Altdorf (Warhammer)

Capitale de l’Empire, Altdorf est de loin sa plus grande ville. Demeure de l’Empereur pour ses rôle double de souverain de l’Empire et de Comte Électeur du Reikland, Altdorf est l’une des villes les plus importantes du Vieux Monde. Elle n’a subi que très peu de dégâts au cours des dernières guerres, mais sa population a beaucoup augmenté avec l’arrivée de réfugiés en provenance de régions plus durement touchées.

Comme il sied à la capitale du plus grand royaume du Vieux Monde, Altdorf est une immense cité. Posée sur les deux rives du Reik, elle relie les deux berges du fleuve et des dizaines de petites îles grâce à une multitude de ponts qui enjambent les bras du fleuve et ses marchés drainent une grande partie du commerce de l’Empire. Elle a quasiment été épargnée par la Tempête du Chaos et ses splendeurs frappent toujours de crainte respectueuse les campagnards qui s’y rendent, particulièrement ceux qui arrivent des régions dévastées. Ses habitants se font toujours une joie de vanter les beautés de leur cité aux nouveaux venus, mais ils se plaignent amèrement entre eux de ses désagréments.

Altdorf offre toutes sortes de divertissements : opéra, théâtre, soirées, marchés, boutiques, tavernes, combats de chiens, de coqs ou de gladiateurs, bagarres de rue ; il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Comme l’a si bien noté le regretté Siegfried Johanson, débauché notoire : « Lorsqu’on est fatigué d’Altdorf, c’est qu’on est fatigué de vivre. »

Les diplomates y viennent de toutes les régions connues pour y mener des négociations, tandis que les nobles et les roturiers fortunés y envoient leurs enfants pour qu’ils reçoivent une éducation et trouvent une bonne épouse. En plus de la célèbre université d’Altdorf, la capitale abrite également les collèges de Magie, qui enseignent les diverses spécialités de la magie impériale. Située au confluent du Reik et de la Talabec, la ville est également connu pour ses nombreux ponts qui traversent ses cours d’eau. La plupart d’entre eux sont sont l’œuvre de l’École Impériale d'Ingénierie et comportent des mécanisme à vapeur complexes qui permettent de les soulever et de les abaisser à loisir. Cela dit, comme toute les création des ingénieurs, ses mécanisme son capricieux, comme l’actuel Empereur en à fait l’expérience lors de son plongeon en 2518. Altdorf est l’un des centres de commerce majeurs de l’Empire, ses commissaire-priseurs et ses marchands s’étant enrichis grâce à l’activité du port. C’est également un lieu de connaissance réputé. En effet, l’Université d’Altdorf est l’institution académique la plus respectée de tout l’Empire, les fils de nobles et de prince de tout le Vieux Monde s’y bousculent pour recevoir l’enseignement des plus grand penseur de tout les temps.

Mais derrière le chatoiement du palais impérial et la majesté du Grand Temple de Sigmar, Altdorf a aussi une face sombre. Dans le port et d’autres quartiers sévit une misère noire, là où les ouvriers et les mendiants s’échinent pour survivre tandis que le fruit de leur labeur enrichit les gras commerçants et les fonctionnaires corrompus. Beaucoup de ceux qui sont piégés ici et dans d’autres Districts cherchent une échappatoire dans les drogues et l’alcool. Dans le palais fortifié des répurgateurs, les adorateurs du Chaos présumés et leurs victimes sont torturés jusqu’à ce qu’ils parlent. Trop souvent, les noirs filets de l’Ordre prennent également des innocents. Dans la Rue des Cent Tavernes, derrière les lanternes de fête et les odeurs alléchantes, des conspirateurs et des cultistes (qui ne sont pas tous humains) fomentent complots et crimes, des plus banals aux plus grandioses.

Le nouvel arrivant sera sans doute éblouis par les fastes de la ville, l’instant d’après il sera la victime d’un des bandits qui peuplent l’envers du décors. Article publié sur Wikimonde Plus