Élections cantonales françaises de 1992

Élections cantonales françaises de 1992
Premier tour :
Deuxième tour :
Type d’élection Cantonales
Corps électoral et résultats
Votants au 1er tour 13 052 381
70,66 %  +21,7
Votants au 2d tour 9 146 262
62,01 %
French party Droite.svg Droite parlementaire
Voix au 1er tour 5 325 910
42,90 %
 −2,5
Voix au 2e tour 4 580 448
53,63 %
Présidences élues 76  +6
French party Gauche.svg Gauche parlementaire
Voix au 1er tour 4 151 881
33,44 %
 −14
Voix au 2e tour 3 154 515
36,94 %
Présidences élues 23  −6
French party FN.svg Front national
Voix au 1er tour 1 528 682
12,31 %
 +6,9
Voix au 2e tour 540 569
6,35 %
French party Les Verts.svg Les Verts
Voix au 1er tour 991 802
7,99 %
Voix au 2e tour 143 432
2,04 %
Étiquettes politiques des présidents de conseils généraux élus
Carte
  • RPR
  • UDF
  • Divers droite
  • Parti communiste
  • Parti socialiste
  • Mouvement radical de gauche
  • Divers gauche
  • France unie

Les élections cantonales ont eu lieu les et . Le premier tour se déroule en même temps que les élections régionales.

Résultats

Analyse

Le taux d'abstention au premier tour est seulement de 29,34 %, score exceptionnel au vu des années précédentes (plus de 50 % en 1988).

Les résultats confirment la tendance des élections régionales. Alors au pouvoir, le Parti socialiste perd six présidences de conseil général au profit de l'opposition de droite (RPR et UDF) : Nord, Puy-de-Dôme, Drôme, Gers, Dordogne, Vaucluse. La gauche conserve finalement un total de 20 présidences en métropole et 3 en Outre-Mer[1].

Après cette défaite électorale, le président de la République, François Mitterrand, nomme un nouveau Premier ministre, Pierre Bérégovoy, qui le forme son gouvernement, qui n'empêchera pas la défaite historique de la gauche aux législatives.

Le Front national connait un mauvais résultat avec un seul conseiller élu (Jacques Peyrat à Nice), bien en deça des prévisions faites par l'état-major du parti avant les élections. Le FN perd les 2 sièges renouvelables lors de l'élection (Jean Roussel à Marseille et Yvan Blot à Calais sont défaits) ce qui lui laisse seulement 3 sièges à l'échelle nationale[2].

Résultats nationaux

Résultats pour la France entière
d'après les catégories établies par le ministère de l'Intérieur[3],[4],[5]
Parti politique
ou coalition
Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix %
Extrême gauche 105 991 0,85 35 824 0,42 9
Parti communiste français 1 177 266 9,48 590 799 6,94 101
Parti socialiste 2 359 750 19,01 2 102 522 24,72 309
Majorité présidentielle 506 101 4,08 372 420 4,37
Divers gauche 95
Mouvement des radicaux de gauche 108 764 0,88 88 774 1,04 33
Les Verts 991 802 7,99 143 432 1,68 2
Génération écologie 253 596 2,04 40 142 0,47 1
Régionalistes 38 849 0,31 9 243 0,10 NC
Union pour la démocratie française 1 840 939 14,83 1 622 761 19,08 497
Rassemblement pour la République 1 811 180 14,59 1 700 579 19,96 467
Divers droite 1 673 791 13,48 1 257 108 14,78 430
Front national 1 528 682 12,31 540 569 6,35 1
Extrême droite 18 899 0,15
Inscrits 18 581 133 100,00 14 748 812 100,00
Votants 13 052 381 70,66 9 146 262 62,01
Exprimés 12 415 610 95,12 8 540 173 93,37

Présidents de conseil général élus

Rapport de force

Nombre de présidences par parti
Sortantes Élues
Gauche PCF 2 29 2 23
PS 21 15
MRG 4 3
PPM 0 1
PSG 1 1
FU 1 1
Droite UDF 42 70 45 76
RPR 25 25
DVD 3 6

Par département

Présidents sortants et présidents élus[6],[7],[8],[9],[10]
Code Département Président sortant Parti Président élu Parti
01 Ain Jacques Boyon RPR Jean Pépin UDF (PR)
02 Aisne Paul Girod UDF Paul Girod UDF
03 Allier Jean Cluzel UDF (CDS) Gérard Dériot Divers droite
04 Alpes-de-Haute-Provence Maurice Boniface* app. UDF Jean Rinaldi RPR
05 Hautes-Alpes Marcel Lesbos UDF Marcel Lesbos UDF
06 Alpes-Maritimes Charles Ginesy RPR Charles Ginesy RPR
07 Ardèche Henri Torre UDF (PR) Henri Torre UDF (PR)
08 Ardennes Jacques Sourdille RPR Jacques Sourdille RPR
09 Ariège Robert Naudi PS Robert Naudi PS
10 Aube Philippe Adnot Divers droite Philippe Adnot Divers droite
11 Aude Raymond Courrière PS Raymond Courrière PS
12 Aveyron Jean Puech UDF (PR) Jean Puech UDF (PR)
13 Bouches-du-Rhône Lucien Weygand PS Lucien Weygand PS
14 Calvados Anne d'Ornano UDF (PR) Anne d'Ornano UDF (PR)
15 Cantal Roger Besse RPR Roger Besse RPR
16 Charente Pierre-Rémy Houssin RPR Pierre-Rémy Houssin RPR
17 Charente-Maritime François Blaizot UDF (CDS) François Blaizot UDF (CDS)
18 Cher Jean-François Deniau UDF (PR) Jean-François Deniau UDF (PR)
19 Corrèze Charles Ceyrac* RPR Jean-Pierre Dupont RPR
2A Corse-du-Sud José Rossi UDF (PR) José Rossi UDF (PR)
2B Haute-Corse François Giacobbi* MRG Paul Natali Divers droite
21 Côte-d'Or Henri Berger RPR Henri Berger RPR
22 Côtes-d'Armor Charles Josselin PS Charles Josselin PS
23 Creuse Michel Moreigne* PS Thierry Chandernagor PS
24 Dordogne Bernard Bioulac PS Gérard Fayolle RPR
25 Doubs Georges Gruillot RPR Georges Gruillot RPR
26 Drôme Rodolphe Pesce PS Jean Mouton UDF (CDS)
27 Eure Henri Collard UDF (Rad) Henri Collard UDF (Rad)
28 Eure-et-Loir Martial Taugourdeau RPR Martial Taugourdeau RPR
29 Finistère Charles Miossec RPR Charles Miossec RPR
30 Gard Gilbert Baumet FU Gilbert Baumet FU
31 Haute-Garonne Pierre Izard PS Pierre Izard PS
32 Gers Jean-Pierre Joseph PS Yves Rispat app. RPR
33 Gironde Philippe Madrelle PS Philippe Madrelle PS
34 Hérault Gérard Saumade PS Gérard Saumade PS
35 Ille-et-Vilaine Pierre Méhaignerie UDF (CDS) Pierre Méhaignerie UDF (CDS)
36 Indre Daniel Bernardet UDF (PSD) Daniel Bernardet UDF (PSD)
37 Indre-et-Loire André-Georges Voisin app. RPR Jean Delaneau UDF (PR)
38 Isère Alain Carignon Divers droite Alain Carignon Divers droite
39 Jura André Jourdain RPR André Jourdain RPR
40 Landes Henri Emmanuelli PS Henri Emmanuelli PS
41 Loir-et-Cher Roger Goëmaere RPR Roger Goëmaere RPR
42 Loire Lucien Neuwirth RPR Lucien Neuwirth RPR
43 Haute-Loire Jacques Barrot UDF (CDS) Jacques Barrot UDF (CDS)
44 Loire-Atlantique Charles-Henri de Cosé-Brissac UDF (PR) Charles-Henri de Cosé-Brissac UDF (PR)
45 Loiret Kléber Malécot UDF Kléber Malécot UDF
46 Lot Maurice Faure MRG Maurice Faure MRG
47 Lot-et-Garonne Jean-François Poncet UDF Jean-François Poncet UDF
48 Lozère Jeanine Bardou UDF (PR) Jeanine Bardou UDF (PR)
49 Maine-et-Loire Jean Sauvage UDF (CDS) Jean Sauvage UDF (CDS)
50 Manche Pierre Aguiton UDF (PR) Pierre Aguiton UDF (PR)
51 Marne Albert Vecten UDF (CDS) Albert Vecten UDF (CDS)
52 Haute-Marne Pierre Niederberger UDF (PR) Pierre Niederberger UDF (PR)
53 Mayenne René Ballayer* UDF (CDS) Jean Arthuis UDF (CDS)
54 Meurthe-et-Moselle Jacques Baudot UDF (CDS) Jacques Baudot UDF (CDS)
55 Meuse Rémi Herment UDF Rémi Herment UDF
56 Morbihan Raymond Marcellin UDF (PR) Raymond Marcellin UDF (PR)
57 Moselle Julien Schwartz RPR Philippe Leroy RPR
58 Nièvre Bernard Bardin PS Bernard Bardin PS
59 Nord Bernard Derosier PS Jacques Donnay RPR
60 Oise Jean-François Mancel RPR Jean-François Mancel RPR
61 Orne Hubert d'Andigné RPR Hubert d'Andigné RPR
62 Pas-de-Calais Roland Huguet PS Roland Huguet PS
63 Puy-de-Dôme Pierre Bouchaudy PS Georges Chometon UDF (CDS)
64 Pyrénées-Atlantiques Henri Grenet* UDF François Bayrou UDF (CDS)
65 Hautes-Pyrénées Hubert Peyou MRG François Fortassin MRG
66 Pyrénées-Orientales René Marquès UDF René Marquès UDF
67 Bas-Rhin Daniel Hoeffel UDF Daniel Hoeffel UDF
68 Haut-Rhin Jean-Jacques Weber UDF (CDS) Jean-Jacques Weber UDF (CDS)
69 Rhône Michel Mercier UDF (CDS) Michel Mercier UDF (CDS)
70 Haute-Saône Christian Bergelin RPR Christian Bergelin RPR
71 Saône-et-Loire René Beaumont UDF (PR) René Beaumont UDF (PR)
72 Sarthe Michel d'Aillières* UDF (PR) François Fillon RPR
73 Savoie Michel Barnier RPR Michel Barnier RPR
74 Haute-Savoie Bernard Pellarin UDF Bernard Pellarin UDF
75 Paris Non concerné par l'élection
76 Seine-Maritime Jean Lecanuet UDF (CDS) Jean Lecanuet UDF (CDS)
77 Seine-et-Marne Paul Séramy UDF (CDS) Jacques Larché UDF (PR)
78 Yvelines Paul-Louis Tenaillon UDF (CDS) Paul-Louis Tenaillon UDF (CDS)
79 Deux-Sèvres André Dulait UDF André Dulait UDF
80 Somme Fernand Demilly UDF (PSD) Fernand Demilly UDF (PSD)
81 Tarn Thierry Carcenac PS Thierry Carcenac PS
82 Tarn-et-Garonne Jean-Michel Baylet MRG Jean-Michel Baylet MRG
83 Var Maurice Arreckx UDF (PR) Maurice Arreckx UDF (PR)
84 Vaucluse Jean Garcin PS Régis Deroudilhe Divers droite
85 Vendée Philippe de Villiers UDF (PR) Philippe de Villiers UDF (PR)
86 Vienne René Monory UDF (CDS) René Monory UDF (CDS)
87 Haute-Vienne Jean-Claude Peyronnet PS Jean-Claude Peyronnet PS
88 Vosges Christian Poncelet RPR Christian Poncelet RPR
89 Yonne Jean Chamant* RPR Henri de Raincourt UDF (PR)
90 Territoire de Belfort Christian Proust PS Christian Proust PS
91 Essonne Xavier Dugoin RPR Xavier Dugoin RPR
92 Hauts-de-Seine Charles Pasqua RPR Charles Pasqua RPR
93 Seine-Saint-Denis Georges Valbon PCF Georges Valbon PCF
94 Val-de-Marne Michel Germa PCF Michel Germa PCF
95 Val-d'Oise Jean-Philippe Lachenaud UDF (CDS) Jean-Philippe Lachenaud UDF (CDS)
971 Guadeloupe Dominique Larifla PS Dominique Larifla PS
972 Martinique Émile Maurice* RPR Claude Lise PPM
973 Guyane Élie Castor PSG Élie Castor PSG
974 Réunion Éric Boyer Divers droite Éric Boyer Divers droite
Élections dans les COM
975 Saint-Pierre-et-Miquelon
976 Mayotte

Notes et références

Notes

Références

  1. Julien Licourt, « En 1992, la Bérézina départementale de la gauche », Le Figaro, (consulté le 6 février 2020)
  2. Olivier Biffaud, « L'échec programmé du Front national », Le Monde,‎ , p. 3
  3. « Résultats des élections cantonales premier tour du 22/03/1992 par canton », sur data.gouv.fr.
  4. « Élections cantonales 1992 », sur www.france-politique.fr (consulté le 26 janvier 2016).
  5. « La totalisation du « Monde » et celle du ministère de l'intérieur », Le Monde,‎ , p. 2
  6. Pour les noms et étiquettes politiques au moment de l'élection, sauf indication contraire ou absence de données : « Atlaspol »(Archive • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?) (consulté le 18 mai 2017)
  7. « Les résultats du second tour des élections cantonales », Le Monde,‎ , p. 30-48
  8. « La « gauche plurielle » détient trente-deux présidences de conseils généraux », Le Monde,‎ , p. 8
  9. « L'élection des présidents de conseil généraux », Le Monde,‎ , p. 9
  10. « L'opposition est à la tête de 75 assemblées sur 99 », Le Monde,‎ , p. 8

Bibliographie

  • Jean-Jacques Becker, Crises et alternances, 1974-1995, Paris, Seuil, coll. « Nouvelle histoire de la France contemporaine », , chap. 19.