Équipe d'Andalousie de football

Flag of Andalucía.svg Équipe d'Andalousie
Généralités
Confédération Aucune
Couleurs Blanc et noir
Personnalités
Sélectionneur Adolfo Aldana
Rencontres officielles historiques
Premier match
Flag of Andalucía.svg Andalousie 1 - 4 Flag of Galicia.svg Galice
Plus large victoire 1936
Flag of Andalucía.svg Andalousie 5 - 1 Catalogne
Plus large défaite
Flag of Andalucía.svg Andalousie 1 - 4 Flag of Galicia.svg Galice

Maillots

Kit left arm akhisar1617a.png
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Kit body akhisar1617a.png
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Kit right arm akhisar1617a.png
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Kit shorts.png
Kit socks.png

Domicile
Kit left arm.png
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Kit body vneck.png
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Kit right arm.png
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Kit shorts.png
Kit socks.png

Extérieur

L'équipe d'Andalousie de football est une sélection des meilleurs joueurs d'Andalousie. Elle n'est pas membre de la FIFA, ni de l'UEFA et ne participe donc pas aux grands tournois internationaux. Elle ne dispute que des matches amicaux.

Histoire

Durant la première moitié du vingtième siècle, la Fédération Régionale Sud, qui englobait l'Andalousie et organisait la Coupe d'Andalousie de football pour les clubs locaux (remportée dix-huit fois par le FC Séville en vingt-et-une éditions), sélectionna des joueurs d'origine andalouse pour constituer une équipe représentative et disputer occasionnellement des matches amicaux. Puis elle fit son entrée dans la coupe du Prince des Asturies, à caractère inter-régional.

Dans le cadre de l'Exposition ibéro-américaine de 1929, la sélection andalouse disputa un match contre le Club Atlético Boca Juniors d'Argentine à l'Estadio Heliopolis, aujourd'hui le Stade Benito-Villamarín, antre du Bétis Séville.

L'équipe ne joua pas très souvent jusqu'en 1963, où la Fédération Régionale Castillane l'invita aux célébrations entourant son cinquantième anniversaire. Elle y affronta l'équipe de Castille mais aussi celle de Biscaye. Deux ans plus tard, au cours du jubilé d'or de la Fédération andalouse, la sélection affronta l'équipe nationale du Paraguay au stade Ramón-Sánchez-Pizjuán, où joue habituellement, pour ses rencontres à domicile, le FC Séville.

Au début du vingt-et-unième siècle, la Fédération andalouse convint de jouer un match par an, généralement l'hiver. Sauf toutefois d'autres sélections régionales comme la Catalogne et le Pays basque, plus indépendantistes et dont les matches attirent plus de spectateurs. Dans les années qui suivirent les autres régions espagnoles ne jouèrent plus qu'en de rares occasions en raison d'un manque de rentabilité. L'exception majeure fut un match joué en 2013 pour le centenaire de la fédération espagnole, opposant l'Andalousie à la Communauté autonome de Madrid, réédition de leur confrontation de 1963.

Source