Éric de Cromières

Éric de Cromières
Fonction
Président
ASM Clermont Auvergne
-
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Éric Guy Marie Léonard de Bermondet de Cromières
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Éric de Bermondet de Cromières, né le à Alger et mort le à Clermont-Ferrand, est un dirigeant sportif et cadre dirigeant de la société Michelin.

Biographie

Né à Alger, en 1953, il est le fils du Général Pierre de Bermondet de Cromières (1923-2013) et de la marquise Eliane de Vigneral[1]. La famille de Cromières est enracinée de longue date dans le sud-ouest du département de la Haute-Vienne, du côté de Cussac. Le château du même nom, propriété de la famille, est situé sur cette commune, sur la route Richard-Cœur-de-Lion[2]. Il débarque en France à l'âge de 11 ans[3]. C'est à Dax qu'il découvre le rugby qu'il pratique jusqu'à 24 ans comme joueur universitaire[3]. Il intègre ensuite HEC Paris. À sa sortie d'HEC, il intègre la marine nationale comme officier à Toulon[3].

Il fait ensuite une longue carrière chez Michelin où il débute comme commercial, à Roanne. Il enchaîne ensuite les postes de directeur commercial puis de directeur général à travers le monde, avant de quitter définitivement le fabricant de pneus le [3]. En 2005, il intègre le comité exécutif du groupe Michelin[4].

En 2006, il devient membre du conseil d’administration de l'ASM Clermont Auvergne[5]. En 2012, René Fontès, président de l'ASM Clermont Auvergne, le choisit pour qu'il lui succède à ce poste en 2013[5]. Le club qu'il préside devient Champion de France en 2017.

En 2017, à la suite du conflit entre la Ligue nationale de rugby et la Fédération française de rugby, il est désigné par la LNR dans la commission de rapprochement et de dialogue avec la FFR qui a pour objectif de trouver une sortie de crise. Il est accompagné par cinq autres présidents : Mourad Boudjellal (Toulon), Jean-René Bouscatel (Toulouse), Vincent Merling (La Rochelle), Pierre-Yves Revol (Castres) et Alain Tingaud (Agen)[6]. En juin, la FFR et la LNR trouvent un accord sur la mise à disposition des internationaux pour la saison suivante, une question qui empoisonnait leurs relations depuis plusieurs mois[7].

Dans le cadre de la convention entre la Fédération française de rugby et la Ligue nationale de rugby pour la période 2018-2023, il intègre un comité de pilotage des équipes de France chargé d'améliorer les relations entre les clubs et les sélections. Ce comité est également composé de Didier Lacroix (président du Stade toulousain), Alain Gaillard (président de TECH XV) et Emmanuel Eschalier (directeur général de la LNR)[8].

Il décède dans la nuit du 22 au , à l'âge de 66 ans, des suites d'un cancer du poumon au CHU de Clermont-Ferrand[9],[10]. Un dernier hommage lui est rendu lors d'obsèques organisées dans la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Clermont et diffusées sur les écrans géants du stade Marcel-Michelin[11]. Éric de Cromières repose désormais dans le caveau familial de Cussac[12],[13].

Parcours chez Michelin

  • Commercial chez Michelin (1979-1984)
  • Directeur commercial de Michelin Brésil (1984-1985)
  • Directeur du recrutement des cadres de Michelin (1985-1988)
  • Directeur commercial du Marché du Remplacement aux Etats-Unis de Michelin (1988-1991)
  • Directeur des marchés d'exportation de Michelin (1991-1997)
  • Directeur général Afrique Moyen-Orient de Michelin (1997-2001)
  • Directeur général de Michelin Amérique du Sud (2001-2002)
  • Directeur supply chain de Michelin (2002-2005)
  • Directeur général de Michelin Europe (- ?)
  • Directeur de la performance commerciale chez Michelin (? - 2015)

Notes et références

  1. « Paris-presse, L’Intransigeant 29 novembre 1953 », sur retronews.fr (consulté le 23 juillet 2020) : « Le capitaine de Bermondet de Cromières et la marquise, née Eliane de Vigneral, font part de la naissance de leur fils, Éric. ».
  2. « Eric de Cromières, décédé à l'âge de 66 ans, avait des origines haut-viennoises », sur lepopulaire.fr, (consulté le 24 juillet 2020).
  3. a b c et d « Clermont : Eric De Cromières, un président trop discret ? », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 19 mars 2017).
  4. « Interview Eric De Cromières au sujet de l’entreprise Michelin », sur blogs.crdp-limousin.fr, (consulté le 19 mars 2017)
  5. a et b « Eric de Cromières futur président après 2013 », sur www.lamontagne.fr, La Montagne, (consulté le 19 mars 2017)
  6. Anthony Tallieu, « Conflit FFR-LNR - Paul Goze conforté dans son rôle de patron de la LNR ! », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 28 mai 2017)
  7. « Contrats fédéraux: Alleluia! La fédé et la Ligue ont trouvé un accord pour protéger les internationaux », sur www.20minutes.fr, 20 minutes, (consulté le 3 juin 2017)
  8. « Eric de Cromières intègre le Comité de pilotage des équipes de France », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 12 octobre 2018).
  9. « Éric de Cromières, le président de Clermont, est mort à 66 ans », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 23 juillet 2020).
  10. « On pleure Éric de Cromières », sur midi-olympique.fr, Midi olympique, (consulté le 25 juillet 2020).
  11. « Clermont : ultime hommage au président de l'ASM Eric de Cromières », sur rugbyrama.fr, (consulté le 26 juillet 2020).
  12. https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/deces-eric-cromieres-hommage-enfant-du-limousin-1857696.html
  13. https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/sports/les-obseques-d-eric-de-cromieres-celebrees-samedi_13815697/

Liens externes