Élections régionales de 2021 en Rhénanie-Palatinat

Élections régionales de 2021 en Rhénanie-Palatinat
101 sièges du Landtag
(Majorité absolue : 51 sièges)
Type d’élection Élections législatives régionales
Corps électoral et résultats
Inscrits 3 042 425
Votants 1 957 990
64,36 % en diminution 6
Votes exprimés 1 935 034
Blancs et nuls 22 956
Crédit image:
Olaf Kosinsky
licence CC BY-SA 3.0 de 🛈
SPD – Malu Dreyer
Voix 691 055
35,71 %
en diminution 0,5
Députés élus 39 en stagnation
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
CDU – Christian Baldauf
Voix 535 345
27,67 %
en diminution 4,1
Députés élus 31 en diminution 4
Crédit image:
MINISTERIUM FÜR FAMILIE, FRAUEN, JUGEND, INTEGRATION UND VERBRAUCHERSCHUTZ RHEINLAND-PFALZ
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Grünen – Anne Spiegel
Voix 179 902
9,30 %
en augmentation 4
Députés élus 10 en augmentation 4
Crédit image:
Foto: Sven Teschke
licence CC BY-SA 3.0 de 🛈
AfD – Michael Frisch
Voix 160 273
8,28 %
en diminution 4,3
Députés élus 9 en diminution 5
Crédit image:
Foto: Sven Teschke
licence CC BY-SA 3.0 de 🛈
FDP – Daniela Schmitt
Voix 106 835
5,52 %
en diminution 0,7
Députés élus 6 en diminution 1
FW – Joachim Streit
Voix 103 582
5,35 %
en augmentation 3,1
Députés élus 6 en augmentation 6
Vainqueur par circonscription
Carte
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Ministre-présidente
Sortante Élue
Malu Dreyer
SPD
Malu Dreyer
SPD
wahlen2021.rlp.de

Les élections régionales de 2021 en Rhénanie-Palatinat (en allemand : Landtagswahl in Rheinland-Pfalz 2021) se tiennent le , afin d'élire les 101 députés de la 18e législature du Landtag, pour un mandat de cinq ans. Elles se tiennent le même jour que les élections en Bade-Wurtemberg.

Le scrutin est organisé dans le cadre des restrictions causées par la pandémie de Covid-19. Il est marqué par une nouvelle victoire à la majorité relative du Parti social-démocrate, annoncée par les sondages en toute fin de campagne électorale, et un recul de l'Alternative pour l'Allemagne, qui cède sa place de troisième force politique régionale aux Verts, partenaire de coalition de la ministre-présidente Malu Dreyer. Pour la première fois de leur histoire, les Électeurs libres font leur entrée au Landtag.

Contexte

Après avoir perdu leur majorité absolue aux élections du 13 mars 2016, le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) de la ministre-présidente Malu Dreyer et l'Alliance 90 / Les Verts (Grünen) proposent au Parti libéral-démocrate (FDP) de les rejoindre afin de former une « coalition en feu tricolore »[1].

Le comité directeur du FDP décide à l'unanimité de répondre favorablement à cette proposition deux semaines plus tard[2], puis un accord de gouvernance commune est signé entre les trois partis le suivant[3]. Le , Malu Dreyer est investie ministre-présidente et forme son second cabinet[4].

Le , le conseil des ministres approuve la proposition du ministre de l'Intérieur Roger Lewentz de convoquer les prochaines élections régionales le [5].

Scandale des masques

Le 8 mars 2021, quelques jours avant le scrutin, un scandale impliquant l'alliance CDU/CSU éclate : plusieurs législateurs du parti de la chancelière Angela Merkel auraient reçu des paiements en agissant en tant qu'intermédiaires lors de ventes de masques[6],[7].

Les législateurs de la CDU/CSU ont été invités à faire une déclaration écrite avant 18 heures, indiquant qu'ils n'avaient pas reçu d'argent pour des activités de conseil ou de passation de marchés liées à la crise du COVID.

Mode de scrutin

Le Landtag est constitué de 101 députés (en allemand : Mitglied des Landtags, MdL), élus pour une législature de cinq ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel de Sainte-Laguë.

Chaque électeur dispose de deux voix : la première (Wahlkreisstimme) lui permet de voter pour un candidat de sa circonscription selon les modalités du scrutin uninominal majoritaire à un tour, le Land comptant un total de 52 circonscriptions ; la seconde voix (Landesstimme) lui permet de voter en faveur d'une liste de candidats présentée par un parti au niveau du Land.

Lors du dépouillement, l'intégralité des 101 sièges est répartie proportionnellement aux secondes voix entre les partis ayant remporté au moins 5 % des suffrages exprimés au niveau du Land. Si un parti a remporté des mandats au scrutin uninominal, ses sièges sont d'abord pourvus par ceux-ci.

Dans le cas où un parti obtient plus de mandats au scrutin uninominal que la proportionnelle ne lui en attribue, il conserve ces mandats supplémentaires et la taille du Landtag est augmentée par des mandats complémentaires distribués aux autres partis pour rétablir une composition proportionnelle aux secondes voix.

Campagne

Principaux partis et chefs de file

Parti Idéologie Chef de file Résultats de 2016
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Centre gauche
Social-démocratie, troisième voie, progressisme
Malu Dreyer
(Ministre-présidente)
36,2 % des voix
39 députés
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Centre droit
Démocratie chrétienne, libéral-conservatisme
Christian Baldauf 31,8 % des voix
35 députés
Alternative pour l'Allemagne
Alternative für Deutschland
Droite à extrême droite
Euroscepticisme, national-conservatisme, populisme
Michael Frisch 12,6 % des voix
14 députés
Parti libéral-démocrate
Freie Demokratische Partei
Centre droit à droite
Libéralisme, libéralisme économique
Daniela Schmitt 6,2 % des voix
7 députés
Alliance 90 / Les Verts
Bündnis 90/Die Grünen
Centre gauche
Écologie politique, progressisme
Anne Spiegel
(Ministre de la Famille)
5,3 % des voix
6 députés

Sondages

Sondages en vue des élections régionales de 2021 en Rhénanie-Palatinat[8]
Institut Date CDU SPD Grünen FDP Linke AfD FW
Élections 14/03/2021 27,7 % 35,7 % 9,3 % 5,5 % 2,5 % 8,3 % 5,4 %
INSA 12/03/2021 29 % 32 % 10 % 7 % 3 % 10 % 4 %
Forschungsgruppe Wahlen 11/03/2021 29 % 33 % 10 % 6,5 % 3 % 9 % 5 %
INSA 09/03/2021 30 % 30 % 12 % 6 % 3 % 10 % 4 %
Forschungsgruppe Wahlen 05/03/2021 29 % 33 % 11 % 7 % 3 % 9 % 4 %
Infratest dimap 04/03/2021 28 % 30 % 12 % 9 % 3 % 9 % 5 %
Infratest dimap 25/02/2021 31 % 30 % 12 % 7 % 3 % 9 % 4 %
INSA 23/02/2021 33 % 31 % 12 % 6 % 3 % 9 % 3 %
Forschungsgruppe Wahlen 05/02/2021 33 % 31 % 13 % 5 % 4 % 7 %
INSA 23/01/2021 33 % 30 % 14 % 6 % 3 % 9 % 3 %
Infratest dimap 14/01/2021 33 % 28 % 15 % 6 % 3 % 8 %
Infratest dimap 10/12/2020 34 % 28 % 15 % 5 % 3 % 9 %
INSA 21/10/2020 33 % 27 % 14 % 5 % 5 % 10 % 3 %
Infratest dimap 10/09/2020 34 % 26 % 17 % 6 % 4 % 9 %
Infratest dimap 23/04/2020 38 % 27 % 13 % 6 % 4 % 8 %
INSA 15/04/2020 30 % 24 % 19 % 5 % 5 % 12 %
Infratest dimap 05/03/2020 27 % 26 % 18 % 7 % 6 % 11 %
Infratest dimap 12/12/2019 30 % 26 % 16 % 7 % 4 % 13 %
INSA 18/09/2019 28 % 22 % 20 % 8 % 4 % 12 % 3 %
Infratest dimap 12/09/2019 28 % 23 % 21 % 8 % 4 % 11 %
Infratest dimap 21/03/2019 31 % 24 % 14 % 10 % 6 % 11 %
Forsa 11/02/2019 31 % 26 % 14 % 8 % 5 % 10 %
Infratest dimap 13/12/2018 31 % 24 % 16 % 7 % 4 % 13 %
Infratest dimap 18/10/2018 28 % 24 % 18 % 8 % 5 % 13 %
Dernières élections 13/03/2016 31,8 % 36,2 % 5,3 % 6,2 % 2,8 % 12,6 % 2,3 %

Résultats

Voix et sièges

Résultats des élections régionales de 2021 en Rhénanie-Palatinat[9]
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Partis Circonscriptions Liste Total
sièges
+/-
Votes % Sièges +/− Votes % Sièges
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 618 302 32,16 28 en augmentation 1 691 055 35,71 11 39 en stagnation
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 604 102 31,42 23 en diminution 1 535 345 27,67 8 31 en diminution 4
Alliance 90 / Les Verts (Grünen) 210 093 10,93 1 en augmentation 1 179 902 9,30 9 10 en augmentation 4
Alternative pour l'Allemagne (AfD) 145 356 7,56 0 en stagnation 160 273 8,28 9 9 en diminution 5
Parti libéral-démocrate (FDP) 115 533 6,01 0 en stagnation 106 835 5,52 6 6 en diminution 1
Électeurs libres (FW) 143 915 7,48 0 en stagnation 103 582 5,35 6 6 en augmentation 6
Die Linke (Linke) 54 134 2,81 0 en stagnation 48 210 2,49 0 0 en stagnation
Parti de protection des animaux (Tierschutzpartei) 32 516 1,68 0 0 en stagnation
Die PARTEI (PARTEI) 8 410 0,44 0 en stagnation 20 527 1,06 0 0 en stagnation
Volt Deutschland (Volt) 1 499 0,08 0 en stagnation 19 277 1,00 0 0 en stagnation
Liste du climat (Klimaliste) 9 485 0,49 0 en stagnation 13 694 0,71 0 0 en stagnation
Parti écologiste-démocrate (ÖDP) 8 204 0,43 0 en stagnation 13 418 0,69 0 0 en stagnation
Parti des pirates (PIRATEN) 1 825 0,09 0 en stagnation 10 400 0,54 0 0 en stagnation
Autres 1 909 0,10 0 en stagnation 0 0,00 0 0 en stagnation
Votes valides 1 922 767 98,20 1 922 767 98,20
Votes blancs et nuls 35 223 1,80 35 223 1,80
Total 1 957 990 100 52 en augmentation 1 1 957 990 100 49 101 en stagnation
Abstentions 1 084 435 35,64 1 084 435 35,64
Inscrits / participation 3 042 425 64,36 3 042 425 64,36

Analyse

Sociologique

Sondage Forschungsgruppe Wahlen[10]
Catégorie SPD CDU Grünen AfD FDP FW Linke
Sexe
Hommes 34 % 27 % 9 % 10 % 6 % 6 % 3 %
Femmes 38 % 27 % 10 % 6 % 5 % 6 % 3 %
Âge
Moins de 30 ans 26 % 16 % 18 % 6 % 9 % 5 % 5 %
30-44 ans 31 % 25 % 10 % 11 % 6 % 6 % 3 %
45-59 ans 36 % 27 % 10 % 10 % 5 % 6 % 2 %
Plus de 60 ans 43 % 35 % 5 % 6 % 4 % 5 % 2 %
Statut
Ouvrier 41 % 24 % 5 % 12 % 5 % 6 % 3 %
Employé 36 % 26 % 10 % 7 % 5 % 7 % 3 %
Fonctionnaire 31 % 39 % 13 % 4 % 4 % 5 % 1 %
Indépendant 25 % 33 % 11 % 8 % 10 % 7 % 2 %
Études
Hauptschulabschluss 47 % 28 % 3 % 9 % 3 % 6 % 1 %
Mittlere Reife 38 % 27 % 6 % 10 % 6 % 6 % 2 %
Abitur (baccalauréat) 31 % 23 % 15 % 9 % 6 % 3 % 4 %
Hochschulabschluss (supérieur) 29 % 27 % 17 % 6 % 7 % 5 % 3 %

Conséquences

Après avoir tenu des discussions exploratoires puis obtenu l'accord de leurs instances respectives, le Parti social-démocrate d'Allemagne, l'Alliance 90 / Les Verts et le Parti libéral-démocrate ouvrent le des négociations en vue de rééditer la coalition en feu tricolore qu'ils forment ensemble depuis cinq ans[11]. Un accord pour reconduire l'alliance tripartite au pouvoir est conclu le suivant[12].

Notes et références

  1. (de) « Koalitionsgespräche in Rheinland-Pfalz - Die FDP als Königsmacher? », Deutschlandfunk,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. (de) « FDP will über Ampelkoalition verhandeln », Frankfurter Allgemeine Zeitung,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (de) « Ampel-Koalition in Mainz steht », Frankfurter Allgemeine Zeitung,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (de) « Rheinland-Pfalz: Dreyer bleibt Ministerpräsidentin », Die Zeit,‎ (ISSN 0044-2070, lire en ligne, consulté le ).
  5. (de) « RLP-Ministerrat bestimmt 14. März 2021 als Termin für Landtagswahl », Pfalz Express,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (en) « Germany: Merkel bloc seeks to tidy mask scandal mess », Deutsche Welle,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « What you need to know about Germany’s face mask scandal », sur www.thelocal.de (consulté le )
  8. (de) « Sonntagsfrage – Rheinland-Pfalz (Wahlumfrage, Wahlumfragen) », sur wahlrecht.de (consulté le ).
  9. (de) « Landesergebnis Rheinland-Pfalz »
  10. (de) « Prognosen, Hochrechnungen und Analysen », sur www.forschungsgruppe.de (consulté le ).
  11. (de) « Koalitionsgespräche zur Fortsetzung der Ampel in Rheinland-Pfalz gestartet », Südwestrundfunk,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. (de) « Ampelkoalition in Rheinland-Pfalz wird fortgesetzt », Südwestrundfunk,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi

Articles connexes