Élections régionales de 1985 en Rhénanie-du-Nord-Westphalie

Élections régionales de 1985 en Rhénanie-du-Nord-Westphalie
227 députés du Landtag
(Majorité absolue : 114 députés)
Type d’élection Élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 12 705 763
Votants 9 560 681
75,25 % en diminution 4,8
Votes exprimés 9 479 440
Blancs et nuls 81 241
Crédit image:
Bundesarchiv, B 145 Bild-F073494-0025 / Wienke, Ulrich / CC-BY-SA 3.0
licence CC BY-SA 3.0 de 🛈
SPD – Johannes Rau
Voix 4 942 346
52,14 %
en augmentation 3,7
Députés élus 125 en augmentation 19
Crédit image:
CDU
licence CC BY-SA 3.0 de 🛈
CDU – Bernhard Worms
Voix 3 463 656
36,54 %
en diminution 6,7
Députés élus 88 en diminution 7
FDP – Achim Rohde
Voix 565 413
5,96 %
en augmentation 1
Députés élus 14 en augmentation 14
10e législature du Landtag
Diagramme
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Ministre-président
Sortant Élu
Johannes Rau
SPD
Johannes Rau
SPD
wahlergebnisse.nrw.de

Les élections régionales de 1985 en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (en allemand : Landtagswahl in Nordrhein-Westfalen 1985) se tiennent le , afin d'élire les 201 députés de la 10e législature du Landtag pour un mandat de cinq ans. Du fait de la loi électorale, 227 députés sont finalement élus.

Le scrutin est marqué par la victoire du SPD, qui conserve et accroît sa majorité absolue acquise en . Le ministre-président Johannes Rau, au pouvoir depuis , est alors investi pour un troisième mandat.

Contexte

Aux élections régionales du , le SPD du ministre-président Johannes Rau remporte 48,4 % des suffrages exprimés, lui permettant d'obtenir une nette majorité absolue de 106 députés. C'est alors la première fois depuis qu'un parti contrôle plus de la moitié des sièges du Landtag.

Deuxième, la CDU de Kurt Biedenkopf, qui a remplacé Heinrich Köppler trois semaines avant le scrutin du fait de la mort brutale de ce dernier, rassemble 43,2 % des voix et 95 parlementaires. Le FDP de la ministre de l'Économie Liselotte Funcke, allié du SPD depuis au sein d'une « coalition sociale-libérale », échoue aux portes de l'assemblée en réunissant 4,9 % des suffrages, lui faisant perdre sa représentation parlementaire pour la première fois depuis .

Rau est donc investi pour un deuxième mandat et forme un cabinet monocolore de dix ministres dont le ministre des Finances Diether Posser est vice-ministre-président.

En , la CDU choisit le président de la fédération de Westphalie-Lippe Bernhard Worms, soutenu par Helmut Kohl, au détriment du président de la fédération de Rhénanie et du groupe parlementaire Kurt Biedenkopf, comme chef de file électoral en . Worms prend alors la suite de Biedenkopf à la direction du groupe parlementaire, puis lui succède à la présidence de la direction commune des deux fédérations de l'Union chrétienne-démocrate en .

Mode de scrutin

Le Landtag est constitué de 201 députés (en allemand : Mitglied des Landtags, MdL), élus pour une législature de cinq ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel de Hare.

Chaque électeur dispose d'une voix, qui compte double : elle lui permet de voter pour un candidat de sa circonscription, selon les modalités du scrutin uninominal majoritaire à un tour, le Land comptant un total de 151 circonscriptions ; elle est alors automatiquement attribuée au parti politique dont ce candidat est le représentant.

Lors du dépouillement, l'intégralité des 201 sièges est répartie en fonction des voix attribuées aux partis, à condition qu'un parti ait remporté 5 % des voix au niveau du Land. Si un parti a remporté des mandats au scrutin uninominal, ses sièges sont d'abord pourvus par ceux-ci.

Dans le cas où un parti obtient plus de mandats au scrutin uninominal que la proportionnelle ne lui en attribue, la taille du Landtag est augmentée jusqu'à rétablir la proportionnalité.

Campagne

Principales forces

Parti Chef de file Résultats de 1980
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Johannes Rau
(Ministre-président)
48,4 % des voix
106 députés
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Bernhard Worms 43,2 % des voix
95 députés

Résultats

Voix et sièges

Résultats des élections de 1985 en Rhénanie-du-Nord-Westphalie[1]
Parti Voix Sièges
Votes % MU1 +/- Liste Total +/-
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 4 942 346 52,14 125 en augmentation 31 0 125 en augmentation 19
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 3 463 656 36,54 26 en diminution 31 62 88 en diminution 7
Parti libéral-démocrate (FDP) 565 413 5,96 0 en stagnation 14 14 en augmentation 14
Les Verts (Grünen) 431 371 4,55 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Autres 76 654 0,81 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Votes valides 9 479 440 99,15
Votes blancs et nuls 81 241 0,85
Total 9 560 681 100 151 en stagnation 76 227 en augmentation 26
Abstentions 3 145 082 24,75
Nombre d'inscrits / participation 12 705 763 75,25

Analyse

Conséquences

Notes et références

  1. (de) « Landtagswahlen ab 1950 », sur alt.wahlergebnisse.nrw.de/ (consulté le )

Voir aussi

Articles connexes