Élections régionales de 1999 en Thuringe

Élections régionales de 1999 en Thuringe
88 députés du Landtag
Majorité absolue : 45 députés
Type d’élection Élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 1 965 937
Votants 1 176 803
59,86 % en diminution 15
Votes exprimés 1 161 181
Votes nuls 15 622
Crédit image:
CDU
licence CC BY-SA 3.0 de 🛈
CDU – Bernhard Vogel
Voix 592 474
51,02 %
en augmentation 8,4
Députés élus 49 en augmentation 7
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
PDS – Gabriele Zimmer
Voix 247 906
21,35 %
en augmentation 4,8
Députés élus 21 en augmentation 4
SPD – Richard Dewes
Voix 214 801
18,50 %
en diminution 11,1
Députés élus 18 en diminution 11
3e législature du Landtag
Diagramme
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Ministre-président
Sortant Élu
Bernhard Vogel
CDU
Bernhard Vogel
CDU
wahlen.thueringen.de

Les élections régionales de 1999 en Thuringe (en allemand : Landtagswahl in Thüringen 1999) se tiennent le , afin d'élire les 88 députés de la 3e législature du Landtag, pour un mandat de cinq ans.

Le scrutin est marqué par la victoire de la CDU, qui remporte la majorité absolue en sièges et en voix. Bernhard Vogel assure son maintien au pouvoir pour un troisième mandat.

Contexte

Aux élections régionales du , la CDU du ministre-président Bernhard Vogel confirme sa position de force dominante en Thuringe avec 42,6 % des suffrages exprimés et 42 députés sur 88.

Elle devance ainsi le SPD, qui totalise 29,6 % des voix et 29 sièges et s'installe solidement à la deuxième place des forces politiques régionales. Le PDS, qui réunit 16,6 % des suffrages et 17 élus, est la seule autre formation à entrer au Landtag. Les Grünen et le FDP tombent en effet sous le seuil des 5 % et perdent donc leur représentation parlementaire.

Alors qu'une alternance est envisageable avec la formation d'une « coalition rouge-rouge » unissant le SPD et le PDS, le Parti social-démocrate réfute cette hypothèse, comme en Mecklembourg-Poméranie-Occidentale. Le parti opte en effet pour la constitution d'une « grande coalition » avec la CDU, ce qui assure le maintien de Vogel au pouvoir. Le chef de file du SPD Gerd Schuchardt est donc nommé vice-ministre-président et ministre de la Science.

Lors des élections fédérales du , qui donnent la victoire au SPD au niveau national, les sociaux-démocrates deviennent la première force politique du Land, en s'imposant dans 11 circonscriptions sur 12 et en rassemblant 34,5 % des voix, contre 28,9 % pour l'Union chrétienne-démocrate.

Mode de scrutin

Le Landtag est constitué de 88 députés (en allemand : Mitglied des Landtags, MdL), élus pour une législature de cinq ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel de Hare.

Chaque électeur dispose de deux voix : la première (en allemand : Wahlkreisstimme) lui permet de voter pour un candidat de sa circonscription selon les modalités du scrutin uninominal majoritaire à un tour, le Land comptant un total de 44 circonscriptions ; la seconde voix (en allemand : Landesstimme) lui permet de voter en faveur d'une liste de candidats présentée par un parti au niveau du Land.

Lors du dépouillement, l'intégralité des 88 sièges est répartie à la proportionnelle sur la base des secondes voix uniquement, à condition qu'un parti ait remporté 5 % des voix au niveau du Land. Si un parti a remporté des mandats au scrutin uninominal, ses sièges sont d'abord pourvus par ceux-ci.

Dans le cas où un parti obtient plus de mandats au scrutin uninominal que la proportionnelle ne lui en attribue, la taille du Landtag est augmentée afin de rétablir la proportionnalité.

Campagne

Principaux partis

Parti Chef de file Résultat de 1994
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Bernhard Vogel
(Ministre-président)
42,6 % des voix
42 députés
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Richard Dewes
(Ministre de l'Intérieur)
29,6 % des voix
29 députés
Parti du socialisme démocratique
Partei des Demokratischen Sozialismus
Gabriele Zimmer 16,6 % des voix
17 députés

Résultats

Voix et sièges

Résultats des élections régionales de 1999 en Thuringe[1]
Partis Circonscriptions Liste Total des sièges
Votes % Sièges +/- Votes % Sièges Total +/-
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 569 887 49,32 44 en augmentation 2 592 474 51,02 5 49 en augmentation 7
Parti du socialisme démocratique (PDS) 257 860 22,32 0 en stagnation 247 906 21,35 21 21 en augmentation 4
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 250 015 21,64 0 en diminution 2 214 801 18,50 18 18 en diminution 11
Union populaire allemande (DVU) 0 0,00 0 en stagnation 36 386 3,13 0 0 en stagnation
Alliance 90 / Les Verts (Grünen) 19 930 1,72 0 en stagnation 21 617 1,86 0 0 en stagnation
Parti libéral-démocrate (FDP) 22 583 1,95 0 en stagnation 13 001 1,12 0 0 en stagnation
Autres 35 216 3,05 0 en stagnation 34 996 3,01 0 0 en stagnation
Votes valides 1 155 491 98,19 1 161 181 98,67
Votes blancs et nuls 21 312 1,81 15 622 1,33
Total 1 176 803 100 44 en stagnation 1 176 803 100 44 88 en stagnation
Abstentions 789 134 40,14 789 134 40,14
Nombre d'inscrits / participation 1 965 937 59,86 1 965 937 59,86

Analyse

Conséquences

Notes et références

  1. (de) « Landtagswahl 1999 in Thüringen - endgültiges Ergebnis », sur wahlen.thueringen.de (consulté le ).

Voir aussi

Articles connexes