Élections régionales de 1996 en Rhénanie-Palatinat

Élections régionales de 1996 en Rhénanie-Palatinat
101 sièges du Landtag
(Majorité absolue : 51 sièges)
Type d’élection Élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 2 987 099
Votants 2 114 933
70,80 % en diminution 3,1
Votes exprimés 2 063 726
Blancs et nuls 51 207
Crédit image:
licence CC BY-SA 2.0 de 🛈
SPD – Kurt Beck
Voix 821 539
39,81 %
en diminution 5
Députés élus 43 en diminution 4
Crédit image:
CDU
licence CC BY-SA 3.0 de 🛈
CDU – Johannes Gerster
Voix 798 166
38,68 %
en stagnation
Députés élus 41 en augmentation 1
FDP – Rainer Brüderle
Voix 184 426
8,94 %
en augmentation 2,1
Députés élus 10 en augmentation 3
Grünen – Ise Thomas
Voix 142 665
6,91 %
en augmentation 0,5
Députés élus 7 en stagnation
13e législature du Landtag
Diagramme
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Ministre-président
Sortant Élu
Kurt Beck
SPD
Kurt Beck
SPD
www.election.de

Les élections régionales de 1996 en Rhénanie-Palatinat (en allemand : Landtagswahl in Rheinland-Pfalz 1996) se tiennent le , afin d'élire les 101 députés de la 13e législature du Landtag, pour un mandat de cinq ans.

Le scrutin est marqué par la victoire du SPD du ministre-président Kurt Beck, en recul et qui manque de peu de se faire rattraper par la CDU. Beck assure son maintien au pouvoir en confirmant sa coalition avec le FDP.

Contexte

Aux élections régionales du , le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) remporte la majorité relative et devance l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), une première depuis la fondation du Land. Bien qu'il puisse former une « coalition rouge-verte » avec l'Alliance 90 / Les Verts (Grünen), le chef de file du SPD Rudolf Scharping choisit de constituer une « coalition sociale-libérale » avec le Parti libéral-démocrate (FDP) et devient ministre-président de Rhénanie-Palatinat.

Au cours de l'année , Scharping devient président fédéral du SPD et candidat à la chancellerie pour les élections fédérales de . Bien qu'il ait été battu, il décide d'entrer pleinement dans la vie politique fédérale et de prendre la présidence du groupe SPD au Bundestag. Il renonce alors à ses responsabilités régionales. Kurt Beck, président du groupe parlementaire au Landtag, le remplace donc le .

Mode de scrutin

Le Landtag est constitué de 101 députés (en allemand : Mitglied des Landtags, MdL), élus pour une législature de cinq ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel de Hare.

Chaque électeur dispose de deux voix : la première lui permet de voter pour un candidat de sa circonscription, selon les modalités du scrutin uninominal majoritaire à un tour, le Land comptant un total de 51 circonscriptions ; la seconde voix lui permet de voter en faveur d'une liste de candidats présentée par un parti au niveau du Land.

Lors du dépouillement, l'intégralité des 101 sièges est répartie en fonction des secondes voix récoltées, à condition qu'un parti ait remporté 5 % des voix au niveau du Land. Si un parti a remporté des mandats au scrutin uninominal, ses sièges sont d'abord pourvus par ceux-ci.

Dans le cas où un parti obtient plus de mandats au scrutin uninominal que la proportionnelle ne lui en attribue, la taille du Landtag est augmentée jusqu'à rétablir la proportionnalité.

Campagne

Principaux partis et chefs de file

Parti Chef de file Résultats de 1991
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Kurt Beck
(Ministre-président)
44,8 % des voix
47 députés
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Johannes Gerster 38,7 % des voix
40 députés
Parti libéral-démocrate
Freie Demokratische Partei
Rainer Brüderle
(Ministre de l'Économie)
6,9 % des voix
7 députés
Alliance 90 / Les Verts
Bündnis 90/Die Grünen
Ise Thomas 6,5 % des voix
7 députés

Résultats

Voix et sièges

Résultats des élections régionales de 1996 en Rhénanie-Palatinat[1]
Partis Circonscriptions Liste Total des sièges
Votes % Sièges +/− Votes % Sièges Total +/−
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 846 507 41,35 24 en diminution 13 821 539 39,81 19 43 en diminution 4
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 860 847 42,05 27 en augmentation 13 798 166 38,68 14 41 en augmentation 1
Parti libéral-démocrate (FDP) 137 730 6,73 0 en stagnation 184 426 8,94 10 10 en augmentation 3
Alliance 90 / Les Verts (Grünen) 134 173 6,55 0 en stagnation 142 665 6,91 7 7 en stagnation
Les Républicains (REP) 42 103 2,06 0 en stagnation 71 499 3,46 0 0 en stagnation
Les Gris - Les Panthères grises (GRAUE) 1 959 0,10 0 en stagnation 14 338 0,69 0 0 en stagnation
Parti écologiste-démocrate (ÖDP) 13 641 0,67 0 en stagnation 10 879 0,53 0 0 en stagnation
Parti national-démocrate d'Allemagne (NPD) 1 099 0,05 0 Nv. 7 633 0,37 0 0 Nv.
Parti de la loi naturelle (NATURGESETZ) 3 010 0,15 0 Nv. 6 201 0,30 0 0 Nv.
Parti des chrétiens respectueux de la Bible (PBC) 1 355 0,07 0 en stagnation 3 402 0,16 0 0 en stagnation
Autres 4 885 0,24 0 en stagnation 2 978 0,14 0 0 en stagnation
Votes valides 2 047 309 96,80 2 063 726 97,58
Votes blancs et nuls 67 624 3,20 51 207 2,42
Total 2 114 933 100 51 en stagnation 2 114 933 100 50 101 en stagnation
Abstentions 872 166 30,20 872 166 30,20
Nombre d'inscrits / participation 2 987 099 70,80 2 987 099 70,80

Analyse

Conséquences

Notes et références

  1. (de) « Rheinland-Pfalz - Wahl zum 13.Landtag am 24.März 1996 », sur election.de (consulté le )

Voir aussi

Articles connexes