Équipe d'Ouzbékistan de football

Équipe d'Ouzbékistan
Écusson de l' Équipe d'Ouzbékistan
Marque déposée 🛈
Généralités
Confédération AFC
Couleurs Bleu et blanc
Surnom Oq boʻrilar (Les Loups Blancs)
Stade principal Stade Pakhtakor Markaziy
Stade de Bunyodkor
Classement FIFA en augmentation 83e (12 août 2021)[1]
Personnalités
Sélectionneur Srečko Katanec[2]
Capitaine Odil Ahmedov
Plus sélectionné Server Djeparov (128)
Meilleur buteur Maksim Shatskikh (34)
Rencontres officielles historiques
Premier match ( Tadjikistan, 2-2)
Plus large victoire 15-0, Mongolie ()
Plus large défaite 1-8, Japon ()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Coupe d’Asie Phases finales : 8
4e en 2011

Maillots

Kit left arm puma 2010 black.png
Kit body puma 2010 black.png
Kit right arm puma 2010 black.png
Kit shorts uzb10h.png
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Kit socks puma 2010 black.png
Domicile
Kit left arm puma 2010 white.png
Kit body puma 2010 white.png
Kit right arm puma 2010 white.png
Kit shorts uzb10a.png
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Kit socks puma 2010 white.png
Extérieur

L'équipe d'Ouzbékistan de football est l'équipe nationale masculine sous l'égide de la Fédération d'Ouzbékistan de football.

Historique

Les débuts de l’Ouzbékistan

La Fédération d'Ouzbékistan de football est fondée en 1946, alors que l'Ouzbékistan fait encore partie de l'Union soviétique. Après la dislocation de l'URSS en 1991, l'Ouzbékistan, comme les 14 autres pays de l'ancienne union, devient indépendant. Le premier match officiel de l'équipe nationale d'Ouzbékistan se déroule alors le , contre le Tadjikistan, pays voisin dont c'est également le premier match, et se solde par un match nul 2 buts partout. L'Ouzbékistan est affilié la même année au sein de la FIFA, puis au sein de l'AFC en 1994.

Les premières compétitions entre 1994 et 2002

Dans le cadre de la Coupe d'Asie des nations 1996 aux Émirats arabes unis, l'Ouzbékistan dispute pour la première fois de son histoire les éliminatoires de cette compétition. Pour ses premiers matchs non amicaux, l'équipe nationale arrive à se qualifier pour la phase finale du tournoi continental en écartant le Tadjikistan, mais elle ne réussit pas à franchir le premier tour. Par la suite, l'Ouzbékistan ne réussit pas à se qualifier pour la Coupe du monde 1998 : première de sa poule lors de la première phase, l'équipe finit 4e sur 5 équipes dans le groupe B du tour final.

Le , le pays enregistre la plus large victoire de son histoire en battant à domicile la Mongolie 15 buts à 0, lors d'un match amical. L'Ouzbékistan se qualifie ensuite pour la Coupe d'Asie des nations 2000, mais ne passe toujours pas le premier tour lors de la phase finale, subissant même deux lourdes défaites. L'équipe ouzbèke enregistre en effet la plus large défaite de son histoire, lors du premier tour, en s'inclinant 8 buts à 1 contre le Japon. Le mangaka Yōichi Takahashi, célèbre pour Captain Tsubasa (ou Olive et Tom), a d'ailleurs repris ce match pour l'intégrer dans les tomes 7 et 8 de Captain Tsubasa - World Youth. L'Ouzbékistan perd également 5 à 0 contre l'Arabie saoudite.

Lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2002, l'Ouzbékistan ne réussit toujours pas à se qualifier : comme pour l'édition précédente, les Ouzbeks terminent premiers de leur poule durant la première phase, mais échouent dans le groupe B du tour final, à la 3e place sur 5 équipes.

Une puissance montante de l'Asie depuis 2004

L'année 2004 inaugure une nouvelle ère pour l'équipe ouzbèke. Parmi les cinq pays d'Asie centrale issus de l'ex-URSS, seul l'Ouzbékistan a su s'imposer comme un concurrent potentiel des grandes puissances footballistiques asiatiques comme l'Iran, le Japon, l'Arabie saoudite, ou la Corée du Sud. Au classement FIFA, l'Ouzbékistan est d'ailleurs le sixième pays le mieux classé d'Asie en ce début de siècle.

Crédit image :
licence CC BY 3.0 🛈
L'équipe d'Ouzbékistan (en bleu), lors d'une défaite contre le Japon, durant les qualifications pour la Coupe du monde 2010

L'Ouzbékistan parvient à accéder aux quarts de finale de la Coupe d'Asie des nations à deux reprises, en 2004 et en 2007. En 2004, l'équipe ouzbèke termine première de sa poule avec 3 victoires, avant de perdre de justesse face à Bahreïn, l'équipe surprise de la compétition (2-2, tab 4-3). En 2007, l'Ouzbékistan termine 2e de son groupe puis s'incline 1-2 face à l'Arabie saoudite.

L'Ouzbékistan passe aussi très près de la qualification dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2006. Une polémique éclate après un match de barrage qualificatif lors duquel les Ouzbeks sont opposés à Bahreïn, équipe face à laquelle l'Ouzbékistan s'impose au match aller à domicile (1-0). L'AFC exige en effet que le match soit rejoué pour une faute d'arbitrage de l'arbitre japonais. La nouvelle confrontation se solde par un match nul (1-1) puis le match retour se termine sur le score de 0-0, qualifiant Bahreïn grâce au bénéfice du but marqué à l'extérieur. Cette élimination très controversée provoque une véritable colère des joueurs ouzbeks, ceux-ci étant à deux doigts de se qualifier pour le barrage suivant, ce qui ne leur était jamais arrivé auparavant.

Pour les qualifications de la Coupe du monde 2010, l'Ouzbékistan ne réussit pas à faire fructifier ses performances des années précédentes : après avoir passé facilement la première phase face à Taïwan, puis le 3e tour, l'équipe ouzbèke finit dernière de sa poule avec 6 défaites en 8 matches.

Lors de la Coupe d'Asie des nations 2011, les Ouzbeks bénéficient d'un parcours favorable où ils évitent à la fois les grandes puissances du continent et leur bête noire, Bahreïn. Ils terminent premiers de leur poule avec des victoires contre le Qatar, pays hôte de la compétition, (2-0) et le Koweït (2-1) ainsi qu'un match nul contre la Chine (2-2). En quarts de finale, ils battent la Jordanie (2-1) et accèdent au dernier carré de la compétition pour la première fois de leur histoire[3]. En demi-finale, ils perdent toutefois lourdement contre l'Australie sur le score de 6 buts à 0. Pour le match de 3e place, ils sont à nouveau battus par la Corée du Sud (2-3), malgré une belle remontée au fil du match puisqu'ils étaient menés 3 à 0. Avec cette quatrième place, l'Ouzbékistan réalise alors sa meilleure performance en compétition internationale.

Désillusions depuis 2014

Lors des éliminatoires de la coupe du monde 2014, l'Ouzbékistan réussit un très bon troisième tour de la zone Asie, finissant première du groupe C devant le Japon. Néanmoins, l'équipe ouzbèke entame le quatrième tour par une défaite à domicile contre l'Iran qui entraîne le limogeage de l'entraîneur[4]. L'Ouzbékistan parvient ensuite à remonter dans le classement du groupe, gagnant à l'extérieur contre l'Iran[5] et occupant même la 1re place du groupe à plusieurs reprises[6],[7], mais elle termine à la 3e place malgré une nette victoire contre le Qatar lors du dernier match (5-1). Ce classement empêche l'équipe ouzbèke de valider directement sa qualification mais lui permet de jouer le cinquième tour contre la Jordanie et espérer jouer le barrage de qualification contre une équipe sud-américaine[8]. Lors du match aller à Amman, l'Ouzbékistan fait match nul (1-1)[9], se mettant alors en position favorable[10] ; mais au match retour à Tachkent, après avoir pourtant ouvert le score, l'Ouzbékistan s'incline aux tirs au but (1-1, t.a.b. 9-8)[11]. À cause de cette élimination, Mirjalol Qosimov décide de démissionner de son poste de sélectionneur[12].

Lors de la Coupe d'Asie 2015, l'Ouzbékistan, tête de série, est placé en compagnie de l'Arabie Saoudite, de la Corée du Nord et de la Chine et part légèrement favori. Lors du premier match face à la Corée du Nord, les Loups blancs l'emportent sur la plus petite des marges. Lors du 2e match, les ouzbeks sont défaits à la surprise générale contre la Chine après avoir pourtant ouvert le score (1-2). Il se qualifie toutefois lors du 3e match face à l'Arabie Saoudite 3-1 et termine 2e de son groupe derrière la surprenante Chine. Ils retrouvent en quart de finale la Corée du Sud, une des favorites du tournoi. Le match est globalement dominé par les Sud-Coréens mais le score reste vierge durant le temps réglementaire. L'Ouzbékistan encaisse finalement 2 buts durant les prolongations et est éliminé.

Mirjalol Qosimov retrouve ses fonctions de sélectionneur en et démissionne en quelques jours après la défaite (2-4) contre la Corée du Nord en ouverture des qualifications pour le Mondial 2018[13]. Malgré ce mauvais départ, les Ouzbeks terminent toutefois à la première place de leur groupe du 2e tour, avec sept victoires consécutives. Lors du 3e tour qualificatif, l'équipe ouzbèke débute par trois victoires lors des quatre premiers matchs, mais accumule ensuite les contre-performances, comme une défaite face à la Syrie. Un match nul à domicile (0-0) lors de la dernière journée face à la Corée du Sud, dans ce qui était une finale pour la qualification face à un concurrent direct (une victoire aurait permis aux Ouzbeks de dépasser leur adversaire et terminer à la 2e place qualificative), empêche l'Ouzbékistan de décrocher la place de barragiste (au profit de la Syrie en raison d'une moins bonne différence de buts), l'équipe échouant donc à nouveau à se qualifier.

Lors de la Coupe d'Asie 2019, l'Ouzbékistan termine 2e du groupe F avec 2 victoires (2-1 contre Oman et 4-0 contre le Turkménistan) et une défaite (1-2 lors de la dernière journée contre le Japon). Les Loups blancs passent donc sans encombre le premier tour mais voient leurs parcours s'arrêter en huitièmes de finale, contre l'Australie qui les élimine aux tirs au but après un score vierge au bout du temps réglementaire et des prolongations (0-0, 2 t.a.b. à 4).

Lors du 2e tour qualificatif pour la Coupe du monde 2022, l'Ouzbékistan connaît une nouvelle désillusion en ne réussissant pas à se qualifier pour le dernier tour, une première puisque la sélection centrasiatique avait systématiquement atteinte ce dernier tour depuis qu'elle a pris part aux éliminatoires d'une Coupe du monde, la première fois pour l'édition 1998. Les Loups blancs n'ont en effet pas réussi à terminer parmi les 5 meilleurs 2e de groupe, avec un bilan de 5 victoires contre 3 défaites (à l'aller comme au retour contre l'Arabie saoudite, leader du groupe D, ainsi qu'au match aller à l'extérieur contre la Palestine).

Effectif actuel

Effectif et encadrement de l'équipe d'Irak contre le Cameroun le 23 septembre 2022 et le Costa Rica le 27 septembre 2022.
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
Gardiens
1 G Yusupov, UtkirUtkir Yusupov  (31 ans) 9 0 Navbahor Namangan 2018
12 G Nematov, AbduvohidAbduvohid Nematov  (21 ans) 6 0 Nasaf Qarshi 2020
16 G Ergashev, BotiraliBotirali Ergashev  (27 ans) 1 0 FK AGMK 2018
Défenseurs
2 D Kobilov, IslomIslom Kobilov  (25 ans) 12 0 Lokomotiv Tachkent 2018
3 D Alijonov, KhojiakbarKhojiakbar Alijonov  (25 ans) 21 0 Pakhtakor Tachkent 2019
4 D Sayfiev, FarrukhFarrukh Sayfiev  (31 ans) 40 1 Pakhtakor Tachkent 2014
5 D Ashurmatov, RustamRustam Ashurmatov  (26 ans) 20 0 Navbahor Namangan 2017
6 D Yuldoshev, IbrokhimkhalilIbrokhimkhalil Yuldoshev  (21 ans) 14 1 Pari Nijni Novgorod 2020
13 D Nasrullayev, SherzodSherzod Nasrullayev  (24 ans) 3 0 Nasaf Qarshi 2022
15 D Eshmurodov, UmarUmar Eshmurodov  (29 ans) 9 0 Nasaf Qarshi 2020
18 D Abdullayev, AbdullaAbdulla Abdullayev  (25 ans) 7 0 FK AGMK 2021
23 D Aliqulov, HusniddinHusniddin Aliqulov  (23 ans) 8 0 Nasaf Qarshi 2020
Milieux
7 M Shukurov, OtabekOtabek Shukurov  (26 ans) 48 5 Fatih Karagümrük 2016
9 M Khamrobekov, OdildzhonOdildzhon Khamrobekov  (26 ans) 33 0 Pakhtakor Tachkent 2017
11 M Urunov, OstonOston Urunov  (21 ans) 7 2 FK Oural 2019
17 M Sabirkhodjaev, SardorSardor Sabirkhodjaev  (27 ans) 10 0 Pakhtakor Tachkent 2014
19 M Turgʻunboyev, AzizAziz Turgʻunboyev  (28 ans) 15 1 Pakhtakor Tachkent 2018
20 M Mozgovoy, AkmalAkmal Mozgovoy  (25 ans) 8 0 Nasaf Qarshi 2020
Attaquants
8 A Erkinov, KhojimatKhojimat Erkinov  (21 ans) 13 1 Torpedo Moscou 2020
10 A Umarov, ShokhbozShokhboz Umarov  (23 ans) 4 0 FK Ordabasy 2021
14 A Shomurodov, EldorEldor Shomurodov Capitaine  (27 ans) 57 31 AS Rome 2015
21 A Sergeev, IgorIgor Sergeev  (29 ans) 65 19 FK Tobol 2013
22 A Bozotov, OybekOybek Bozotov  (25 ans) 18 0 Nasaf Qarshi 2020
Sélectionneur
Sélectionneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Martin Magister
Entraîneur(s) des gardiens
  • Nihad Pejković
Kinésithérapeute(s)
  • Ian Katanec



Légende


Palmarès

Classement FIFA

Classement FIFA de l'équipe d'Ouzbékistan
Année 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Classement mondial 78 97 109 79 66 55 71 62 98 81 47 59 45 64 72 76 109 75 67 68 74 74 62 78 95 85 85
Classement AFC 11 9 17 11 11 5 7 8 14 13 7 7 3 6 6 7 15 6 5 6 4 6 6 9 14 12 12
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Supporters de l'équipe d'Ouzbékistan

Parcours en Coupe du monde

Parcours de l'équipe d'Ouzbékistan en Coupe du monde
Année Position Année Position Année Position
Drapeau de l'Uruguay 1930 Non inscrit Drapeau du Mexique 1970 Non inscrit Drapeau de la Corée du Sud Drapeau du Japon 2002 Tour préliminaire
Drapeau de l'Italie 1934 Non inscrit Drapeau de l'Allemagne 1974 Non inscrit Drapeau de l'Allemagne 2006 Tour préliminaire
Drapeau de la France 1938 Non inscrit Drapeau de l'Argentine 1978 Non inscrit Drapeau d'Afrique du Sud 2010 Tour préliminaire
Drapeau du Brésil 1950 Non inscrit Drapeau de l'Espagne 1982 Non inscrit Drapeau du Brésil 2014 Tour préliminaire
Drapeau de la Suisse 1954 Non inscrit Drapeau du Mexique 1986 Non inscrit Drapeau de la Russie 2018 Tour préliminaire
Drapeau de la Suède 1958 Non inscrit Drapeau de l'Italie 1990 Non inscrit Drapeau du Qatar 2022 Tour préliminaire
Drapeau du Chili 1962 Non inscrit Drapeau des États-Unis 1994 Non inscrit Drapeau du Canada Drapeau des États-Unis Drapeau du Mexique 2026 À venir
Drapeau de l'Angleterre 1966 Non inscrit Drapeau de la France 1998 Tour préliminaire

Parcours en Coupe d'Asie des nations

Parcours de l'équipe d'Ouzbékistan en coupe d'Asie des nations
Année Position Année Position Année Position
Drapeau de Hong Kong 1956 Non inscrit Drapeau du Koweït 1980 Non inscrit Drapeau de la République populaire de Chine 2004 Quart de finale
Drapeau de la Corée du Sud 1960 Non inscrit Drapeau de Singapour 1984 Non inscrit Drapeau de l'Indonésie Drapeau de la Malaisie Drapeau de la Thaïlande Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam 2007 Quart de finale
Drapeau d’Israël 1964 Non inscrit Drapeau du Qatar 1988 Non inscrit Drapeau du Qatar 2011 Demi-finale (4e)
Drapeau de l'Iran 1968 Non inscrit Drapeau du Japon 1992 Non inscrit Drapeau de l'Australie 2015 Quart de finale
Drapeau de la Thaïlande 1972 Non inscrit Drapeau des Émirats arabes unis 1996 1er tour Drapeau des Émirats arabes unis 2019 Huitième de finale
Drapeau de l'Iran 1976 Non inscrit Drapeau du Liban 2000 1er tour 2023 Qualifiée

Records individuels

Les joueurs en gras sont encore en activité.
Record de sélections au [14]
# Joueur Sél. Buts Période
1 Server Djeparov 128 25 2002-2017
2 Timur Kapadze 118 10 2002-2015
3 Ignatiy Nesterov 106 0 2002-
4 Odil Ahmedov 105 20 2007-
5 Anzur Ismailov 102 3 2007-2019
6 Alexander Geynrikh 97 31 2002-2017
7 Azizbek Haydarov 83 1 2007-2018
8 Islom Tukhtakhujaev  72 2 2009-
9 Vitaliy Denisov 72 1 1992-2003
10 Mirjalol Qosimov 67 31 1992-2005
Meilleurs buteurs au [14]
# Joueur Buts Sél. Période
1 Maksim Chatskikh 34 61 1999-2014
2 Mirjalol Qosimov 31 67 1992-2005
3 Alexander Geynrikh 31 97 2002-2017
4 Server Djeparov 25 128 2002-2017
5 Igor Shkvyrin 20 31 1992-2002
6 Eldor Shomurodov 20 43 2015-
7 Odil Ahmedov 20 105 2007-
8 Jafar Irismetov 15 36 1997-2007
9 Igor Sergeev 15 53 2013-
10 Ulugbek Bakayev 14 53 2001-2014

Liens externes

Notes et références

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com, (consulté le ).
  2. Boris Ghanem, « Nouveaux sélectionneurs en Asie ! », sur Lucarne Opposée, (consulté le ).
  3. « Japon et Ouzbékistan dans le dernier carré », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  4. « L'Ouzbékistan limoge le sélectionneur Abramov », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  5. « Trois équipes se relancent, l'Iran cale », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  6. « Le Japon peut ouvrir la voie », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  7. « Favoris à la peine et outsiders heureux », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  8. « Les Ouzbeks rêvent d'un autre scénario », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  9. « Nul entre Jordanie et Ouzbékistan », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  10. « L'Ouzbékistan en ballotage favorable », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  11. « La Jordanie qualifiée pour l'intercontinental », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  12. « Kasimov quitte son poste », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  13. Le sélectionneur démissionne, www.lequipe.fr, 23 juin 2015.
  14. a et b (en) « Uzbekistan - Record International Players », RSSSF, (consulté le )