Alberto Cortez

Alberto Cortez
Alberto Cortez.JPG
Alberto Cortez en 2007.
Biographie
Naissance
Décès
(à 79 ans)
Madrid
Période d'activité
À partir de
Nom de naissance
José Alberto García Gallo
Nationalité
Domicile
Activités
Autres informations
Genre artistique
Site web
www.albertocortez.com
Distinction
Latin Grammy Lifetime Achievement Award (en) ()

Alberto Cortez, nom de scène de José Alberto García Gallo, né le à Rancul (province de La Pampa en Argentine) et mort le à Madrid (Espagne)[1], est un compositeur et chanteur argentin.

Il a notamment repris la chanson Sucu Sucu de Tarateño Rojas en 1960[2].

En 2015, il reçoit la médaille d'or du mérite des beaux-arts, décernée par le ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports[3].

Biographie

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (mars 2019). Découvrez comment la « wikifier ».
2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Alberto Cortez est né à Rancul dans la province de La Pampa en Argentine. Il a commencé l'école primaire au conservatoire Alberto Williams à l'âge de six ans. Il a commencé à composer des chansons à douze heures, notamment Un cigarrillo, la lluvia y tú. Plus tard, il entra au lycée Manuel Ignacio Molina de San Rafael de la province de Mendoza. Là, il continua ses études de musique au conservatoire Chopin de San Rafael.

À dix-sept ans, Cortez est devenu le chanteur de l'orchestre de l'Arizona, où il s'appelait Chiquito García. À dix-huit ans, il étudie à la faculté de droit et des sciences sociales de Buenos Aires et chante dans les bars pour s’aider dans ses études. Plus tard, Cortez a commencé à chanter dans l'orchestre de Mario Cardi et a été engagé pour chanter dans l'orchestre de jazz de San Francisco. Il a parcouru le pays avec eux et a commencé à utiliser son pseudonyme « Alberto Cortez » en chantant avec l'orchestre d'Armando Pointier. Cortez a quitté l'école et s'est entièrement consacré à la musique.

Agé de vingt ans, Cortez s'est rendu à Anvers en Belgique où il a enregistré son premier album. Son disque Sucu Sucu a atteint le numéro un. Alberto Cortez a rencontré Renee Govaerts et l'a épousée plus tard. Après des débuts difficiles, il s’affirme comme l’un des compositeurs-chanteurs les plus renommés de l’Amérique latine avec des succès tels que Mi árbol y yo, Mariana, Como el primer día, A partir de mañana et Callejero.

Il est décédé des suites d'une hémorragie gastrique le à Madrid en Espagne, à l'âge de 79 ans.

Discographie

  • Welcome to the Latin Club (1961)
  • Mr. Sucu Sucu (1963)
  • Poemas y canciones, Vol. 1 (1967)
  • Alberto Cortez canta a Atahualpa Yupanqui (1968)
  • Poemas y canciones, Vol. 2 (1968)
  • Alberto Cortez. El compositor... el cantante (1969)
  • Distancia (1970)
  • No soy de aquí (1971)
  • Equipaje (1972)
  • Ni poco... ni demasiado (1973)
  • Como el ave solitaria (1974)
  • A mis amigos (1975)
  • Soy un charlatán de feria (1976)
  • Pensares y sentires (1977)
  • En vivo desde Madrid (1978)
  • Lo mejor de Alberto Cortez (1979)
  • À partir de mañana (1979)
  • Castillos en el aire (1980)
  • Como el primer día (1983)
  • Gardel...como yo te siento (1984)
  • En vivo (1985)
  • Entre líneas (1985)
  • Sueños y quimeras (1986)
  • Como la marea (1987)
  • Alma fuerte (1989)
  • Coincidencias (1990)
  • Si vieras que fácil (1991)
  • Aromas (1993)
  • Lo Cortez no quita lo Cabral, Vol. 1 (1994)
  • Lo Cortez no quita lo Cabral, Vol. 2 (1995)
  • A todo corazón (version hispano-américaine) (1996)
  • Testimonio (1997)
  • Cortezías y cabralidades (1998)
  • Cortezías y cabralidades Vol. II (1998)
  • Fe (1998)
  • Marcha mundial (1998)
  • Cortez al desnudo (1998)
  • A todo corazón (version espagnole) (1999)
  • Andar por andar andando, Alberto Cortez avec Los Andariegos (2001), Olympia de Paris
  • En un rincón del alma (2001)
  • Estela Raval & Alberto Cortez Tour 2002 en vivo (2002)
  • Después del amor (2003)
  • Alberto Cortez sinfónico (2004)
  • Identidad (2005)
  • Tener en cuenta (2011)

Projet collectif

  • Todas las voces todas (1996)

Notes et références

Liens externes