Élections régionales de 2021 en Bade-Wurtemberg

Élections régionales de 2021 en Bade-Wurtemberg
154 députés du Landtag
Majorité absolue : 78 députés
Type d’élection Élections législatives régionales
Corps électoral et résultats
Inscrits 7 669 608
Votants 4 895 238
63,83 % en diminution 6,6
Votes exprimés 4 858 571
Blancs et nuls 36 667
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Grünen – Winfried Kretschmann
Voix 1 585 903
32,64 %
en augmentation 2,4
Députés élus 58 en augmentation 11
CDU – Susanne Eisenmann
Voix 1 168 745
24,06 %
en diminution 2,9
Députés élus 42 en stagnation
SPD – Andreas Stoch
Voix 535 462
11,02 %
en diminution 1,7
Députés élus 19 en stagnation
Crédit image:
see above
licence CC BY-SA 3.0 🛈
FDP – Hans-Ulrich Rülke
Voix 508 278
10,46 %
en augmentation 2,2
Députés élus 18 en augmentation 6
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
AfD – Bernd Gögel
Voix 473 309
9,74 %
en diminution 5,4
Députés élus 17 en diminution 6
Vainqueur par circonscription
Carte
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Ministre-président
Sortant Élu
Winfried Kretschmann
Grünen
Winfried Kretschmann
Grünen
statistik-bw.de

Les élections régionales de 2021 en Bade-Wurtemberg (en allemand : Landtagswahl in Baden-Württemberg 2021) se tiennent le , afin d'élire les 120 députés de la 17e législature du Landtag, pour un mandat de cinq ans. Elles ont lieu le même jour que les élections en Rhénanie-Palatinat.

Organisé dans le cadre des restrictions dues à la pandémie de Covid-19, le scrutin voit une nouvelle victoire des Verts du ministre-président Winfried Kretschmann et un recul de l'Union chrétienne-démocrate et de l'Alternative pour l'Allemagne. Six semaines après la tenue du scrutin, la coalition verte-noire au pouvoir depuis cinq ans est reconduite.

Contexte

Au cours des élections régionales du 13 mars 2016, l'Alliance 90 / Les Verts (Grünen) devient le premier parti de Bade-Wurtemberg avec plus de 30 % des suffrages exprimés. Elle devance ainsi de quasi trois points l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), dont le land constitue un fief historique. Avec 12 %, le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) est laminé, occupant la quatrième place derrière l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), qui réalise une percée en totalisant 15 % des suffrages[1].

Le , le ministre-président écologiste sortant Winfried Kretschmann conclut un accord de coalition verte-noire avec la CDU[2]. Kretschmann est réélu neuf jours plus tard par 82 voix favorables, soit sept de moins que le total de sa majorité et dix de plus que le minimum requis[3].

Le , le conseil des ministres du gouvernement Kretschmann II valide la proposition du ministre de l'Intérieur Thomas Strobl de convoquer les élections régionales le [4].

Scandale des masques

Le 8 mars 2021, quelques jours avant le scrutin, un scandale impliquant l'alliance CDU/CSU éclate : plusieurs législateurs du parti de la chancelière Angela Merkel auraient reçu des paiements en agissant en tant qu'intermédiaires lors de ventes de masques[5],[6].

Les législateurs de la CDU/CSU ont été invités à faire une déclaration écrite avant 18 h, indiquant qu'ils n'avaient pas reçu d'argent pour des activités de conseil ou de passation de marchés liées à la crise du COVID.

Mode de scrutin

Le Landtag est constitué de 120 députés (en allemand : Mitglied des Landtags, MdL) élus pour une législature de cinq ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel de Sainte-Laguë.

Chaque électeur dispose d'une voix, qui a double usage. Elle est d'abord attribuée au parti politique dont le candidat est le représentant, puis elle permet de déterminer le score du candidat dans sa circonscription, le Land comptant un total de 70 circonscriptions.

Lors du dépouillement, l'intégralité des 120 sièges est répartie entre les partis ayant remporté au moins 5 % des suffrages exprimés au niveau du territoire régional (les voix des candidats indépendants sont donc exclues de cette distribution). Cette répartition est ensuite répétée au niveau des quatre districts. Si un parti a remporté des mandats de circonscription, ses sièges sont d'abord pourvus par ceux-ci. Les sièges restants sont ensuite comblés par les candidats des circonscriptions non-élus, dans l'ordre décroissant de leurs résultats en pourcentage.

Dans le cas où un parti obtient plus de mandats de circonscriptions que la répartition proportionnelle ne lui en attribue, il conserve ces mandats supplémentaires et la taille du Landtag est augmentée par des mandats complémentaires distribués aux autres partis pour rétablir une composition proportionnelle au vote par parti.

Campagne

Principales forces

Parti Idéologie Chef de file Résultats de 2016
Alliance 90 / Les Verts
Bündnis 90/Die Grünen
Centre gauche
Écologie politique, progressisme
Winfried Kretschmann
(Ministre-président)
30,3 % des voix
47 députés
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Centre droit
Démocratie chrétienne, libéral-conservatisme
Susanne Eisenmann
(Ministre de l'Éducation)
27 % des voix
42 députés
Alternative pour l'Allemagne
Alternative für Deutschland
Droite à extrême droite
Euroscepticisme, national-conservatisme, populisme
Bernd Gögel 15,1 % des voix
23 députés
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Centre gauche
Social-démocratie, troisième voie, progressisme
Andreas Stoch 12,7 % des voix
19 députés
Parti libéral-démocrate
Freie Demokratische Partei
Centre droit à droite
Libéralisme, libéralisme économique
Hans-Ulrich Rülke 8,3 % des voix
12 députés
Die Linke Extrême gauche à gauche
Socialisme démocratique, anticapitalisme, populisme
Sahra Mirow 2,9 % des voix
0 député

Enquêtes d'opinions

Sondages en vue des élections régionales de 2021 en Bade-Wurtemberg[7]
Institut Date CDU SPD Grünen FDP Linke AfD
INSA 12/03/2021 23 % 11 % 32 % 11 % 4 % 13 %
Forschungsgruppe Wahlen 11/03/2021 24 % 10 % 34 % 11 % 3 % 11 %
INSA 10/03/2021 25 % 10 % 32 % 11 % 3 % 12 %
Forschungsgruppe Wahlen 05/03/2021 24 % 10 % 35 % 10 % 3 % 11 %
Infratest dimap 04/03/2021 25 % 10 % 33 % 10 % 4 % 12 %
INSA 13/02/2021 28 % 11 % 31 % 10 % 4 % 11 %
Forschungsgruppe Wahlen 05/02/2021 28 % 10 % 34 % 9 % 3 % 11 %
Infratest dimap 04/02/2021 27 % 11 % 34 % 9 % 3 % 10 %
INSA 13/01/2021 30 % 12 % 30 % 8 % 4 % 12 %
Infratest dimap 17/12/2020 30 % 10 % 37 % 7 % 3 % 11 %
INSA 19/11/2020 31 % 11 % 29 % 7 % 5 % 12 %
Infratest dimap 15/10/2020 29 % 11 % 34 % 6 % 4 % 11 %
INSA 10/09/2020 31 % 12 % 28 % 7 % 5 % 12 %
Infratest dimap 30/04/2020 30 % 11 % 34 % 6 % 3 % 12 %
INSA 22/04/2020 31 % 13 % 29 % 7 % 4 % 11 %
Infratest dimap 12/03/2020 23 % 11 % 36 % 7 % 5 % 14 %
INSA 30/10/2019 27 % 11 % 30 % 9 % 4 % 13 %
Infratest dimap 19/09/2019 26 % 8 % 38 % 8 % 3 % 12 %
INSA 10/05/2019 27 % 11 % 28 % 10 % 6 % 12 %
Infratest dimap 28/03/2019 28 % 12 % 32 % 9 % 4 % 11 %
INSA 15/02/2019 27 % 13 % 29 % 9 % 5 % 12 %
Forsa 04/02/2019 23 % 9 % 33 % 9 % 6 % 13 %
Infratest dimap 12/09/2018 28 % 11 % 29 % 7 % 7 % 15 %
INSA 12/09/2018 25 % 12 % 27 % 9 % 5 % 18 %

Résultats

Voix et sièges

Résultats des élections régionales de 2021 en Bade-Wurtemberg
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Parti Voix Sièges
Votes % MU1 +/- Liste Total +/-
Alliance 90 / Les Verts (Grünen) 1 585 903 32,64 58 en augmentation 12 0 58 en augmentation 11
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 1 168 745 24,06 12 en diminution 10 30 42 en stagnation
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 535 462 11,02 0 en stagnation 19 19 en stagnation
Parti libéral-démocrate (FDP) 508 278 10,46 0 en stagnation 18 18 en augmentation 6
Alternative pour l'Allemagne (AfD) 473 309 9,74 0 en diminution 2 17 17 en diminution 6
Die Linke (Linke) 173 295 3,57 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Électeurs libres (FW) 146 193 3,01 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Die PARTEI (PARTEI) 59 440 1,22 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Parti des bases démocratiques d'Allemagne (dieBasis) 48 490 1,00 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Liste du climat (Klimaliste) 42 686 0,88 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Nous 2020 (W2020) 41 081 0,85 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Parti écologiste-démocrate (ÖDP) 37 838 0,78 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Volt Deutschland (Volt) 22 720 0,47 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Autres 15 131 0,31 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Votes valides 4 858 571 99,25
Votes blancs et nuls 36 667 0,75
Total 4 895 238 100 70 en stagnation 84 154 en augmentation 11
Abstentions 2 774 370 36,17
Inscrits / participation 7 669 608 63,83

Analyse

Sociologique

Sondage Forschungsgruppe Wahlen[8]
Catégorie Grünen CDU SPD FDP AfD Linke
Sexe
Hommes 30 % 23 % 11 % 12 % 12 % 4 %
Femmes 37 % 24 % 11 % 9 % 6 % 4 %
Âge
Moins de 30 ans 29 % 19 % 10 % 13 % 8 % 7 %
30-44 ans 29 % 22 % 9 % 12 % 11 % 5 %
45-59 ans 35 % 23 % 10 % 11 % 11 % 3 %
Plus de 60 ans 36 % 29 % 14 % 8 % 8 % 2 %
Statut
Ouvrier 27 % 26 % 11 % 9 % 15 % 3 %
Employé 35 % 24 % 12 % 10 % 7 % 4 %
Fonctionnaire 39 % 24 % 13 % 8 % 7 % 3 %
Indépendant 35 % 22 % 8 % 16 % 8 % 4 %
Études
Hauptschulabschluss 28 % 30 % 13 % 9 % 13 % 3 %
Mittlere Reife 30 % 24 % 10 % 11 % 13 % 3 %
Abitur (baccalauréat) 33 % 21 % 11 % 12 % 9 % 4 %
Hochschulabschluss (supérieur) 40 % 19 % 11 % 12 % 6 % 4 %

Conséquences

L'Alliance 90 / Les Verts décide le d'ouvrir des négociations de coalition avec l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne, son partenaire de majorité depuis cinq ans. Bien qu'une partie du comité exécutif écologiste se soit montrée favorable à une « coalition en feu tricolore » avec le Parti social-démocrate d'Allemagne et le Parti libéral-démocrate, la direction régionale s'est finalement rangée à l'avis du ministre-président Winfried Kretschmann, partisan du renouvellement de la « coalition verte-noire ». Les dirigeants chrétiens-démocrates approuvent dans la foulée et à l'unanimité l'ouverture de discussions avec les Verts[9]. L'accord qui reconduit la coalition entre les Grünen et la CDU est conclu exactement un mois plus tard[10].

Notes et références

  1. « En Allemagne, le parti d’Angela Merkel encaisse un vote sanction », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Le Bade-Wurtemberg inaugure la coalition «kiwi» », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (de) « Kretschmann erneut zum Ministerpräsidenten Baden-Württembergs gewählt », Süddeutsche Zeitung,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (de) « Landtagswahl am 14. März 2021 », sur baden-wuerttemberg.de (consulté le ).
  5. (en) « Germany: Merkel bloc seeks to tidy mask scandal mess », Deutsche Welle,‎ (lire en ligne)
  6. (en) « What you need to know about Germany’s face mask scandal », sur www.thelocal.de (consulté le )
  7. (de) « Umfragen Baden-Württemberg (#ltwbw) », sur wahlrecht.de (consulté le ).
  8. (de) « Soziale Gruppen », sur www.forschungsgruppe.de (consulté le ).
  9. (de) « Vorentscheidung zu Koalition getroffen: Grüne in Baden-Württemberg wollen mit CDU weiterregieren », Südwestrundfunk,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. (de) « Koalition von Grünen und CDU in Baden-Württemberg steht - Corona-Sofortprogramm soll kommen », Südwestrundfunk,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi

Articles connexes