Élections municipales turques de 2024

Élections municipales turques de 2024
Participation
78,55 %
Parti républicain du peuple – Özgür Özel
Voix 17 391 548
37,77 %
en augmentation 8,4
Maires de métropoles élus 14
Maires de districts élus 337
Crédit image:
Mikhail Palinchak
licence CC BY 4.0 🛈
Parti de la justice et du développement – Recep Tayyip Erdoğan
Voix 16 339 771
35,49 %
en diminution 16,1
Maires de métropoles élus 12
Maires de districts élus 669
Parti de l'égalité et de la démocratie des peuples – Tülay Hatimoğulları Oruç, Tuncer Bakırhan
Voix 2 625 588
5,70 %
en augmentation 1,5
Maires de métropoles élus 3
Maires de districts élus 65
Parti arrivé en tête par province puis par district

Les élections municipales turques de 2024 (2024 Türkiye Cumhuriyeti Yerel Yönetimler Seçimi) ont lieu le afin d'élire les conseillers municipaux et provinciaux ainsi que les maires métropolitains et de districts municipaux de la Turquie.

Le Parti de la justice et du développement (AKP) du président Recep Tayyip Erdoğan cherche notamment à retrouver le contrôle d'Istanbul, remportée par le candidat du Parti républicain du peuple (CHP), Ekrem İmamoğlu, lors des élections de 2019.

Les élections sont une défaite pour le parti au pouvoir, au profit de l'opposition. Le Parti républicain du peuple (CHP) réalise en effet son meilleur résultat depuis 1977, et l'emporte notamment dans les cinq plus grande villes du pays (Istanbul, Ankara, Izmir, Bursa et Adana), poussant le président Erdoğan a reconnaitre la défaite de sa formation au soir du scrutin.

Contexte

Le Parti de la justice et du développement (AKP) du président Recep Tayyip Erdoğan cherche notamment à retrouver le contrôle d'Istanbul, remportée par le candidat du Parti républicain du peuple (CHP), Ekrem İmamoğlu, lors des élections de 2019[1],[2].

Résultats

Agrégation nationale

Partis Votes % +/-
Parti républicain du peuple (CHP) 17 391 548 37,77
Parti de la justice et du développement (AKP) 16 339 771 35,49
Nouveau parti de la prospérité (YRP) 2 851 784 6,19 Nv.
Parti de l'égalité et de la démocratie des peuples (DEM) 2 625 588 5,70
Parti d'action nationaliste (MHP) 2 297 662 4,99
Le Bon Parti (İYİ) 1 735 924 3,77
Parti de la victoire (ZP) 800 905 1,74 Nv.
Parti de la félicité (SP) 503 210 1,09
Parti de la cause libre (HÜDA PAR) 253 648 0,55
Parti de la grande unité (BBP) 200 301 0,44
Parti de la démocratie et du progrès (DEVA) 150 600 0,33 Nv.
Parti pour une Turquie indépendante (BTP) 113 043 0,25
Parti démocrate (DP) 92 166 0,20
Parti de la patrie (M) 78 289 0,17 Nv.
Parti des travailleurs de Turquie (TIP) 71 108 0,15
Parti communiste de Turquie (TKP) 51 303 0,11
Parti de la gauche démocratique (DSP) 48 516 0,11
Parti patriote (VATAN) 43 240 0,09
Parti de la nouvelle Turquie (YTP) 42 646 0,09
Parti de la nation (MP) 38 578 0,08
Parti du futur (GP) 34 212 0,07 Nv.
Parti des droits et libertés (HAK) 31 633 0,07
Parti du travail (EMEP) 29 985 0,07
Parti de gauche (SOL) 22 810 0,05
Autres partis 88 042 0,19
Indépendants 108 144 0,23
Suffrages exprimés 46 044 656 95,42
Votes blancs et nuls 2 210 042 4,58
Total 48 254 698 100
Abstention 13 176 236 21,45
Inscrits/Participation 61 430 934 78,55

Résultats par province

En gras les municipalités ayant le statut de métropole.

Parti en tête par chef-lieu de province
Municipalité Maire sortant Parti Maire élu ou réélu Parti
Adana Zeydan Karalar CHP CHP
Adıyaman Süleyman Kılınç AKP CHP
Afyon Mehmet Zeybek AKP CHP
Ağrı Savcı Sayan AKP DEM
Amasya Mehmet Sarı MHP CHP
Ankara Mansur Yavaş CHP Mansur Yavaş CHP
Antalya Muhittin Böcek CHP Muhittin Böcek CHP
Artvin Demirhan Elçin CHP CHP
Aydın Özlem Çerçioğlu CHP CHP
Balıkesir Yücel Yılmaz AKP CHP
Bilecik Cemal Akın CHP CHP
Bingöl Erdal Arıkan AKP AKP
Bitlis Nesrullah Tanğlay AKP AKP
Bolu Tanju Özcan CHP CHP
Burdur Ali Orkun Ercengiz CHP CHP
Bursa Alinur Aktaş AKP Mustafa Bozbey CHP
Çanakkale Ülgür Gökhan CHP CHP
Çankırı İsmail Hakkı Esen MHP MHP
Çorum Halil İbrahim Aşgın AKP AKP
Denizli Osman Zolan AKP CHP
Diyarbakır Adnan Selçuk Mızraklı, Hülya Alökmen Uyanık HDP DEM
Edirne Recep Gürkan CHP CHP
Elazığ Şahin Şerifoğulları AKP AKP
Erzincan Bekir Aksun MHP MHP
Erzurum Mehmet Sekmen AKP AKP
Eskişehir Yılmaz Büyükerşen CHP CHP
Gaziantep Fatma Şahin AKP AKP
Giresun Aytekin Şenlikoğlu AKP CHP
Gümüşhane Ercan Çimen AKP MHP
Hakkiari Cihan Karaman HDP DEM
Hatay Lütfü Savaş CHP AKP
Isparta Şükrü Başdeğirmen AKP AKP
Mersin Vahap Seçer CHP CHP
Istanbul Ekrem İmamoğlu CHP Ekrem İmamoğlu CHP
İzmir Mustafa Tunç Soyer CHP Cemil Tugay CHP
Kars Ayhan Bilgen HDP MHP
Kastamonu Rahmi Galip Vidinlioğlu MHP CHP
Kayseri Memduh Büyükkılıç AKP AKP
Kırklareli Mehmet Siyam Kesimoğlu CHP MHP
Kırşehir Selahattin Ekicioğlu CHP CHP
Kocaeli Tahir Büyükakın AKP AKP
Konya Uğur İbrahim Altay AKP AKP
Kütahya Alim Işık MHP CHP
Malatya Selahattin Gürkan AKP AKP
Manisa Cengiz Ergün MHP CHP
K. Maraş Hayrettin Güngör AKP AKP
Mardin Ahmet Türk HDP DEM
Muğla Osman Gürün CHP CHP
Muş Feyat Asya AKP DEM
Nevşehir Rasim Arı AKP İYİ
Niğde Emrah Özdemir AKP AKP
Ordu Mehmet Hilmi Güler AKP AKP
Rize Rahmi Metin AKP AKP
Sakarya Ekrem Yüce AKP AKP
Samsun Mustafa Demir AKP AKP
Siirt Berivan Helen Işık HDP DEM
Sinop Barış Ayhan CHP CHP
Sivas Hilmi Bilgin AKP BBP
Tekirdağ Kadir Albayrak CHP CHP
Tokat Eyüp Eroğlu AKP MHP
Trabzon Murat Zorluoğlu AKP AKP
Tunceli Fatih Mehmet Maçoğlu TKP DEM
Şanlıurfa Zeynel Abidin Beyazgül AKP YRP
Uşak Mehmet Çakın AKP CHP
Van Bedia Özgökçe Ertan HDP DEM
Yozgat Celal Köse AKP YRP
Zonguldak Ömer Selim Alan AKP CHP
Aksaray Evren Dinçer AKP AKP
Bayburt Hükmü Pekmezci MHP AKP
Karaman Savaş Kalaycı MHP MHP
Kırıkkale Mehmet Saygılı AKP AKP
Batman Mehmet Demir HDP DEM
Şırnak Mehmet Yarka AKP AKP
Bartın Cemal Akın MHP CHP
Ardahan Faruk Demir CHP CHP
Iğdır Yaşar Akkuş HDP DEM
Yalova Vefa Salman CHP CHP
Karabük Rafet Vergili MHP AKP
Kilis Mehmet Abdi Bulut AKP CHP
Osmaniye Kadir Kara MHP MHP
Düzce Faruk Özlü AKP AKP

Résultats par parti

Parti Mairies
Métropoles chefs-lieux de provinces
(hors métropoles)
districts Total
Parti de la justice et du développement 12 12 525 549
Parti républicain du peuple 14 21 398 433
Parti d'action nationaliste 0 8 220 228
Parti démocratique des peuples 3 7 75 85
Nouveau parti de la prospérité 1 1 63 65
Le Bon Parti 0 1 31 32
Parti de la grande unité 0 1 19 20
Parti démocrate 0 0 5 5
Parti de la félicité 0 0 4 4
Parti de la démocratie et du progrès 0 0 4 4
Parti de la gauche démocratique 0 0 3 3
Parti de la patrie 0 0 2 2
Parti des travailleurs de Turquie 0 0 2 2
Parti de gauche 0 0 2 2
Parti de la cause libre 0 0 1 1
Parti du travail 0 0 1 1
Indépendants 0 0 8 8

Conséquences

Les élections sont une défaite pour le parti au pouvoir, au profit de l'opposition[3]. Le Parti républicain du peuple (CHP) réalise en effet son meilleur résultat depuis 1977, et l'emporte notamment dans les cinq plus grandes villes du pays — Istanbul, Ankara, Izmir, Bursa et Adana —, poussant le président Erdoğan a reconnaitre la défaite de sa formation au soir du scrutin[4],[5].

Le 2 avril, les autorités annulent la victoire d'Abdullah Zeydan, du DEM (gauche « pro-kurde »), qui avait obtenu plus de 55 % des voix lors des élections municipales de Van, et déclarent son adversaire, Abdullah Arvas, de l'AKP, vainqueur bien qu'il n'ait recueilli que 27 % des voix[6]. Cette décision donne lieu à des manifestations à Van, ainsi qu'à Ankara et Istanbul, et est également condamnée par le CHP. Le DEM qualifie ce revirement de « coup d'État politique »[7]. Après les précédentes municipales de 2019, presque tous les maires du parti pro-kurde sont remplacés par des administrateurs désignés par l'État[8]. Le 3 avril, le Conseil électoral supérieur (YSK) revient sur la décision du comité électoral provincial, qui avait annulé l'élection d'Abdullah Zeydan, en consacrant finalement sa victoire[9].

Notes et références

Notes

Références

  1. La-Croix.com, « En Turquie, Erdogan place ses pions pour reconquérir Istanbul », sur La Croix, lacroix.journal, (consulté le ).
  2. « Turquie : le président Erdogan en campagne pour les élections municipales », sur Franceinfo, (consulté le ).
  3. RFI, « Municipales en Turquie: derrière la lourde défaite de l'AKP, l’échec de la politique économique d’Erdogan », sur RFI, RFI, (consulté le ).
  4. FRANCE24, « Le débat - Élections municipales en Turquie : Erdogan, la débâcle? », sur France 24, FRANCE24, (consulté le ).
  5. FRANCE24, « Municipales en Turquie : cinq choses à savoir sur la débâcle d'Erdogan et de l'AKP », sur France 24, FRANCE24, (consulté le ).
  6. https://www.euractiv.com/section/global-europe/news/turkey-replaces-kurdish-mayor-with-government-candidate-two-days-after-vote/
  7. https://apnews.com/article/turkey-prokurdish-mayor-denied-office-9daf8f28e7205f1c4e2ce1fb32e77562
  8. « Turquie: un élu pro-kurde voit sa victoire aux municipales finalement invalidée », RFI,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « Turkey’s top election body restores DEM candidate’s win in Van »