairie Idyl, and Other Poems. Published/Created: Chicago, Jansen, McClurg & company, 1882.
  4. Rubáiyát of Solomon, and Other Poems. By Amanda T. Jones; Introduction by J. N. Larned. Published/Created: New York, Alden brothers, 1905.
  5. Poems, 1854–1906, by Amanda T. Jones. Published/Created: New York, Alden Brothers, 1906.
  6. A Psychic Autobiography / by Amanda T. Jones; with introduction by James H. Hyslop. Published/Created: New York: Greaves Publishing Co., c. 1910.

Publications dans le Ladies Repository of Cincinnati

Entre 1855 et 1864 Jones publie souvent dans le Ladies Repository of Cincinnati. Ces poèmes, avec celui qu'elle a publié dans les revues Overland Monthly et Out West en 1894, sont disponibles dans la bibliothèque numérique Making of America Journals de l'Université du Michigan.

  • "The Death of the Old Year" Volume: 15, Issue: 12, Dec 1855, pp. 736
  • "The Music of the Soul" Volume: 15, Issue: 11, Nov 1855, pp. 678
  • "There is a God" Volume: 15, Issue: 4, Apr 1855, pp. 242
  • "Visions" Volume: 15, Issue: 10, Oct 1855, pp. 616
  • "Dream-Land" Volume: 16, Issue: 8, Aug 1856, pp. 458
  • "Glen Elgin" Volume: 16, Issue: 7, July 1856, pp. 424
  • "My Spirit Lute" Volume: 16, Issue: 9, Sept 1856, pp. 544
  • "The Child – The Maiden – The Mother" Volume: 16, Issue: 3, Mar 1856, pp. 155
  • "The Kind of the North" Volume: 16, Issue: 4, Apr 1856, pp. 217
  • "Life's Warfare" Volume: 17, Issue: 1, Jan 1857, pp. 3
  • "Our Playmates Grave" Volume: 17, Issue: 8, Aug 1857, pp. 453
  • "Prayer and Praise" Volume: 17, Issue: 2, Feb 1857, pp. 71
  • "The Silver Chalice" Volume: 17, Issue: 11, Nov 1857, pp. 684
  • "Trial and Delivery – The Messenger" Volume: 17, Issue: 6, June 1857, pp. 340
  • "Who Knoweth the Heart" Volume: 17, Issue: 4, Apr 1857, pp. 199
  • "Hide and Seek" Volume: 18, Issue: 11, Nov 1858, pp. 652
  • "Locust Leaves" Volume: 18, Issue: 1, Jan 1858, pp. 32
  • "Peace" Volume: 18, Issue: 5, May 1858, pp. 260
  • "Spring Winds" Volume: 18, Issue: 4, Apr 1858, pp. 208
  • "The Flower-Language of the Heart" Volume: 18, Issue: 7, July 1858, pp. 410
  • "The Price of Blood" Volume: 18, Issue: 8, Aug 1858, pp. 476
  • "The World" Volume: 18, Issue: 11, Nov 1858, pp. 663
  • "Happy Days" Volume: 19, Issue: 3, Mar 1859, pp. 133
  • "Heaven" Volume: 19, Issue: 2, Feb 1859, pp. 96
  • "The Reign of Truth" Volume: 19, Issue: 5, May 1859, pp. 262
  • "The Tide of Life" Volume: 19, Issue: 6, June 1859, pp. 352
  • "The Willow Tree" Volume: 19, Issue: 11, Nov 1859, pp. 667
  • "Charity" Volume: 22, Issue: 1, Jan 1862, pp. 34
  • "Day and Night" Volume: 22, Issue: 8, Aug 1862, pp. 498
  • "Les Souvenirs" Volume: 22, Issue: 12, Dec 1862, pp. 739
  • "The South Wind" Volume: 22, Issue: 10, Oct 1862, pp. 628
  • "Morta, A Vision of the Fates" Volume: 23, Issue: 3, Mar 1863, pp. 180
  • "The Harp of Columbia" Volume: 23, Issue: 1, Jan 1863, pp. 36
  • "The Ministry of Life" Volume: 23, Issue: 2, Feb 1863, pp. 96
  • "Thou Finder of Flaws" Volume: 23, Issue: 8, Aug 1863, pp. 490
  • "My Glade" Volume: 24, Issue: 9, Sept 1864, pp. 533
  • "Hawaii" Overland monthly and Out West magazine. / Volume: 24, Issue: 139, July 1894, pp. 44

L'influence du spiritisme

Influencée par les écrits de Thomas Dick et par le mouvement spirit, Jones se convertit au spiritisme en 1854 et elle estimait elle-même être un medium. En 1869, pensant que les esprits voulaient d'elle là-bas, elle déménage à Chicago où elle écrit pour un certain nombre de périodiques, dont Western Rural, Universe, Interior, et Bright Sides.

Brevets et inventions – 1872-1880

En 1872 Jones développe un procédé de mise en conserve sous vide pour la conservation des aliments avec l'aide du Professeur Leroy C. Cooley d'Albany, qui était le beau-frère de sa sœur Emily. L'année suivante elle obtient cinq brevets relatifs à son procédé dont deux en son nom seul. Suivant encore les conseils des esprits avec qui elle communique, elle invente un brûleur à mazout qu'elle brevete en 1880. Cependant, ses tentatives visant à faire de l'argent grâce à ses inventions sont infructueuses et elle retourne à l'écriture, publiant A prairie Idyll en 1882[1]. Une seule référence (Stanley, Autumn – Voir la bibliographie) maintient qu'elle a déposé un brevet pour un ouvre-boîte, mais c'est la seule référence, non sourcée, à ce brevet.

Fondatrice de la Women's Canning and Preserving Company – 1890

Fervente défenseur des droits de la femme et du droit de vote pour les femmes, elle fonde la Women's Canning and Preserving Company à Chicago dans les années 1890, qui n'employait que des femmes. Dans un discours à ses employées, Jones dit que « C'est une industrie de femmes. Aucun homme ne votera nos actions, ne gérera notre entreprise, ne gardera nos livres, ne se prononcera sur la rémunération des femmes, ne supervisera nos usines. Donner aux hommes un travail approprié pour eux, mais garder le pouvoir de gouvernance. C'est une entreprise de formation pour les femmes qui travaillent – vous avec toutes les autres. Voici une mission, accomplissons-là"[2]. » Lorsque cette entreprise échoue en 1893, elle quitte Chicago pour Junction City, Kansas, où deux de ses sœurs vivaient.

Fin de vie

Jones continue de travailler sur ses deux inventions, obtenant des brevets sur le procédé de mise en conserve en 1903, 1905 et 1906, et d'autres brevets en lien avec le brûleur à mazout en 1904, 1912 et 1914. Elle continue à publier occasionnellement des œuvres littéraires, dont Rubaiyat of Solomon and Other Poems en 1905.

À la suite de la guerre hispano-américaine, la Marine américaine commence à chercher à transformer les bateaux utilisant le charbon à des bateaux utilisant des moteurs fonctionnant au pétrole[3]. En 1904 la Marine publie un rapport de 489 pages qui détaille largement une comparaison entre le charbon et le pétrole[4]. Il est demandé à Jones d'écrire un article technique du rapport pour Engineer: With which is Incorporated Steam Engineering. Selon son avis de décès, elle a été payée généreusement pour sa contribution de quatre articles en 1904 et 1905[5]. Ces articles sont en ligne sur le HathiTrust :

En 1910, elle publie son autobiographie, A Psychic Autobiography, qui se concentre sur son intérêt pour le spiritisme. À la fin sa vie elle déménage à Brooklyn, New York, afin de poursuivre ses intérêts commerciaux. Elle y meurt de la grippe en 1914[5],[note 1].

Elle a été répertorié dans le who's Who in America pour 1912-13 et dans le Woman's Who's Who in America de 1914-15[1].

Elle est enterrée dans le cimetière Riverside, Cleveland, Ohio, avec son frère William[7].

Notes et références

Notes

  1. Certaines sources parlent de grippe alors que les nécrologies parlent de pneumonie

Références

  1. a et b "Jones, Amanda Theodosia," Notable American Women: A Biographical Dictionary, Volumes 1–3: 1607–1950. Edward T. James, Janet Wilson James, Paul Boyer, Eds. Cambridge, MA: Belknap Press of Harvard University Press, 1974, vol. 2, pp.284–85.
  2. Amanda Jones, A Psychic Autobiography, with introduction by James H. Hyslop. Published/Created: New York: Greaves Publishing Co., c1910., p. 414.
  3. Petroleum and Sea Power – The American Oil & Gas Historical Society
  4. Report of the U.S.Naval "Liquid Fuel Board" (Government Printing Office, 1904)
  5. a et b Obituary:The Junction City Daily Union (Junction City, Kansas), 1 April 1914, page 3.
  6. a b c et d The Engineer, with which is incorporated steam engineering. 1881. http://catalog.hathitrust.org/api/volumes/oclc/2446704.html.
  7. Find A Grave Memorial# 51759352

Bibliographie

  • Vare, Ethlie Ann, Greg Ptacek, and Ethlie Ann Vare. 1988. Mothers of Invention: From the Bra to the Bomb: Forgotten Women & Their Unforgettable Ideas. New York: Morrow. (pages 105–107)
  • Wilson, James Grant, and John Fiske. 1889. Appleton's Cyclopedia of American Biography. New York [N.Y.]: D. Appleton and Co., Vol. 3, page 463. (Short Bio) (Available Online as full text PDF)
  • Cefrey, Holly. 2003. The Inventions of Amanda Jones: The Vacuum Method of Canning and Food Preservation. New York: PowerKids Press. (Juvenile book)
  • Casey, Susan. 1997. Women Invent: Two Centuries of Discoveries that Have Shaped our World. Chicago, Ill: Chicago Review Press. (Pages 4–5)
  • Altman, Linda Jacobs. 1997. Women Inventors. New York: Facts On File. (Pages 1–11)
  • Macdonald, Anne L. 1992. Feminine Ingenuity: Women and Invention in America. New York: Ballantine Books.
  • McHenry, Robert. 1983. Famous American Women: A Biographical Dictionary from Colonial Times to the Present. New York: Dover. (page 214)
  • James, Edward T., Janet Wilson James, and Paul S. Boyer. 1971. Notable American Women, 1607–1950: A Biographical Dictionary. Cambridge, Mass: Belknap Press of Harvard University Press. Pages 284–85.
  • Suzanne White Junod, « Jones, Amanda Theodosia », sur American National Biography Online, Oxford University Press (consulté le 20 mars 2017)
  • Stanley, Autumn. 1993. Mothers and Daughters of Invention: Notes for a Revised History of Technology. Metuchen, N.J.: Scarecrow Press. (Page 64) (Only reference to the Ready-Opener Tin Can patent) Online
  • A Woman of the Century: Fourteen Hundred-Seventy Biographical Sketches Accompanied by Portraits of Leading American Women in All Walks of Life. Buffalo [N.Y.]: C.W. Moulton, 1893., Page 426. Online (Sequence 430) (Accessed 25 Nov 2015)

Liens externes

  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque du Congrès
    • WorldCat Id
    • WorldCat
  • The American Experience
  • Making of America – 37 poems published by Amanda T. Jones between 1855 and 1894
  • Kelly, Kate. America Comes Alive (consulté le 25 Nov 2015)