Équipe de Wallis-et-Futuna de football

Équipe de Wallis-et-Futuna
Écusson de l' Équipe de Wallis-et-Futuna
Marque déposée 🛈
Généralités
Confédération Aucune
Couleurs Rouge et blanc
Stade principal Stade de Mata Utu
Rencontres officielles historiques
Premier match
Wallis-et-Futuna 0 - 5
Tahiti
Plus large victoire
Wallis-et-Futuna 5 - 1
Samoa américaines
Plus large défaite
Wallis-et-Futuna 0 - 13
Tahiti

Maillots

Kit left arm.png
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Kit body shoulder stripes blue stripes.png
Kit right arm.png
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Kit shorts.png
Kit socks.png

Domicile
Kit left arm.png
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Kit body shoulder stripes white stripes.png
Kit right arm.png
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Kit shorts.png
Kit socks.png

Extérieur

L’équipe de Wallis-et-Futuna de football est l'équipe non reconnue internationalement de Wallis-et-Futuna. Elle n'est ni membre de la FIFA, ni membre de l'OFC et ne participe donc pas aux tournois internationaux, à l'exception de quelques éditions des Jeux du Pacifique.

Histoire

Origine et fondation en 1933

La création de l'équipe provient en partie de l'arrivée d'Alain Gerbault (photo), un skippeur français qui séjourne quatre mois à Wallis en 1926. Appréciant le football, il commence à initier de jeunes wallisien à la pratique du football sur la place de Matautu le dimanche. Les locaux découvrant ce sport l'apprécient, mais le football ne se répand pas vraiment à l'entièreté du territoire[1].

En 1933, sept ans plus tard, Jean-Joseph David accède au poste de résident de France à Wallis-et-Futuna. Il ramène de l'occident la culture du football, un sport qui lui tien à cœur[2]. Cette arrivée massive du sport a aussi pour but selon David l'amélioration physique des autochtones[3]. C'est en 1944 que l'équipe de Wallis-et-Futuna de football est fondée officiellement. En même temps que la création de la première école publique, le résident français va mettre beaucoup de jeune au sport et plus particulièrement au football afin d'améliorer l'équipe du territoire[4]. À cette même période, il veut faire construire trois stades, le Stade de Matu-Utu, le Stade Lomipeau à Hihifo et le Stade Laione à Hahake[4].

Début en 1966

En 1966, début le premier match de l'équipe qui participe aux Jeux du Pacifique Sud. Wallis et Futuna sont entrés dans la phase de groupes, cependant ils s'inclinent 5-0 contre Tahiti et son éliminé au premier tour. L'équipe réalise son second match en septembre de la même année et s'incline une nouvelle fois, 9-1 contre la Papouasie-Nouvelle-Guinée[5].

L'équipe a obtenu leurs meilleurs résultats aux Jeux du Pacifique Sud de 1979, se qualifiant pour les huitièmes de finale avec une victoire 3-1 face aux Samoa occidentales avant de perdre contre les Îles Salomon 6-0[5]. Ils ont perdu leur match de quart de finale contre les Fidji 5-0, ce qui les a qualifiés pour le tournoi de consolation, où ils ont été éliminés par les Tonga 1-0. Au Jeux du Pacifique Sud de 1983, ils ont perdu leur premier match de groupe 3-0 contre les Samoa américaines. Cependant la victoire 2-1 contre les Samoa occidental les placent tout de même en tête de leur groupe. En quart de finale, ils ont perdu 4-0 contre la Nouvelle-Calédonie, les éliminant de la compétition[5].

Période de défaite

Les Jeux du Pacifique Sud de 1987 se sont déroulés sous forme de tournoi à la ronde, entraînant quatre défaites pour Wallis-et-Futuna, leur seule victoire étant contre les Samoa américaines 5-1[5]. Aux Jeux du Pacifique Sud de 1991, ils perdent chacun de leurs matches de phase de groupes et ont été battus par Tahiti dans le tournoi de consolation, les qualifiant pour les éliminatoires de la septième place où ils ont battu Guam 5-0[5].

Inactivité

La dernière fois que Wallis-et-Futuna a joué un match est en 1995. Dans cette édition, l'équipe a perdu les quatre matchs qu'elle a disputés. Depuis, elle est complètement inactive[5]. Cet arrêt est aussi dû au fait que les épreuves de football sont annulées aux Jeux du Pacifique de 1999 et ne reprennent qu'en 2003. L'équipe ne jouant presque que des matchs à l'occasion de ces Jeux, cette absence de 8 ans n'a pas permis de reprendre les matchs[6].

Parcours de Wallis-et-Futuna aux Jeux du Pacifique

  • 1963 - Ne participe pas
  • 1966 - éliminé en phase finale dès le 1er tour
  • 1969 - Ne participe pas
  • 1971 - Ne participe pas
  • 1975 - Ne participe pas
  • 1979 - Quart de finale
  • 1983 - Quart de finale
  • 1987 - 5e place
  • 1991 - éliminé en phase finale dès le 1er tour
  • 1995 - éliminé en phase finale dès le 1er tour
  • 2003 - Ne participe pas
  • 2007 - Ne participe pas
  • 2011 - Ne participe pas
  • 2015 - Ne participe pas

Matchs par adversaire

Date Lieu Équipe Résultat Adversaire
Nouvelle-Calédonie Wallis-et-Futuna 0-5 Tahiti
Nouvelle-Calédonie Wallis-et-Futuna 1-9 Papouasie-Nouvelle-Guinée
Fidji Wallis-et-Futuna 0-6 Îles Salomon
Fidji Wallis-et-Futuna 3-1 Samoa
Fidji Wallis-et-Futuna 0-5 Fidji
Fidji Wallis-et-Futuna 0-1 Tonga
Samoa américaines Wallis-et-Futuna 0-3 Samoa américaines
Samoa américaines Wallis-et-Futuna 2-1 Samoa
Samoa américaines Wallis-et-Futuna 3-0 Tonga
Samoa américaines Wallis-et-Futuna 0-4 Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie Wallis-et-Futuna 1-6 Vanuatu
Nouvelle-Calédonie Wallis-et-Futuna 0-4 Tahiti
Nouvelle-Calédonie Wallis-et-Futuna 5-1 Samoa américaines
Nouvelle-Calédonie Wallis-et-Futuna 1-5 Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie Wallis-et-Futuna 0-2 Papouasie-Nouvelle-Guinée
Papouasie-Nouvelle-Guinée Wallis-et-Futuna 0-5 Vanuatu
Papouasie-Nouvelle-Guinée Wallis-et-Futuna 0-5 Îles Salomon
Papouasie-Nouvelle-Guinée Wallis-et-Futuna 1-3 Papouasie-Nouvelle-Guinée
Tahiti Wallis-et-Futuna 1-12 Îles Salomon
Tahiti Wallis-et-Futuna 0-13 Tahiti
Tahiti Wallis-et-Futuna 1-2 Îles Cook
Tahiti Wallis-et-Futuna 0-10 Nouvelle-Calédonie

Nations rencontrées

Bilan de Wallis-et-Futuna face aux sélections affrontées
Adversaire Joués Victoires Matchs nuls Défaites Buts pour Buts contre
Tahiti 3 0 0 3 0 22
Îles Salomon 3 0 0 3 1 23
Nouvelle-Calédonie 3 0 0 3 1 19
Papouasie-Nouvelle-Guinée 3 0 0 3 2 14
Vanuatu 2 0 0 2 1 11
Samoa 2 2 0 0 5 2
Samoa américaines 2 1 0 1 5 4
Tonga 2 1 0 1 3 1
Îles Cook 1 0 0 1 1 2
Fidji 1 0 0 1 0 5

Bilan

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
# Wallis-et-Futuna 12 22 4 0 18 19 101 -82

Statistiques

Nombre de matchs joué 22
Nombre de buts encaissés 103
Nombre de buts marqués 19
Nombre de victoires 4
Nombre de matchs nuls 0
Nombre de défaites 18
Nombre de différent adversaires joués 10

Voir aussi

Articles connexes

Références

  1. Alexandre Poncet, « Chapitre XIV. Alain Gerbault à Wallis (1926) », dans Histoire de l’île Wallis. Tome 2 : Le protectorat français, Société des Océanistes, coll. « Publications de la SdO », (ISBN 978-2-85430-094-9, lire en ligne), p. 86–92
  2. « Le ROI DAVID – Ancien de Santé Navale », Article documentaire,‎ (lire en ligne)
  3. Guillaume Lachenal, Le médecin qui voulut être roi. Sur les traces d’une utopie coloniale, Paris, Seuil (lire en ligne)
  4. a et b Jean-Claude Roux, Wallis-et-Futuna - Espaces et temps recomposés, chronique d'une micro-insularité, coll. « Île-et-Archipels » (lire en ligne), p. 119
  5. a b c d e et f « Wallis and Futuna - List of International Matches »
  6. NSOL, « Tour du Monde – Zoom sur Wallis-et-Futuna », sur Demivolée.com, (consulté le )

Liens externes