Élections régionales de 2021 dans les Pays de la Loire

Élections régionales de 2021 dans les Pays de la Loire
93 sièges du conseil régional
et
Type d’élection Élections régionales
Participation
30,73 %  −19,2
5edf3a14ab77c 170926christelle morancais 29 bis-3319897.jpg Christelle Morançais – LR
Voix 278 921
34,29 %
 +0,8
Sièges en 2015 53
Matthieu Orphelin (cropped).jpg Matthieu Orphelin – ÉCO
Voix 152 094
18,70 %
 +10,9
Sièges en 2015 6
Guillaume Garot 2012.jpg Guillaume Garot – PS
Voix 132 644
16,31 %
 −12,8
Sièges en 2015 16
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Hervé Juvin – PL
Voix 101 922
12,53 %
 −8,8
Sièges en 2015 6
François de Rugy.jpg François de Rugy – LREM
Voix 97 381
11,97 %
Sièges en 2015 4
Président du conseil régional
Sortant
Christelle Morançais
LR

Les élections régionales de 2021 dans les Pays de la Loire ont lieu les 20 et afin de renouveler les membres du conseil régional de la région française des Pays de la Loire.

Contexte régional

Conseil régional sortant

Présidente du Conseil régional
Christelle Morançais (LR)
Parti Sigle Élus Groupe
Majorité (54 sièges)
Les Républicains LR 31 Les Républicains et apparentés
Divers droite DVD 6
Union des démocrates et indépendants UDI 15 Union centriste
Mouvement démocrate MoDem 1
Divers droite DVD 1
Opposition de gauche (23 sièges)
Parti socialiste PS 14 Socialiste, écologiste, radical et républicain
Parti radical de gauche PRG 1
Place publique PP 1
Divers gauche DVG 1
Europe Écologie Les Verts EÉLV 5 Écologiste et citoyen
La France insoumise LFI 1 Non-inscrite
Opposition d'extrême droite (13 sièges)
Divers extrême-droite EXD 4 Alliance des Pays de la Loire
Traditions et libertés
Les Patriotes LP 2
Centre national des indépendants et paysans CNIP 1
Rassemblement national RN 6 Rassemblement national des Pays de la Loire
Minorité (3 sièges)
La République en marche LREM 3 La Région en marche

Scrutins précédents

Scrutins depuis 2015[1]
Parti Région.
2015
Présid.
2017
Euro.
2019
LO 1,47 % 0,73 % 0,94 %
NPA 1,20 %
LFI 18,41 % 5,32 %
PCF 3,33 % 1,80 %
PS 25,75 % 6,55 % 6,95 %
EELV 7,82 % 15,57 %
LREM 26,27 % 25,14 %
UDI 33,49 % 3,23 %
LR 23,56 % 8,73 %
DLF 4,09 % 5,01 % 3,70 %
RN 21,35 % 16,62 % 18,81 %
UPR 1,26 % 0,71 % 0,92 %
DIV 1,27 % 0.95 % 3.14 %

Système électoral

L’hôtel de région à Nantes.

Le conseil régional des Pays de la Loire est doté de 93 sièges pourvus pour six ans selon un système mixte à finalité majoritaire. Il est fait recours au scrutin proportionnel plurinominal mais celui ci est combiné à une prime majoritaire de 25 % des sièges attribuée à la liste arrivée en tête, si besoin en deux tours de scrutin. Les électeurs votent pour une liste fermée de candidats, sans panachage ni vote préférentiel. Les listes doivent respecter la parité en comportant alternativement un candidat homme et une candidate femme[3].

Au premier tour, la liste ayant obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés remporte la prime majoritaire, et les sièges restants sont répartis à la proportionnelle selon la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant franchi le seuil électoral de 5 % des suffrages exprimés, y compris la liste arrivée en tête[3].

Si aucune liste n'a recueilli la majorité absolue, un second tour est organisé entre toutes les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour. Les listes ayant obtenu au moins 5 % peuvent néanmoins fusionner avec les listes pouvant se maintenir. La répartition des sièges se fait selon les mêmes règles qu'au premier tour, la seule différence étant que la prime majoritaire est attribuée à la liste arrivée en tête, qu'elle ait obtenu ou non la majorité absolue[3].

Une fois les nombres de sièges attribués à chaque liste au niveau régional, ceux-ci sont répartis entre les sections départementales, au prorata des voix obtenues par la liste dans chaque département.

Campagne

Rassemblement national

Le Rassemblement national, plus tourné vers les départementales, devait désigner sa tête de liste courant novembre, rivalisant avec le groupe souverainiste Alliance pour les Pays de la Loire : sept élus FN en 2015 exclus depuis, proche des Patriotes et voulant s'ouvrir à Debout la France, au CNIP voire aux Républicains déçus[4]. Le 26 janvier 2021, le RN désigne le député européen Hervé Juvin comme tête de liste[5].

Debout la France

La Sarthoise Cécile Bayle de Jessé a été désignée par Debout la France pour mener la liste et n'envisage pas d'alliance avec des partis mais avec des personnes[6]. Ernest Chénière, ancien député RPR de la 3e circonscription de l'Oise, est candidat sur la liste du Maine-et-Loire[7];

Parti socialiste

Le Parti socialiste (PS) a désigné comme tête de liste Guillaume Garot le , député de la Mayenne et ancien ministre délégué à l’Agroalimentaire, seul candidat[8]. Le collectif Ensemble pour les Pays de la Loire 2021, constitué du PS, de Place publique, du Parti communiste français, du PRG, GDS, GRS, Liberté écologie fraternité et de Nouvelle Donne, a lancé un appel à s'unir dès le premier tour[9],[10]. Le 22 avril, Corinne Lepage, ancienne ministre de l’Environnement d’Alain Juppé, a annoncé le soutien de son parti Cap écologie[11].

Europe Écologie Les Verts - La France insoumise

Le , La France insoumise (LFI) a lancé un appel intitulé Faisons causes communes en Pays de la Loire pour "se fédérer pour écarter la majorité régionale de droite sortante"[12]. En novembre, Europe Écologie Les Verts (EELV) a choisi comme cheffe de file la militante vendéenne Lucie Etonno, conseillère régionale sortante et coprésidente du groupe d’opposition Écologiste et citoyen, sans écarter toutefois le député angevin Matthieu Orphelin (ex-EELV, ex-LREM) qui pourrait conduire un « pôle écologiste »[13]. Un "Appel pour une région pays de la Loire écologique, citoyenne et solidaire", est lancé par un collectif de citoyens et d'élus, adhérents ou non à des partis politiques comme EELV, Génération écologie, Génération.s, Matthieu Orphelin, des participants à la Convention citoyenne pour le climat, pour "construire un projet régional"[14].

Le , le comité électoral de LFI a désigné comme chefs de file Sandrine Bataille (Loire-Atlantique) et Matthias Tavel (Sarthe), 32 ans, ancien directeur adjoint du cabinet de Jean-Luc Mélenchon (2011-2017), candidat LFI aux élections législatives de 2017, où il avait obtenu 12,2 %, et aux élections européennes de 2019, où LFI avait obtenu 6,1%[15]. En février 2021, Matthieu Orphelin se déclare candidat et appelle à l'union de la gauche et des écologistes[16]. Le 12 mars 2021, le collectif annonce sa désignation comme tête de liste régionale ainsi que cinq têtes de listes départementales : trois EELV, une Génération.s et une non-encartée[17]. Mi-avril, l'Appel pour les Pays de la Loire conduit par Matthieu Orphelin et LFI annoncent leur regroupement[18],[19].

Les Républicains

En décembre, Christelle Morançais, actuelle présidente de la Région, annonce qu’elle a accepté de préparer les élections pour Les Républicains[20]. Le 5 mai, le conseil national de LR désigne ses chefs de file : Franck Louvrier, maire de La Baule, en Loire-Atlantique ; Roch Brancour dans le Maine-et-Loire ; Samia Soultani en Mayenne ; Anne Beauchef en Sarthe ; et Bruno Retailleau en Vendée[21]. Le 6 mai, la présidente sortante confirme sa candidature à un deuxième mandat[22]. Le Mouvement de la ruralité (ex-CPNT), membre de la majorité sortante , annonce en juin avoir été « évincé » de la liste au profit du dissidents du MoDem, allié de LREM. Le parti ne donne donc aucune consigne de vote tout en appelant à battre les écologistes[23].

La République en marche

La tête de liste de La République en Marche sera annoncée au printemps 2021, François de Rugy est chef de file pour "servir de point d'entrée aux discussions avec les parlementaires"[24]. Un député proche de l’ancien ministre a annoncé « Il y a un consensus autour de sa candidature. Cela ne fait désormais aucun doute qu’il se présentera »[25]. Le 23 avril 2021, François de Rugy officialise sa candidature[26].

Lutte ouvrière

En mars 2021, Lutte ouvrière désigne Eddy Le Beller comme tête de liste de sa liste pour les élections régionales dans les Pays de la Loire[27].

Un nôtre monde

La liste est menée par Linda Rigaudeau, Nantaise de 41 ans, naturopathe, iridologue et micronutritioniste, membre du comité de soutien de la candidate EELV Julie Laernoes lors des élections municipales de 2020 à Nantes[28]. Les listes « Un nôtre monde » sont soutenues par deux collectifs contestataires défendant une vision « citoyenne », naturopathique et conspirationniste[29].

Têtes de liste départementales au premier tour

ordre tiré au sort par la préfecture[30]
Listes Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée
1. L'Écologie ensemble : solidaire & citoyenne conduite par Matthieu Orphelin[17] Franck Nicolon
(EÉLV)
Arash Saeidi
(G.s)
Solène Mesnager
(EÉLV)
Mélanie Cosnier
(ÉCO)
Lucie Etonno
(EÉLV)
2. Faire entendre le camp des travailleurs Eddy Le Beller
(LO)
Céline L'Huillier Martine Amelin Arnaud Rabette Gilles Robin
3. Un nôtre monde Pays de la Loire Linda Rigaudeau Vincent Schollhammer Carmelo Di Bartolo Sophie Brengard Patrick Fournier
4. La Région de tous les progrès François de Rugy
(LREM-)
Éric Frémy[31]
(DVC)
Laurence Deschamps[32]
(DVC)
Dominique Amiard[33]
(MR)
Françoise Fontenaille[34]
(MoDem)
5. Union de la droite et du centre Sandra Imperiale
(LR)
Eric Grelier
Philippe Henry
(LR)
Christelle Morançais
(LR)
Antoine Chéreau
(LR)
6. Debout les Pays de la Loire – liste d'union Jean-Claude Lhommeau Benoît Lépiné[35]
(DLF)
Alain Guinoiseau Cécile Bayle de Jessé
(DLF)
Didier Chabaillé
7. Le printemps des Pays de la Loire Dominique Deniaud
(DVG)
Jacky Goulet
(DVG)
Guillaume Garot
(PS)
Christine Tafforeau-Hardy
(PS)
Cécile Dreure
(PS)
8. Pour une région qui vous protège – Liste soutenue par le Rassemblement national Hervé Juvin
(PL)
Gabriel de Chabot[36]
(RN)
Jean-Michel Cadenas[37]
(RN)
Raymond de Malherbe[37]
(RN)
Jean-Patrick Fillet[38]
(RN)

Sondages

Premier tour

Institut Date Échantillon Aucun DIV LO LFI EÉLV-G.s- PS-PRG-PCF LREM-MoDem-Agir LR-UDI DLF PL-RN
Rigaudeau Le Beller Tavel Orphelin Garot de Rugy Morançais Bayle Juvin
Ipsos 3 au 7 juin 2021 1 000 10 0,5 2 19 (Orphelin) 14 19 25 4 17
OpinionWay
(pour EÉLV)
25 au 30 mai 2021 1 055 1 1 17 (Orphelin) 14 17 26 3 21
OpinionWay
(pour EÉLV)
14 au 18 janvier 2021 1 009 6 15 13 24 24 2 16
29 (Orphelin) 25 24 3 19

Second tour

Institut Date Échantillon Aucun EÉLV-G.s--PS-PRG-PCF-LFI LREM-MoDem-Agir LR-UDI PL-RN
Orphelin Garot de Rugy Morançais Juvin
Ipsos 3 au 7 juin 2021 1 000 10 32 23 25 20
10 32 22 25 21


Résultats

Résultats des élections régionales de 2021 dans les Pays de la Loire[39]
Tête
de liste
Liste Premier tour Second tour Sièges +/-
Voix % Voix %
Christelle Morançais LR-UDI-MoDem diss. 278 921 34,29
Matthieu Orphelin EÉLV-LFI-G·s- 152 094 18,70
Guillaume Garot PS-PRG-PCF-PP-ND-GDS-GRS 132 644 16,31
Hervé Juvin PL-RN-LDP 101 922 12,53
François de Rugy LREM--MoDem-Agir-TdP 97 381 11,97
Cécile Bayle de Jessé DLF-CNIP 24 078 2,96 0
Eddy Le Beller LO 21 404 2,63 0
Linda Rigaudeau DIV 4 873 0,60 0
Votes valides 813 317 95,37
Votes blancs 24 665 2,89
Votes nuls 14 851 1,74
Total 852 833 100 100 93 en stagnation
Abstentions 1 922 513 69,27
Inscrits / Participation 2 775 346 30,73

Notes et références

  1. « Résultats élections Pays de la Loire », 20 minutes
  2. « Résultats du premier tour en Pays de la Loire », sur elections.interieur.gouv.fr/regionales-2015/index.html (consulté le 6 décembre 2015).
  3. a b et c « Le mode de scrutin pour les élections régionales », sur www.vie-publique.fr (consulté le 16 octobre 2020).
  4. Dominique Bloyet, « Pays de la Loire. Élections régionales : l’extrême droite divisée », Presse Océan,
  5. « Elections régionales : l'eurodéputé Hervé Juvin tête de liste Rassemblement National en Pays de la Loire », sur francebleu.fr,
  6. Dominique Bloyet, « Élections régionales. En Pays de la Loire, Cécile Bayle de Jessé mènera une liste Debout la France », sur ouest-france.fr,
  7. « Élections régionales. Debout les Pays de la Loire dévoile sa tête de liste dans le Maine-et-Loire », sur ouest-france.fr, 6 mai 2021.
  8. AFP, « Régionales 2021 en Pays-de-la-Loire : Guillaume Garot investi par le Parti socialiste », 20 Minutes,
  9. « Appel pour un printemps en Pays de la Loire - L'Appel », sur Appel pour un printemps en Pays de la Loire (consulté le 14 décembre 2020)
  10. « Élections régionales. En Pays de la Loire, les communistes avec Guillaume Garot », sur www.ouest-france.fr (consulté le 14 décembre 2020)
  11. Laurie CORREIA, « Régionales en Pays de la Loire. Corinne Lepage apporte son soutien à Guillaume Garot (PS) », Ouest-France,
  12. « Causes Communes – Pays de la Loire », sur www.causescommunes-paysdelaloire.fr (consulté le 17 décembre 2020)
  13. Jean DELAVAUD, « Pays de la Loire. EELV désigne ses chefs de files aux élections régionales », Ouest-France,
  14. « Appel des Pays de la Loire », sur appelpaysdelaloire2021.fr, Lucie Etonno
  15. Serge Danilo, « Sarthe. Régionales : Sandrine Bataille et Matthias Tavel chefs de file de La France Insoumise », Le Maine Libre,
  16. « Élections régionales : le député Matthieu Orphelin candidat en Pays de la Loire », sur lemonde.fr,
  17. a et b Éric de Grandmaison, « Régionales. Mathieu Orphelin tête de liste pour une Région écologique, citoyenne et solidaire », Ouest-France,
  18. « Lettre des chef·fes de file régionaux aux insoumis·es des Pays de la Loire - La France insoumise »,
  19. Appel pour une région Pays de la Loire écologique citoyenne et solidaire, « Communiqué de presse »,
  20. Serge DANILO, « Les Républicains : Christelle Morançais prend les rênes dans la Sarthe », Le Maine Libre,
  21. Arnaud WAJDZIK, « Régionales. Bruno Retailleau le retour, chef de file en Vendée », Ouest-France,
  22. Frédéric BARILLE et Serge DANILO, « Élections régionales en Pays de la Loire : Christelle Morançais candidate », Le Maine libre,
  23. « Régionales. Pays de la Loire : le Mouvement de la ruralité dit avoir été "évincé" par la majorité », Ouest-France, le 08 juin 2021.
  24. Matthieu Deprieck, « Régionales 2021: La République en marche s’est choisi un chef de file dans sept régions », L'Opinion,
  25. Jean-François MARTIN, « Élections régionales. François de Rugy sera bien tête de liste LREM en Pays de la Loire », Ouest-France,
  26. « Régionales : François de Rugy candidat dans les Pays de la Loire », Le Point,
  27. Lutte ouvrière, « Nos listes dans les régions »
  28. Eric de GRANDMAISON, « Linda Rigaudeau est la cheffe de file de la liste « Un nôtre monde Pays de la Loire ». », Ouest-France,
  29. William Audureau, « Régionales : d’où viennent les listes « Un nôtre monde », citoyennistes et antivaccin ? », Le Monde,
  30. « Régionales. Huit listes déposées en préfecture des Pays de la Loire », Ouest-France,
  31. Justine BRICHARD, « Régionales. Eric Frémy, tête de liste du Maine-et-Loire de l’équipe de François de Rugy », Le Courrier de l'Ouest,
  32. Émilie GINESTOU, « Élections régionales. Laurence Deschamps, tête de liste en Mayenne dans l’équipe de François de Rugy », Ouest-France,
  33. Frédérique BREHAUT, « Élections régionales. Le Sarthois Dominique Amiard rejoint François de Rugy », Le Maine Libre,
  34. « Élections régionales. Françoise Fontenaille mènera la liste de la majorité présidentielle en Vendée », Ouest-France,
  35. Maël Fabre, « Élections régionales. Debout les Pays de la Loire dévoile sa tête de liste dans le Maine-et-Loire », sur ouest-france.fr,
  36. « Régionales. Gabriel de Chabot désigné tête de liste du Rassemblement national en Maine-et-Loire », sur ouest-france.fr, (consulté le 16 avril 2021).
  37. a et b « Sarthe. Régionales : Raymond de Malherbe conduira la liste RN », sur Ouest-France, (consulté le 21 avril 2021)
  38. Laurie Correia, « Régionales. Le Rassemblement national dévoile trois têtes de liste en Pays de la Loire », sur ouest-france.fr, (consulté le 16 avril 2021).
  39. « Elections régionales et des assemblées de Corse, Guyane et Martinique 2021 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 21 juin 2021)

Liens externes