AfricarGroup

AfricarGroup
Création 14 Octobre 2016
Fondateurs Axel Peyrière, Fredrik Orrenius, Steve Nkashama, Frederic Viet, Mathieu Fructueux
Forme juridique Pty Ltd
Siège social Sydney, Australie
Société mère Emerging Classifieds Ventures Pty Ltd
Site web http://www.africargroup.com

AfricarGroup est le premier et plus grand réseau de sites web de petites annonces automobiles en Afrique sub saharienne. Les sites internet du groupe AfricarGroup sont disponibles dans 40 pays africains[1],[2],[3].

AfricarGroup développe et opère des sites internet similaires à des sites comme LaCentrale.com, CarSales.com.au, Gumtree, eBay, Craiglist, OLX et d'autres.

Historique

Les premiers sites ont été mis en ligne pendant l'été 2016[4],[5],[3].

AfricarGroup fait partie de Emerging Classifieds Ventures[6], une startup australienne spécialisée dans les sites internet de petites annonces automobiles et immobilières dans les pays émergents.

Langues

Les différents sites sont traduits dans plus de 20 langues locales[7],[8].

Références

  1. TIC Mag, « Internet : L’offensive d’AfricarGroup sur 12 pays africains - Digital Business Africa », Digital Business Africa,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en-GB) « Did Africar Group Avoid Investing in Nigeria because of Competition? | Nairametrics », Nairametrics,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. 3,0 et 3,1 (en-US) « AfricarGroup begins in 12 African countries to become the first car classifieds websites network », Africa Press List,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « AfricarGroup se lance dans 12 pays africains », aOuaga.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (en-US) , Dignited,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Emerging Classifieds Ventures - Marketplaces & Classifieds in Emerging Markets », sur www.classifiedsventures.com (consulté le )
  7. (en-US) Desmond Frimpong, « Tech: AfricarGroup has translated its websites in ten countries into local languages to increase reach », Pulse Ghana,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. (en-US) « AfricarGroup translates its websites in local African languages », Tech In Africa,‎ (lire en ligne, consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail des entreprises
  • Portail d’Internet
  • Portail de l’automobile