Alessandro Pier Guidi

Alessandro Pier Guidi
Description de cette image, également commentée ci-après
Alessandro Pier Guidi en 2008.
Biographie
Date de naissance (38 ans)
Lieu de naissance Tortone (Italie)
Nationalité Drapeau de l'Italie Italien
Carrière
Années d'activité Depuis 2005
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
2017- AF Corse17 (5)
Championnat du monde d'endurance FIA GT World challenge europe
Victoires 24 heures de Spa(2021) 24 heures du Mans (GTE Pro 2019,2021), 1000km du Paul Ricard (2020)
Champion du monde

GTE 2017

GTE 2021
Champion

GT3 champion GT World challenge europe 2020,2021

GT3 champion Intercontinental GT Challenge 2021

Alessandro Pier Guidi, né le à Tortone (Italie), est un pilote automobile italien. Il est spécialisé dans les courses d'endurance et est engagé depuis 2017 dans le championnat du monde d'endurance FIA au sein de l'écurie italienne AF Corse, avec laquelle il avait déjà participé aux 24 Heures du Mans en 2016, il remporte le titre de champion du monde GT à l'issue de cette saison.

Carrière

Alessandro Pier Guidi participe en 2005 au championnat espagnol de course de GT à bord d'une GT2 qui à l'époque était appelée GTA. Lors de la 1ère course à Jarama il termine sur le podium (3ème) avec comme équipier Gianbattista Giannocaro sur une Ferrari 360 Modena GTC. Lors de la 2ème course à Valencia Alessandro Pier Guidi termine 2ème puis à Estoril ils réussissent enfin à remporter la course. Alessandro Pier Guidi était absent à Albacete et à Jarez mais remporte à Barcelone toujours avec l'équipe Playteam Srl. Gianbattista Giannocaro est donc champion à cause des absences d'Alessandro Pier Guidi qui finit quand même 3ème.

Alessandro Pier Guidi évolue aussi en parallèle en Italian GT à l'autodromo e Dino Ferrari à Imola qui ont toute les 2 été annulée. Il est avec le playteam Sara Free au côté de Tony Vilander sur une Ferrari 360 Modena GTC, ils ont terminé 6èmes lors de la course 1 à Misano et 2èmes des GT2, lors de la course 2 ils se classent 7ème au général et 1ers des GT2. Alessandro Pier Guidi et Tony Vilander finissent lors de la course 1 à Vallelunga seulement 12ème au général et 6ème des GT2, et à la 2ème course ils se rattrapent en se classant 5ème et 1ers des GT2. À l'autodromo nazionale Monza lors de la 1ère course, Alessandro Pier Guidi et Tony Vilander terminent 11ème au général mais 2ème des GT2, et lors de la 2ème course ils finissent 6ème au général et 2ème des GT2. C'est leur pire résultat de la saison lorsqu'a lieu la course 1 au Hungaroring se classant seulement 13ème au général, 6ème des GT2 et le calvaire continue avec un abandon à la 2ème course. Après le terrible cauchemar au Hungaroring Alessandro Pier Guidi et Tony Vilander se classent 5ème au général, et 1er des GT2 lors de la course 1 à Magione, avant de rééditer la même performance mais une 6ème place au général toujours 1er en GT2. À Mugello, une 3ème victoire consécutive lors de la course 1 et une 7ème place au général et carton plein avec encore une victoire en GT2 et une 5ème place au général. Pour l'avant dernière course à nouveau à Vallelunga, la série de 4 victoires s'arrête avec une 11ème place au général et 5ème des gt2, et pour la course finale, Alessandro Pier Guidi et Tony Vilander se rattrapent et terminent 5ème au général et 1er des GT2. Ils deviennent champions en italian gt dans la catégorie GT2.

En 2006 Alessandro Pier Guidi continue à évoluer au championnat espagnol de GT avec une Ferrari F430 GTC avec comme équipe toujours playteam srl et ayant comme équipier Michele Bartyan. Dès la première course à Jarama, ils remportent d'entrée la course et lors de la course 2 rééditent la victoire. Mais lors de la première course à Estoril, ils abandonnent et ne terminent pas la course, et lors de la 2e course, ils finissent 6e. Alessandro Pier Guidi et Michele Bartyan n'ont pas participé aux autre courses d'Estoril car leur catégorie n'était pas éligible. À Albacete, ils se classent 12e ce qui leur fait marquer aucun point mais lors de la course 2, Alessandro Pier Guidi et Michele Bartyan l'ont remporté et remontent au championnat. Alessandro est absent à Valencia remplacé par son équipier de 2005 auquel ils ont remporté l'italian gt qui est Tony Vilander. Il perd le championnat à coup sûr car son équipier aura participé à toutes les courses (s'il n'est pas absent) et a marqué des points à Valencia. À son retour à Jerez, Alessandro Pier Guidi et Michele Bartyan se sont classés 6e à la fin de la course 1, puis sont absents à la course 2. À Barcelona, ils terminent par une victoire sur la seule course du week-end. Il termine 2ème du championnat derrière son équipier Michele Bartyan.

Juste après le championnat espagnol de GT Alessandro Pier Guidi fait une pige en A1 Grand Prix lors des 4 première courses avant qu'il soit remplacé. Alessandro Pier Guidi abandonne à la première course de Zandvoort, puis à la 2e, il finit 6e. Puis à son dernier meeting à Brno, il termine à la 1re course hors des points (14e) et lors de la 2e, il finit 20e.

En 2007, Alessandro Pier Guidi fait pour la première fois le championnat fia GT ayant les 24 heures de Spa. Il fait équipe avec à nouveau Gianbattista Giannocaro auquel il avait fait équipe au championnat espagnol de GT. Il est dans l'équipe Playteam Sarafree auquel ils abandonnent lors de la course à Zhuhai. Lors de la 2e course à Silverstone, ils terminent 8e à bord d'une Maserati MC12 GT1. À Bucarest, ils abandonnent, mais à l'autodromo nazionale Monza, Alessandro Pier Guidi et Gianbattista Giannocaro se classent 9e. À Oschersleben, ils terminent 4e ce qui est pour l'instant leur meilleur résultat de la saison en faisant le meilleur tour. Aux mythiques 24 heures de Spa, ils se classent 5e au général mais Alessandro a comme coéquipier Andrea Piccini, Andrea Bertolini et Fabrizio De Simone. Alessandro Pier Guidi reprend avec Gianbattista Giannocaro comme coéquipier mais ils abandonnent à Adria. Mais ils se battent toujours et terminent 5e à Brno (république tchèque), puis à Nogarro en France où ils se classent 7ème. Pour la dernière course en Belgique encore mais cette fois à Zolder, Alessandro Pier Guidi et Gianbattista Giannocaro abandonnent. Alessandro est 15e du championnat avec 23 points plus que Gianbattista grâce au changement d'équipage au 24 heures de Spa.

En 2008, Alessandro Pier Guidi participe à nouveau à un championnat de monoplace la Superleague Formula où lors de la 1ère course et la 2ème course, il finit 13e, au Nüburgring où lors de la 1ère course, il fait un podium (3ème) puis lors de la 2ème course, il termine 7ème. A Zolder, c'était compliqué avec une 14ème place à la première course et à la seconde course 14ème. À Estoril, de très bon résultat avec une 7e place lors de la première course et un 2ème podium à la 2ème course. À Vallelunga, il réédite une très bonne performance lors de la première course et à la 2ème course il se classe hors des points (11ème). A Jarama, Alessandro Pier Guidi se classe hors des points lors de la 1ère course (18ème) et à la dernière course de la saison 4ème. Il termine 8ème du championnat.

Alessandro a fait aussi les 24 heures de Spa manche du FIA GT 2008 auquel il conduisait une Maserati MC12 finissant sur la 2e marche du podium ayant comme équipier Miguel Ramos, André Negrão et Stéphane Lémeret.

En 2009, Alessandro Pier Guidi commence le FIA GT lors des 24 heures de Spa sur une Maserati MC12 où il termine une seconde fois 2ème avec cette fois comme équipier Vincent Vosse, Stéphane Lémeret et Carl Rosenblad. Au Hungaroring, Alessandro Pier Guidi et son nouveau équipier Matteo Bobbi où ils se classent encore 2ème. A Algarve ils finissent 6ème, au Paul Ricard encore 6ème et lors de la dernière manche du FIA GT à Zolder ils finissent bien le championnat car ils gagnent. Alessandro Pier Guidi est 5ème du championnat malgré avoir raté plusieurs manches du championnat.

En 2010, Alessandro Pier Guidi manque les 5 premières manches du fia gt1. Il commence au Nũrburgring avec une Maserati MC12 de l'équipe triple H team Hegersport et comme équipier Longin,ils se classent 9ème avec le meilleur tour. Ils ont eu un problème à Algarve dommage car ils avaient fait le meilleur tour. A Navarra ils se classent 11ème, puis Alessandro Pier Guidi est remplacé à Interlagos avant de revenir à San Luis avec un nouvel équipier Verdonck mais ils abandonnent.

En 2013, Alessandro Pier Guidi fait le Blancpain endurance series avec le SMP racing avec pour équipier Alexey Basov et Alexander Skryabin. Lors de la 1ère course les 3 heures de Monza ils terminent 14ème, après être absent à Silverstone ils finissent 6ème avec le meilleur tour pour Alessandro Pier Guidi. Aux 24 heures de Spa, Alessandro Pier Guidi finit 12ème. Il a cette fois changé d'équipe c'est le Esta motorsport ayant toujours pour équipier Alexander Skryabin mais comme nouveau équipier Matteo Bobbi qui n'est pas inconnu car il a fait le FIA GT en 2009 avec Alessandro Pier Guidi faisant plusieurs podiums. Ils terminent 4ème lors des 1000km du Nürburgring. Il finit 13ème du championnat.

La même année, Alessandro Pier Guidi a participé au 24 heures de Daytona en terminant 4e des GT avec l'équipe Scuderia Corsa et comme équipier Alessandro Balzan, Marco Frezzza et Olivier Beretta.

En 2014, Alessandro Pier Guidi fait les 24 Heures de Spa mais malheureusement, il abandonne. Il fait aussi une seule course en British GT avec AF Corse et il finit à Silverstone et comme équipier Pasin Lathouras.

Il fait aussi la manche d'ouverture de l'European Le Mans series à Silverstone où il finit 1er de la catégorie GTC avec le team Ukraine sur une Ferrari 458 Italia GT3 avec pour équipier Andriy Kruglyk et Sergii Chukanov. Ils finissent 7ème à la fin de la saison malgré avoir fait une seule course.

Alessandro Pier Guidi a aussi fait pour la première fois le championnat WEC sa première course était les 6 heures de Bahreïn où il se classe 6e des GTE-AM et 23e du général chez AF Corse ayant comme équipiers Jeff Segal et Alexander Talkanitsa. Il fait aussi la manche finale du championnat les 6 heures de Sao Paulo avec cette fois pour nouvel équipier Emerson Fittipaldi. Ils se classent 6e des GTE-AM 21ème du général.

En 2015, Alessandro Pier Guidi fait le Blancpain endurance series où il commence au Castellet avec AKKA ASP et se classe 7ème et a comme équipiers Morgan Moullin Traffort et Tristan Vautier. À Spa, il renforce l'équipage pro-am de AF Corse aidant Gianmaria Bruni, Stéphane Lémeret et Pasin Lathouras. Il retourne avec AKKA ASP au Nurburgring où il abandonne. Il est classé 21ème du championnat.

Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été faire toute les courses d'un championnat. C'est l'European Le Mans series où il est avec AT racing et avec pour coéquipier à nouveau Alexander Talkanitsa jr et sr. Lors de la 1èr course à Silverstone ils terminent 7ème, à Imola 1ers des GTE. Au Red Bull Ring Alessandro Pier Guidi finit 8ème, 5ème au Paul Ricard et 6ème à Estoril. Ils se classent 5ème des GTE.

En 2016, Alessandro Pier Guidi continue le Blancpain GT endurance series avec pour équipier encore Pasin Lathouras et Michele Rugolo avec le team AF Corse. Ils ont abandonné à Monza, 16ème à Silverstone, 2ème au Paul Ricard (1er podium), à Spa 32ème au bout de 6 heure, 33ème au bout de 12 heures et à la fin 44ème. Lors de la finale au Nürburgring ils se classent 32ème. Ils finissent 12ème du championnat.

Alessandro Pier Guidi fait aussi l'IMSA mais seulement 5 courses dont les 24 heures de Daytona où pour l'ouverture du championnat il se classe 4ème des GTLM et la 10ème place au général avec le team Scuderia Corsa et comme équipier Daniel Serra, Alexandre Prémat et Memo Rojas. Au 12 heures de Sebring ils se classent 7ème des GTLM et 18ème au Général, et au Laguna Seca ils se classent 2ème des GTLM et 7ème au général. Au circuit de Belle Isle Alessandro Pier Guidi et Daniel Serra ont terminé 2ème des GTLM et 15ème au général. Il finit 11ème des GTLM en faisant que 4 courses.

Aux 24 heures du Mans 2016, Alessandro Pier Guidi vient en renfort pour aider James Calado et Gianmaria Bruni pour AF Corse mais ils abandonnent alors qu'ils partaient 3ème des GTE pro.

Alessandro Pier Guidi continue l'ELMS toujours avec les mêmes pilotes et l'AT racing et se classent 2ème des GTE à Silverstone, il est absent à Imola, 3ème au Red Bull Ring, 4ème au Castellet, abandon à Spa et second à Estoril.

En 2017, Alessandro Pier Guidi fait les 24 heures de Daytona mais abandonne pour le Spirit of Race et ayant comme équipier Maurizio Mediani, Peter Mann, Rino Mastronardi et le pilote officiel Davide Rigon. Alessandro Pier Guidi pilote lors de la course du petit le Mans qui clôtura le championnat et se classe 3ème mais cette fois il est en GTLM contrairement où à Daytona il était en GTD. Il avait comme équipier Tony Vilander et Giancarlo Fisichella.

En parallèle, Alessandro Pier Guidi fait toujours le Blancpain endurance series avec le Spirit of Race, le duo avec Pasin Latouras et avec eux Michele Rugolo. À Monza, ils font une pole position et terminent 2ème. A Silverstone ils finissent 6ème, au Paul Ricard 23ème. Au 24 heures de Spa ils sont 63ème à la 6ème et 12ème heure puis abandonnent avant la fin, à Barcelone ils se classent 15ème. Ils finissent 14ème du championnat.

Il fit pour la première fois en entier le championnat WEC avec James Calado et commencent fort en finissant 2ème à Silverstone et Spa. Au Mans ils finissent 14ème, gagnent au Nürburgring, 6ème à Mexico, deux victoires d'affilée au circuit des Amériques et Fuji. Ils se classent 3ème à Shanghai et 2ème à Bahrein. James Calado et Alessandro Pier Guidi gagnent le championnat GTE pro avec 153 points.

En 2018, Alessandro Pier Guidi fait les 24 heures de Daytona avec le Rizi Competizione et ayant comme équipier James Calado, Miguel Molina et Tony Vilander. Ils se classent 5ème des GTLM et 16ème au général. Ils font aussi les 12 heures de Sebring terminant 5ème encore et font le petit Le Mans où ils terminent 9ème.

Il fait aussi les 24 heures du Mans toujours avec James Calado et avec Daniel Serra, ils terminent 7ème des GTE pro et 22 au général.

Alessandro Pier Guidi participe au Blancpain GT series Endurance cup. Il est avec le Kessel racing en catégorie pro-am avec Michal Broniszewski, à Monza où ils finissent 4ème des pro-am et 26ème au général. A Barcelone ils abandonnent, et sont derniers des pro-am.

Alessandro Pier Guidi continue le championnat WEC 2018-2019 toujours avec James Calado et l'équipe AF Corse avec seulement une 15e place en GTE pro à Spa. Aux 24 heures du Mans (2018) à l'arrivée, ils se classent 4e des GTE pro, à Silverstone ils ressortent victorieux. Lors de Fuji ils terminent 4ème et 5ème à Shanghai puis 4ème à Sebring. 2ème à Spa et la première victoire au Mans (2019) pour Alessandro Pier Guidi et James Calado en GTE pro. Ils sont 2e du classement en GTE pro derrière Michael Christensen et Kevin Estre.

En 2019, Alessandro Pier Guidi est toujours au 24 heures de Daytona avec Rizi Competizione et pour équipier James Calado, Miguel Molina et Davide Rigon. Ils terminent 2ème des GTLM et 11ème du général. Il fait le petit Le Mans avec James Calado et Daniel Serra qu'ils remportent en GTLM.

Alessandro Pier Guidi est au 24 heures de Spa (Blancpain GT series endurance cup) faisant équipe avec Sam Bird et James Calado. Au bout de 6 heures 44ème, 57ème au bout de 12 heures mais ils abandonnent avant l'arrivée.

En European Le Mans series Alessandro Pier Guidi a pour équipier Nicklas Nielsen et Fabien Lavergne. D'entrée, ils remportent les 4 heures du Castellet en catégorie GTE puis 3ème sur le podium à Monza. À Barcelone, ils gagnent à nouveau, à Silverstone ils finissent 4ème, et gagnent les 2 dernières courses de la saison. Ils sont champions en catégorie GTE.

Toujours au championnat WEC avec James Calado, Alessandro Pier Guidi commence aux 4 heures de Silverstone en terminant 4ème des GTE pro, encore 4e à Fuji et une victoire au 4 heures de Shanghai. Au Bacpo 8 heures de Bahrein ils terminent 2ème, toujours un podium au lone star Le Mans terminant 3e. Au total 6 heures de Spa, ils se classent 4ème. Lors des 24 heures du Mans, James Calado et Alessandro Pier Guidi terminent 2ème derrière Maxime Martin, Marco Sörensen et Nicky Thiim. Pour la finale au 8 heures de Bahreïn ils voient l'arrivée en dernière position des GTE pro. Ils sont 3e des GTE pro.

En 2020, Alessandro Pier Guidi fait les 24 heures de Daytona toujours avec Rizi Competizione et a pour équipier Davide Rigon, James Calado et Daniel Serra. Ils terminent 6ème des GTLM.

Alessandro Pier Guidi continue le GT world challenge Europe endurance cup avec la manche d'ouverture à Imola en remplacement de Monza à cause du Covid-19. Il a comme équipier James Calado et le jeune Nicklas Nielsen. À Imola, ils finissent 7ème, au Nürburgring ils abandonnent car James Calado s'est fait percuter par Dennis Olsen alors qu'ils partaient 2ème. Au bout de 6 heures à Spa ils sont 4ème, 12 heures 1er et à la fin 5ème. Lors de la dernière manche au Paul Ricard, une manche de l'intercontinental GT challenge est en même temps, donc AF Corse décide de mettre Nicklas Nielsen et James Calado en IGTC et de laisser Alessandro Pier Guidi pour la finale épaulé par Tom Blomqvist et Côme Ledogar. Ils gagnent grâce à un changement que de 2 pneus leur permettant de partir 1er et de gagner le championnat pour Alessandro Pier Guidi à 79 points contre 65 pour Mathieu Jaminet Patrick Pilet et Matt Campbell.

En 2021, Alessandro Pier Guidi fait équipe aux 24 heures de Daytona avec James Calado, Jules Gounon et Davide Rigon avec Rizi Competizione. Ils terminent 4ème des GTLM.

Alessandro Pier Guidi fait l'European le Mans series avec le Spirit of Race ayant comme équipier Duncan Cameron et David Perel. À Barcelone, ils finissent 3ème, 2ème au Red Bull Ring, encore 2ème au Castellet et gagnent à Monza. Malheureusement ils abandonnent à Spa qui leur fait perdre toute leur chance de gagner en GTE face aux redoutable pilotes dans la n°80 de Iron Lynx qui sont Matteo Cressoni, Rino Mastronardi et Miguel Molina. Et ils se classent 4ème à Portimao alors que la n°80 le remporte. Alessandro Pier Guidi Duncan Cameron et David Perel terminent 2ème du championnat à 89 points contre 126 pour Matteo Cressoni, Rino Mastronardi et Miguel Molina.

Alessandro Pier Guidi continue le championnat WEC avec le duo inséparable avec James Calado. À Spa ils terminent 2ème, gagnent à Portimao, 2ème à Monza, remporte une seconde fois les 24 heures du Mans avec Côme Ledogar et James Calado. Ils terminent 2nd à Bahreïn et gagnent pour la manche finale encore à Bahreïn. Ils sont champions avec 177 points contre 166 pour Kévin Estre et Neel Jani.

Alessandro Pier Guidi fait toujours le GT world challenge Europe endurance cup après avoir été champion l'an passé avec AF Corse, alors qu'il est avec Iron Lynx en 2021 et à comme équipier toujours Nicklas Nielsen et Côme Ledogar, qui l'a aidé à remporter le championnat en 2020 et gagner les 24 heures du Mans 2021. A Monza ils terminent 5ème, font de même au Paul Ricard. A Spa au bout de 6 heures 1er, 12 heures toujours 1er et à la fin l'Audi n°32 a fait le pari de prendre les pneus pluie et ça a marché. Donc Alessandro Pier Guidi a dû rentrer au stand prendre les pneus pluies alors qu'il avait de l'aquaplaning. Il est 50 secondes derrière l'Audi mais un accident se produit, la Safety car sort et à 10 minutes de l'arrivée, Alessandro Pier Guidi dépasse Dries Vanthoor (l'Audi n°32) sous une pluie diluvienne à l'extérieur dans Blanchimont et gagne la course. Ils sont à 71 points contre 36 points pour l'Audi. Au Nürburgring, l'Iron Lynx termine 7e et l'Audi 32 2e. À Barcelone, Alessandro Pier Guidi termine difficilement la dernière heure mais finit 7ème alors que l'Audi est 3ème et la Mercedes Akka ASP gagne. Alessandro Pier Guidi, Nicklas Nielsen et Côme Ledogar gagnent le championnat avec 83 unités, l'Audi n°32 de Dries Vanthoor, Charles Weerts et Kelvin Van Der Linde à 79 points et la Mercedes a aussi 79 points.

Alessandro Pier Guidi participe à L'Intercontinental GT challenge après avoir remporté les 24 heures de Spa et ont 25 points. Lors des 8 heures d'Indianapolis, ils terminent 4e avec cette fois AF Corse francorchamps-motors derrière 3e Mirko Bortolotti, Andrea Caldarelli et Jordan Pepper, 2ème Timur Boguslavskiy et Rafaele Marciello, et les vainqueurs sont Patrick Niederhauser, Markus Winkelhock et Christopher Haase. Pour la dernière manche à Kyalami Saintéloc a changé ses équipages pour que dans les 2 voitures au moins un pilote de l'équipage jouant le titre, celui qui a gagné à Indianapolis. AF Corse a fait de même en changeant Nicklas Nielsen dans la Ferrari n°71 et mettant Miguel Molina avec Côme Ledogar et Alessandro Pier Guidi. Ils terminent 2ème derrière l'Audi Saintéloc qui termine 2e de l'Intercontinental GT challenge, Alessandro Pier Guidi et Côme Ledogar sont champion avec 55 points contre 50 pour Patrick Niederhauser et Markus Winkelhock sur l'Audi Saintéloc.

En 2021, Alessandro Pier Guidi a gagné les 24 heures de Spa, les 24 heures du Mans, le championnat WEC, le GT world challenge Europe et l'Intercontinental GT challenge.

En 2022, Alessandro Pier Guidi est au 24 heures de Daytona et termine 2e des GTD pro.

Alessandro Pier Guidi ne fait pas le GT world challenge Europe endurance cup parce qu'il se concentre sur le WEC et au developpement de la LMDh qui est prévu pour 2023. Il fera peut-être le championnat WEC avec. Il se concentre aussi sur la Ferrari 296 GT3 où il a fait des essais en août à Fiorano et avant.

Au 1000 miles de Sebring, Alessandro Pier Guidi termine 2e avec James Calado, au Totalenergies 6 heures de Spa-Francorchamps, ils gagnent devant Kevin Estre et Michael Christensen après une défense intense de James Calado. Aux 24 heures du Mans 2022, ils terminent en 2e position des GTE pro avec Daniel Serra en renfort, et 29e au général derrière Gianmaria Bruni, Richard Lietz et Fredéric Makowiecki pour la dernière année de cette catégorie. À Monza, Alessandro Pier Guidi et James Calado finissent 3e car lors des 10 dernières minutes ils n'avaient pas assez d'essence tous comme l'autre AF Corse et sont dépassés par la Corvette de Tommy Milner et Nick Tandy. Il est pour l'instant en tête du championnat avec 95 points contre 94 pour Gianmaria Bruni car Richard Lietz était absent à Monza remplacé par Frédéric Makowiecki. Alessandro Pier Guidi a fait le déplacement au circuit de Fuji au Japon. Alessandro Pier Guidi et James Calado ont terminé 1er devant l'autre AF Corse d'Antonio Fuoco et Miguel Molina. Ils devancent maintenant de 11 points Michael Christensen et de 14 de Gianmaria Bruni, de 34 par rapport à RIchard Lietz et 27 points d'avance par rapport à Antonio Fuoco et Miguel Molina qui est l'autre AF Corse.

Alessandro Pier Guidi vient épauler Antonio Fuoco (qui est seul de l'équipage de d'habitude car Daniel Serra et Davide Rigon feront l'Intercontinental gt challenge la semaine suivante) avec aussi l'arrivée de Alessio Rovera pour essayer de faire gagner Antonio Fuoco en GT World challenge europe. Dès la Q1, Alessandro Pier Guidi réalise le meilleur temps puis de bons chrono d'Alessio Rovera et d'Antonio Fuoco leur permet de partir en pole position. Lors du 1er relais, Alessandro Pier Guidi est le plus rapide sur chaque tour devançant d'environ 10 15 secondes la Dinamic Motorsport. À l'arrêt au stand, Alessandro Pier Guidi passe le relais à Alessio Rovera. Alessio Rovera est lent ayant un manque de rythme, et au bout de 30 40 minutes, il est rattrapé par la Lamborghini d'Emil Frey pilotée par Albert Costa et ensuite par la dinamic Motorsport pilotée par Alessio Picariello. À la fin du 2e relais, la Dinamic rentre avant la Ferrari et la Lamborghini. Ils sont dans le trafic, Albert Costa dépasse Alessio Rovera mais lors de l'arrêt au stand, Iron Lynx est plus rapide et repasse la Lamborghini mais la Dinamic passe grâce à l'undercut. Antonio Fuoco est aussi rapide que Klaus Bachler mais il grappille quelques dixièmes de temps en temps et est à 1 seconde de Klaus Bachler. Mais il reste 5 minute et l'écart est à nouveau stable, lors de l'avant dernier tour, Antonio Fuoco coupe un virage qui lui fait mettre le secteur en violet mais cela ne suffit pas et la Dinamic l'emporte, faisant perdre le titre overall à Antonio Fuoco au profit de l'Akkodis ASP.

Résultats en Blancpain gt series/ GT world challenge europe

années équipe équipiers Imola Spa Monza SIlverstone Paul Ricard Barcelone Nũrburgring Hockenheim résultat classement
2013 SMP Racing Alexey Basov,

Alexander Skryabin

12ème 14ème 24ème 6ème 4ème 13ème (25 points)
2014 55ème(abandon)
2015 AKKA-ASP Morgan Moullin Traffort,Tristan Vautier Gianmaria Bruni,Stéphane Lémeret, Pasin Lathouras , (Pro-AM) 4ème général 7ème dernier (55ème abandon) 21ème PRO-CUP

6ème PRO-AM CUP

2016 AF Corse Pasin Lathouras, Michele Rugolo 16ème 44ème(abandon) 2ème 32ème 11ème
2017 AF Corse Pasin Lathouras, Michele Rugolo 63ème (abandon) 2ème 6ème 23ème 15ème 12ème
2018 Kessel Racing Michael Broniszewski 5ème(PRO-AM Cup) 48ème(abandon) dernier en PRO-AM Cup
2019 65ème(abandon)

James Calado, Sam Bird AF Corse

2020 AF Corse Nicklas Nielsen, James Calado 2ème 5ème 1er Côme Ledogar, Tom BLomqvist dernier (abandon) Champion
2021 Iron Lynx Nicklas Nielsen, Côme Ledogar 1er 5ème 5ème 7ème 7ème champion
2022 Iron lynx Antonio Fuoco,

Alessio Rovera

2ème

Résultats au 24 heures de Spa

Année équipe équipiers position
2013 SMP Racing Alexey basov,

Alexander Skryabin

12ème
2014 Andrew Danyliw, Simon Knap, Andrea Sonvico abandon
2015 AKKA-ASP Stéphane Lémeret, Gianmaria Bruni, Pasin Lathouras 4ème (1er PRO-AM)
2016 AF Corse Michele Rugolo, Pasin Lathouras 16ème
2017 AF Corse Michele Rugolo, Pasin Lathouras 63ème(abandon)
2019 AF Corse Sam Bird, James Calado 65ème (abandon)
2020 AF Corse Nicklas Nielsen, James Calado 5ème
2021 Iron Lynx Nicklas Nielsen,Côme Ledogar victoire

Résultats aux 24 Heures du Mans

Tableau synthétique des résultats d'Alessandro Pier Guidi aux 24 Heures du Mans
Année Écurie Équipiers Voiture Classe Tours Pos. Class. Pos.
2016 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de l'Italie Gianmaria Bruni
Drapeau du Royaume-Uni James Calado
Ferrari 488 GTE LM GTE
Pro
179 Abandon Abandon
2017 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau du Royaume-Uni James Calado
Drapeau de l'Italie Michele Rugolo
Ferrari 488 GTE LM GTE
Pro
312 47e 11e
2018 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau du Royaume-Uni James Calado
Drapeau du Brésil Daniel Serra
Ferrari 488 GTE Evo LM GTE
Pro
339 22e 7e
2019 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau du Royaume-Uni James Calado
Drapeau du Brésil Daniel Serra
Ferrari 488 GTE Evo LM GTE
Pro
342 20e 1er
2020 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau du Royaume-Uni James Calado
Drapeau du Brésil Daniel Serra
Ferrari 488 GTE Evo LM GTE
Pro
346 21e 2e
2021 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau du Royaume-Uni James Calado
Drapeau de la France Côme Ledogar
Ferrari 488 GTE Evo LM GTE
Pro
345 20e 1er
2022 AF Corse James Calado

Daniel Serra

Ferrari 488 GTE Evo LM GTE

Pro

350 29e 2ème

Notes et références

Liens externes