Affrontements frontaliers entre Israël et le Hezbollah

(Redirigé depuis Affrontements frontaliers de 2023 entre Israël et le Hezbollah)
Affrontements frontaliers entre Israël et le Hezbollah
Informations générales
Date Depuis le
Lieu Fermes de Chebaa, plateau du Golan, sud du Liban et nord d'Israël
Issue En cours
Belligérants
Hezbollah
Brigades de la résistance libanaise[1]
Hamas[2]
Jihad islamique palestinien[3]
Front populaire de libération de la Palestine
Parti social nationaliste syrien[4]
Drapeau de la Syrie Syrie
Drapeau d’Israël Israël
Commandants
Hassan Nasrallah
Naïm Qassem
Wissam Hassan Tawil
Ali Hussein Barji
Osama Hamdan
Saleh al-Arouri
Razi Mousavi
Sadegh Omidzadeh
Drapeau de la Syrie Bachar el-Assad
Drapeau d’Israël Alim Abdallah
Drapeau d’Israël Benyamin Netanyahou
Drapeau d’Israël Yoav Gallant
Drapeau d’Israël Ori Gordin
Forces en présence
Brigades du Hezbollah
Force Redwan
Brigades Al-Qods
Brigades Izz al-Din al-Qassam
Brigades d'Abou Ali Moustapha[5]
Aigles de la tornade
Drapeau de la Syrie Front pour la libération du Golan
Armée arabe syrienne[6]
Forces de défense israéliennes
Pertes
458 morts (dont 313 membres du Hezbollah[14],[15],59 combattantsdu mouvement amal et d'autres factions palestiniennes[16] et 2 soldats libanais)
43 membres du Hezbollah blessés[17]
8 morts (dont 2 non-combattants[18])
12 blessés[19],[20],[21]

62 civils libanais morts[7],[8],[9]
1 civil israélien[10] tué et au moins 7 blessés[11]
2 travailleurs étrangers blessés
1 casque bleu de la FINUL blessé
4 200 déplacés au Liban[12]
3 journaliste tués[13]
19 secouristes tués

Guerre Israël-Hamas de 2023

Les affrontements frontaliers entre Israël et le Hezbollah sont survenus à partir du 8 octobre 2023 pendant la guerre Israël-Hamas de 2023-2024 lorsque le groupe libanais Hezbollah a lancé des roquettes guidées et des obus d'artillerie sur des positions occupées par Israël dans le territoire contesté des fermes de Chebaa. Israël a riposté par des frappes de drones et des tirs d'artillerie sur les positions du Hezbollah près de la frontière entre le plateau du Golan et le Liban. Ces attaques ont eu lieu après que le Hezbollah ait exprimé sa solidarité avec le peuple palestinien[22],[23]. Les affrontements ont constitué la plus grande escalade entre les deux pays depuis le conflit israélo-libanais de 2006.

Déroulement

2023

Dans la matinée du 8 octobre 2023, le Hezbollah a tiré des roquettes et des obus sur la région des fermes de Chebaa. En réponse, les Forces de défense israéliennes (FDI) ont tiré des obus d'artillerie et un drone sur le sud du Liban[24],[25],[26]. Deux enfants libanais auraient été blessés par du verre brisé.

Israël a échangé une série de frappes aériennes sur le sud du Liban le 9 octobre, près des villes de Marwahin, Aïta ach-Chab[27] et Dhayra dans le district de Bint-Jbeil[28], après que de nombreux militants palestiniens aient infiltré la frontière israélienne[29]. Deux combattants (probablement palestiniens) ont été tués[30]. Le Hezbollah a nié toute implication dans l'incident ; la milice du Jihad islamique palestinien a revendiqué la responsabilité de l'infiltration armée. Le Hezbollah a annoncé plus tard la mort de deux autres combattants dans la nuit[31]. Le Hezbollah a tiré des roquettes et de l'artillerie en représailles[32].

Au cours des affrontements, deux soldats israéliens et le lieutenant-colonel Alim Abdallah, commandant adjoint de la 300e brigade israélienne, sont morts des suites de blessures infligées par les tirs à la frontière, et trois autres militaires ont été blessés[33].

Le Hezbollah et Tsahal ont échangé des tirs le 10 octobre, le Hezbollah tirant une salve de roquettes sur Israël et les factions palestiniennes[34] attaquant les forces de sécurité. Le Hezbollah a tiré un missile guidé antichar sur un véhicule militaire israélien dans la région d'Avivim , provoquant une frappe d'hélicoptère israélien en représailles.

Le 11 octobre le Hezbollah a tiré des missiles antichar sur une position militaire israélienne et a affirmé avoir fait des victimes. En réponse, les FDI ont bombardé la zone d'où l'attaque avait été lancée[35]. L'hôpital libano-italien de Tyr a admis trois civils blessés[36]. L'armée israélienne a ordonné aux habitants du nord d'Israël de chercher refuge à la suite d'informations faisant état de lancements de drones depuis le sud du Liban[37]. Un missile Patriot a été lancé pour intercepter un projectile suspect, après quoi les FDI ont découvert que l'objet en question n'était pas un drone[38]. Des sirènes d'avertissement ont été activées dans le nord d'Israël après que des informations aient été publiées selon lesquelles jusqu'à 20 infiltrés en parapente étaient entrés sur le territoire israélien depuis le Liban, avant que Tsahal ne rejette l'information comme une fausse alerte[39].

Le ministère israélien de la Défense annonce le 12 octobre la mort d'un soldat (un autre est blessé) par un missile antichar tiré par le Hezbollah.

Le 13 octobre, le chef adjoint du Hezbollah, Cheikh Naïm Qassem, a déclaré que "lorsque le moment sera venu d'agir, nous l'exécuterons", affirmant que le Hezbollah était prêt et "contribuerait aux affrontements contre Israël selon son propre plan"[40]. Tsahal a tiré de l'artillerie sur le sud du Liban à la suite d'une explosion qui a causé des dommages mineurs à une section du mur frontalier entre Israël et le Liban, près du kibboutz de Hanita[41]. Issam Abdallah, journaliste vidéo libanais de Reuters, a été tué, tandis qu'au moins six autres journalistes de Reuters, de l'AFP et d'Al Jazeera ont été blessés[42]. L'armée libanaise a déclaré que deux autres personnes avaient été blessées lors de la frappe[43].

L'armée israélienne a publié le 14 octobre des images d'une attaque de drone qui, selon elle, a tué trois infiltrés libanais près de Margaliot , membres du Hamas[44]. L'un d'eux a été reconnu par le Hezbollah comme l'un de ses membres. Dans l'après-midi, le Hezbollah a tiré 50 obus de mortier et 6 missiles antichar vers cinq avant-postes israéliens dans les fermes de Chebaa. De nouveaux bombardements de Tsahal ont tué 2 civils dans un village de Chebaa, des preuves vidéo et photographiques montrant l'utilisation de bombes au phosphore[45].

Le 15 octobre, le Hezbollah a lancé cinq missiles antichar vers le nord d'Israël, tuant un civil et en blessant trois autres à Shtula [46]. La FINUL a déclaré que son quartier général à Naqoura, dans le sud du Liban, avait été touché par des tirs de roquettes sans qu'aucune victime ne soit signalée[47]. Le lieutenant Amitai Granot, commandant du 75e bataillon de la brigade Golani de Tsahal et fils du rabbin Tamir Granot , a été tué dans une attaque de missile contre un poste de Tsahal frontalier du Liban[48],[49].

L'armée israélienne a annoncé le 16 octobre l'évacuation des habitants des colonies situées à deux kilomètres de la frontière libanaise[50]. Dans l'après-midi, des coups de feu ont été tirés vers des positions de Tsahal près de la frontière dont le Hezbollah a revendiqué la responsabilité[51]. Les FDI ont répondu par des tirs d'artillerie. Le Hezbollah a déclaré avoir commencé à détruire les caméras de surveillance de plusieurs postes de l'armée israélienne[52].

Dans la soirée, des missiles antichar ont été tirés sur un char de Tsahal et des coups de feu ont été dirigés vers plusieurs positions de l'armée. Les FDI ont attaqué les sources des tirs avec de l'artillerie. Aucune victime n'a été signalée dans les deux échanges ce jour-là[53].

Amnesty International a rapporté que les FDI avaient tiré des obus au phosphore blanc sur Dhayra, hospitalisant neuf civils et incendiant des biens civils[54]. Aya Majzoub, directrice régionale adjointe pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord à Amnesty International, a décrit l'attaque comme une violation du droit international qui devait faire l'objet d'une enquête comme un crime de guerre, et qu'elle "a gravement mis en danger la vie des civils, dont beaucoup ont été hospitalisés et déplacés, et dont les maisons et les voitures ont pris feu[55]."

Les médias d'État libanais ont rapporté le 17 octobre que Dhayra et d'autres zones le long de la partie ouest de la frontière ont été soumises à des bombardements "continus" pendant la nuit[56]. Tôt le matin, il a été signalé que plusieurs personnes souffraient de symptômes d'étouffement après que les FDI auraient tiré des obus au phosphore blanc sur le village[57]. Trois personnes ont été blessées après l'atterrissage d'un missile antichar en provenance du Liban sur la ville israélienne de Metoula[58].

L'armée israélienne a déclaré avoir tué quatre candidats à l'infiltration le long de la frontière libanaise alors qu'ils tentaient de poser des bombes sur le mur frontalier[59]. Le Hezbollah a annoncé que cinq de ses membres avaient été tués ce jour-là, mais il n'était pas clair si l'un d'entre eux était impliqué dans l'infiltration de la frontière[60].

Après l'explosion de l'hôpital Al-Ahli Arabi, des manifestants pro-palestiniens ont pris part à des émeutes dans les villes de Dbaiyeh et d'Aoukar le 18 octobre. Des commerces ont été vandalisés et incendiés[61].

Le lendemain, des dizaines de roquettes ont été tirées sur les villes de Nahariya, au nord d'Israël, et de Kiryat Shmona, depuis le sud du Liban, blessant au moins trois civils. Le Hamas a déclaré que ses cellules au Liban étaient responsables des attaques à la roquette. Israël a répondu par des frappes aériennes sur les positions du Hezbollah[62].

L'armée libanaise a déclaré qu'un homme avait été tué et un autre blessé après qu'un groupe de sept journalistes iraniens aient été visés par des mitrailleuses par Israël, bien que les médias d'État iraniens aient nié cette affirmation et déclaré que tous ses journalistes étaient "vivants et en bonne santé"[63]. Les soldats de maintien de la paix de la FINUL ont déclaré qu'une personne avait été tuée après que des civils aient été pris dans un échange de tirs à la frontière au cours duquel l'armée libanaise a demandé l'aide de la FINUL pour désamorcer la situation. Il a été demandé à Israël de suspendre les tirs "pour faciliter l'opération de sauvetage"[64].

La branche libanaise du Hamas tire un barrage d'une trentaine de roquettes vers le nord d'Israël le 20 octobre. Le lendemain, les autorités israéliennes décident d'évacuer la localité de Kiryat Shmona et ses 25 000 habitants[65].

À midi, l'armée israélienne a déclaré qu'un de ses avions avait tué trois combattants du Hezbollah qui s'étaient infiltrés à la frontière de Shtula. Dans l'après-midi, plusieurs tirs de projectiles ont été effectués depuis le Liban vers le nord d'Israël, Tsahal a répondu par des tirs d'artillerie sur les sources des attaques. L'armée israélienne a annoncé qu'un soldat de réserve israélo-américain avait été tué et trois autres blessés[66].

En début d'après-midi du 21 octobre, plusieurs roquettes ont été tirées depuis le Liban vers les fermes de Chebaa, sans faire de blessé. Tsahal a mené une frappe de drone contre l'équipe de combattants qui a lancé les roquettes[67].

Peu de temps après, des missiles guidés antichar ont été tirés depuis le Liban vers Margaliot et Hanita, deux travailleurs étrangers ont été blessés. Tsahal a mené des frappes aériennes contre les équipes de missiles[68].

Dans la soirée, un autre missile guidé antichar a été tiré depuis le Liban vers Bar'am . Un soldat de Tsahal a été grièvement blessé et deux autres légèrement. L'armée israélienne a répondu par plusieurs frappes aériennes dans le sud du Liban, dont certaines ont ciblé d'autres équipes de missiles préparant des attaques[69].

Selon Tsahal, en fin de matinée du 22 octobre, un missile guidé antichar a été tiré depuis le Liban vers les fermes de Chebaa. Tsahal a répondu par des tirs de chars et a tué l'équipe de missiles[70].

En début d'après-midi, plusieurs mortiers ont été tirés vers Yiftah, aucun dégât ni victime n'a été signalé. Dans la soirée, un missile guidé antichar a été tiré vers Arab al-Aramshe , Tsahal a répondu par des frappes aériennes continues contre les équipes de lancement de missiles. Au total, sept équipes ont été frappées au cours de la journée[71].

Après une journée de frappes de Tsahal contre les équipes de missiles du Hezbollah, dans la soirée, un missile guidé antichar a été tiré vers Kiryat Shmona. Deux personnes ont été blessés et une maison a été endommagée. Tsahal a répondu le 23 octobre par des frappes aériennes continues contre des équipes de missiles et de roquettes, ainsi que par des frappes contre les postes frontières du Hezbollah.

Le 24 octobre, l'armée israélienne a déclaré qu'un membre du Hezbollah avait été tué alors qu'il tentait de tirer sur Israël depuis le sud du Liban, près de la ville frontalière de Bar'am[72].

Dans la matinée du 25 octobre, Tsahal a attaqué un groupe de combattants qui tentaient de tirer des missiles antichar depuis le Liban vers Israël[73]. Vers 16 h 0, 4 roquettes ont été lancées vers le territoire israélien, qui sont tombées dans des zones ouvertes. Les avions militaires de Tsahal ont bombardé la périphérie des villages de Kfar Kila, Yaroun et Deir Mimas [74].

Tsahal a attaqué le 27 octobre les sources des tirs de roquettes après que des combattants ont tiré sur des postes de Tsahal dans les villages d'Avivim et de Misgav Am [75].

Un convoi de l'armée libanaise a essuyé des tirs des forces israéliennes dans le village frontalier d'Aitaroun, mais aucune victime n'a été signalée[76].

Un obus a touché le quartier général de la FINUL à Naqoura le 28 octobre. Quelques heures plus tard, deux obus de mortier ont touché une base de la FINUL à Hula , blessant un casque bleu népalais[77].

Le 29 octobre, les brigades Al-Qassam ont lancé 16 roquettes sur Kiryat Shmona, touchant un immeuble résidentiel[78]. Le Hebollah a abattu un drone israélien avec un missile sol-air.

Des combattants du JIP ont tenté d'infiltrer les positions de Tsahal à la frontière libanaise le 30 octobre[79].

Le lendemain, le Hezbollah a mené quatre attaques contre des positions de Tsahal dans le nord d'Israël[80].

Le Hezbollah a mené le 1er novembre plusieurs attaques de missiles guidés antichar sur Yiftah[81].

Kiryat Shmona est touchée par sept roquettes le 5 novembre 2023. La ville a été en grande partie évacuée, les habitants restés sur place sont priés de rester à proximité des abris anti-bombes[82].

2024

L’armée israélienne mène le 26 février 2024 des frappes à l’est du Liban pour la première fois depuis le début de la guerre à Gaza entre Israël et le Hamas, visant des objectifs du Hezbollah dont au moins deux membres ont été tués aux abords de la ville de Baalbeck[83].

Réactions

À la suite des combats, Swiss International Air Lines et Lufthansa ont suspendu leurs vols vers Beyrouth, tandis que la compagnie nationale libanaise Middle East Airlines a transféré cinq de ses 24 avions vers Istanbul par mesure de précaution. L'Australie, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni ont déconseillé de voyager au Liban, tandis que l'ambassade britannique a évacué des membres des familles de son personnel[84].

Références

Notes et références

  1. (en) Naharnet Newsdesk, « Two Resistance Brigades members killed by Israeli shelling », (consulté le )
  2. (en) « Hamas says 3 members who infiltrated Israel from Lebanon were killed in IAF strike », sur The Times of Israel,
  3. (en) « Officer, 2 soldiers killed in clash with terrorists on Lebanon border; mortars fired », sur The Times of Israel,
  4. « الحزب السوري القومي الاجتماعي" نعى عنصرًا له أثناء "قيامه بواجبه القوميّ على طريق فلسطين" », sur gulf365.net,‎ (consulté le )
  5. (ar) « كتائب الشهيد أبو علي مصطفى في لبنان تُعلن حالة التعبئة العامة في صفوفها », sur Populat Palestinian Resistance Force,‎
  6. « Iran Update, October 25, 2023 » (consulté le )
  7. (en) « Two Civilians Killed In Israel Shelling Of Lebanon: Mayor », sur Barron's,
  8. (en) « Reuters journalist killed in Lebanon in missile fire from direction of Israel », sur Reuters,
  9. (en) « Lebanon army says Israel killed member of 'journalist team' », sur Al-Monitor,
  10. (en) « Hezbollah claims responsibility for deadly missile attacks on north », sur The Times of Israel,
  11. (en) « Oct. 23: Elderly hostages brought by helicopter to Tel Aviv hospital », sur The Times of Israel,
  12. (en) « Thousands displaced from southern Lebanese border towns », sur Naharnet,
  13. {{Lien web |url=https://s.lorientlejour.com/storage/liveblogs/433716672133277880.jpg/r/800/image.jpg
  14. (en) « Lebanon-Israel Border Heats Up Ahead Of Speech By Hezbollah Leader », sur Barron's,
  15. (en) « Hezbollah marks ‘deadliest day’ after more than a dozen fighters killed », sur NBC News,
  16. (en) « LIVEBLOG: IDF hits over 320 terror targets in Gaza, eliminates terrorist cells in southern Lebanon », sur I24 News,
  17. (en) « Lebanon's Hezbollah works to curb hefty losses in Israel clashes, sources say », sur Reuters,
  18. (en) « Authorities name 338 soldiers, 58 police officers killed in Gaza war », sur The Times of Israel,
  19. (en) « Senior IDF commander killed in earlier confrontation with terrorists from Lebanon », sur The Times of Israel,
  20. (en) « IDF says soldier killed in Hezbollah anti-tank cross-border missile attack », sur The Times of Israel,
  21. (en) « IDF drones hit Hezbollah terror squads amid uptick in attacks; soldier seriously hurt », sur The Times of Israel,
  22. (en) « Israel declares war, bombards Gaza and battles to dislodge Hamas fighters after surprise attack », sur Associated Press,
  23. (en) « Israel, Hezbollah exchange artillery, rocket fire », sur Reuters,
  24. (en) « Israel, Hezbollah exchange fire, raising regional tensions », sur Al Jazeera,
  25. (en) « IDF artillery strikes targets in Lebanon as mortar shells fired toward Israel », sur The Times of Israel,
  26. (en) « Israel Army Fires Artillery at Lebanon as Hezbollah Claims Attack », sur Asharq Al-Awsat,
  27. (en) « Watch: Israeli bombing of Lebanese towns », sur MTV Lebanon,
  28. (en) « Israel kills three Lebanon militants; Israeli officer killed in raid », sur Reuters,
  29. (en) « IDF strikes in Lebanon following terrorist infiltration into Israel », sur Ynetnews,
  30. (en) « Israeli soldiers and militants killed in confrontation on Lebanon frontier », sur BBC News,
  31. (en) « Hezbollah mourns its third member, Ali Hassan Hodroj, due to Israeli aggression », sur LBCIV7,
  32. (en) « Hezbollah fires again at Israel, spurring fears of second front », sur The Hill,
  33. (en) « Cleared for publication: Deputy IDF Commander killed on Lebanon border », sur Israel National News,
  34. (en) « Hezbollah, Hamas claim attacks on Israel from Lebanon », sur Reuters,
  35. (en) « Palestinians scramble for safety as Israel pounds sealed-off Gaza Strip to punish Hamas », sur Associated Press,
  36. (en) « Israel bombs Gaza, settlers kill four Palestinians in West Bank », sur The New Arab,
  37. (en) « Israel withdraws warning of incursion from Lebanon, cites ‘human error’ », sur The Hill,
  38. (en) « IDF: Interception on Lebanon border appears to be false alarm », sur The Times of Israel,
  39. (en) « SCARE IN NORTHERN ISRAEL TURNED OUT TO BE FALSE ALARM », sur Anash,
  40. (en) « Hezbollah says calls for it not to intervene in war 'will have no effect' », sur Reuters,
  41. (en) « IDF says blast causes minor damage to section of Lebanon border wall; troops fire artillery in response », sur The Times of Israel,
  42. (en) « Israeli attack in southern Lebanon kills journalist, wounds several others », sur Al Jazeera,
  43. (en) « Hezbollah says it attacked 5 Israeli outposts in disputed Shebaa Farms area », sur Khaleej Times,
  44. (en) « IDF publishes footage of drone strike on Lebanon border infiltrators », sur The Times of Israel,
  45. (en) « Israel shelling killed two civilians in South Lebanon », sur The National,
  46. (en) « Israel’s military strikes Lebanon targets after Hezbollah claims fire on border town », sur Al Arabiya,
  47. (en) « Peacekeeping force UNIFIL says headquarters in south Lebanon hit by a rocket », sur Al Arabiya,
  48. (he) « אמתי גרנות, בנו של ראש ישיבת 'אורות שאול', נהרג מפגיעת טיל נ"ט בגבול הצפון », sur Arutz Sheva,‎
  49. (en) « Two Israelis murdered by Hezbollah anti-tank fire, IDF strikes in Lebanon », sur The Jerusalem Post,
  50. (en) « Israel Will Evacuate Towns Near Its Border With Lebanon as Tensions Escalate », sur The New York Times,
  51. (he) « בוצע ירי לעבר כוח צה"ל בגבול לבנון, אין נפגעים לכוחותינו », sur Maariv,‎
  52. (en) « Hezbollah destroys Israeli surveillance cameras along the Lebanese border as tension soars », sur New York Daily News,
  53. (he) « בצה"ל מאשרים: ירי נ"ט בוצע מלבנון - אין נפגעים », sur Kipa,‎
  54. (en) « Amnesty International says Israeli forces wounded Lebanese civilians with white phosphorus », sur ABC News,
  55. (en) « Lebanon: Evidence of Israel’s unlawful use of white phosphorus in southern Lebanon as cross-border hostilities escalate », sur Amnesty International,
  56. (en) « Israel thwarts infiltration bid from Lebanon, killing four: army », sur France24,
  57. (en) « At least four killed in Lebanon near Israel border, Red Cross says », sur EFE,
  58. (en) « 5 Hezbollah fighters are killed as tensions flare along the border between Lebanon and Israel », sur Associated Press,
  59. (en) « Israeli army says 4 killed trying to infiltrate into Israel from Lebanon », sur AA,
  60. (en) « Lebanon-Israel border clashes escalate, 5 Hezbollah fighters killed », sur Reuters,
  61. (en) « Protesters near U.S. embassy in Beirut sprayed with water cannon, teargas », sur Reuters,
  62. (en) « 3 injured in rocket strikes on Kiryat Shmona as Lebanon border tensions spike », sur The Times of Israel,
  63. (en) « Second journalist killed by Israel in Lebanon as media team comes under strike », sur The New Arab,
  64. (en) « Lebanon army says Israel killed member of 'journalist team' », sur France24,
  65. « Israël évacue Kiryat Shmona, à la frontière avec le Liban : "C'est tous les jours des bombardements, tous les jours des sirènes d'alerte" », sur Franceinfo, (consulté le )
  66. (en) « Soldier killed by Lebanon missile; Gallant: Hezbollah joined fighting, is paying price », sur The Times of Israel,
  67. (en) « Anti-tank missile fired at Israeli village on Lebanese border; drone strike hits launchers », sur The Times of Israel,
  68. (en) « IDF video shows airstrike against missile squad on Lebanese border », sur The Times of Israel,
  69. (en) « IDF hits Hezbollah posts in south Lebanon, says soldier seriously hurt in missile attack », sur The Times of Israel,
  70. (en) « IDF hits cell that fired anti-tank missile from Lebanon », sur The Times of Israel,
  71. (en) « Oct. 22: Israel confirms 2nd aid convoy in Gaza, shows rocket launchers near schools », sur The Times of Israel,
  72. (he) « צה"ל חיסל מחבל שניסה לשגר רקטה לעבר ישראל », sur Hamal,‎
  73. (he) « צה"ל תקף שלוש חוליות מחבלים בגבול לבנון; אחת מהן ביצעה ירי נ"ט לעבר שטח ישראל », sur Maariv,‎
  74. (en) « Israel slammed for continuous threats against Lebanon », sur English News,
  75. (he) « מחבלים ביצעו ירי לעבר מוצב צה"ל באביבים - צה"ל תוקף », sur Hamal,‎
  76. (en) « Israeli forces and Hezbollah in skirmishes at Lebanon’s border », sur Arab News,
  77. (en) « Unifil condemns attack that injured peacekeeper in southern Lebanon », sur The National,
  78. (en) « IRAN UPDATE, OCTOBER 29, 2023 », sur ISW,
  79. (en) « IRAN UPDATE, OCTOBER 30, 2023 », sur ISW,
  80. (en) « IRAN UPDATE, OCTOBER 31, 2023 », sur ISW,
  81. (en) « IRAN UPDATE, NOVEMBER 1, 2023 », sur ISW,
  82. The Times of Israel 6 novembre 2023,
  83. « Israël frappe pour la première fois l’est du Liban », Le Devoir,
  84. (en) « France warns against Lebanon travel, joining Western states », sur France24,

Voir aussi