Édouard Roger-Vasselin

Édouard Roger-Vasselin

Édouard Roger-Vasselin
Image illustrative de l’article Édouard Roger-Vasselin
Édouard Roger-Vasselin au tournoi de qualification de Wimbledon 2015.
Carrière professionnelle
2001
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (38 ans)
Gennevilliers (France)
Taille 1,88 m (6 2)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Grégoire Jacq
Gains en tournois 6 536 498 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 2
Meilleur classement 35e (10/02/2014)
En double
Titres 22
Finales perdues 16
Meilleur classement 6e (03/11/2014)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/16 1/16 1/32
Double 1/4 V (1) F (2) 1/4
Mixte 1/4 1/2 1/4 F (1)

Édouard Roger-Vasselin, né le à Gennevilliers, est un joueur de tennis français, professionnel depuis 2001.

Particulièrement performant en double, il a gagné vingt-deux titres sur le circuit principal, dont l'édition 2014 de Roland-Garros aux côtés de Julien Benneteau, trente ans après la victoire de la paire Leconte-Noah. Il a également atteint seize autres finales dont deux à Wimbledon, en 2016 avec le même partenaire puis en 2019 avec Nicolas Mahut, et une aux Masters en 2020 avec Jürgen Melzer. Il a occupé la 6e place mondiale de la spécialité en 2014, participant aux Masters de double à deux reprises.

En simple, il a atteint la finale des tournois ATP de Delray Beach 2013 et de Chennai 2014. Son meilleur classement est une 35e place mondiale en 2014.

Il est le fils d'un autre joueur de tennis professionnel : Christophe Roger-Vasselin.

Biographie

Édouard Roger-Vasselin à Wimbledon en 2014.

Il est le fils de Christophe Roger-Vasselin, notamment connu pour avoir été demi-finaliste à Roland-Garros en 1983. Il est, avec son père, l'un des trois « duos » père-fils ayant atteint le top 100 mondial. Il est également le petit-fils de Georges Roger-Vasselin, créateur du Chèque-Restaurant[1]. Ayant grandi à La Baule-Escoublac dans la Loire-Atlantique, Édouard est également un grand supporter du FC Nantes. Il est marié et père d'un garçon né en 2014.

2001 - 2006 : débuts

Il a été champion de France des 17-18 ans en 2001. Il est également triple champion de France en équipes avec le Paris Jean-Bouin (2004-2005-2006).

2007 - 2011 : premières performances sur le circuit principal

Grâce à une wild-card pour les Internationaux de France 2007, il participe pour la première fois à un tournoi du Grand Chelem. Il accède ainsi au troisième tour en battant le Brésilien Marcos Daniel, puis le Tchèque Radek Štěpánek le dans son premier match en cinq sets sur le score de 3-6, 6-1, 0-6, 6-4, 6-4. Il confirme ses performances en Grand Chelem en accédant également au troisième tour du tournoi de Wimbledon le mois suivant. Sorti des qualifications, il perd contre son ami du Paris Jean-Bouin Richard Gasquet sur le score de 6-3, 6-4, 6-2 après notamment avoir battu Juan Ignacio Chela. Ces deux performances lui permettent d'entrer pour la première fois parmi les 100 premiers mondiaux, d'atteindre son meilleur classement (82e) et ainsi de pouvoir accéder directement aux tableaux des tournois ATP.

Grâce à une invitation, il joue en double mixte à Roland-Garros en 2008 avec Stéphanie Foretz, mais ils échouent au 1er tour.

Au 1er tour de l'édition 2009 de l'Open de Tokyo, alors qu'il est classé à la 189e place mondiale, il signe en deux sets (6-4, 6-4) sa plus belle victoire en battant Juan Martín del Potro, alors no 5 mondial et récent vainqueur de Roger Federer en finale de l'US Open. Il s'impose pour la première fois de sa carrière face à un joueur du top 10, sans avoir concédé une seule balle de break au cours de la partie. Au tour suivant, il confirme son beau parcours, en battant Jürgen Melzer (4-6, 6-2, 6-3). Il échoue en 1/4 de finale de ce tournoi classé ATP 500[2].

Lors de la saison 2010, il remporte 5 tournois Challenger en double. Au 1er tour de Roland-Garros, alors qu'il est mené 2 sets à 0 face à Kevin Anderson, il réalise un exploit en remportant les 3 manches suivantes et se qualifie au 2e tour, où il s'incline contre Tomáš Berdych.

En 2011, il réalise un quart de finale au tournoi de Newport, sur gazon. Quelques mois plus tard, il se qualifie pour son premier Masters 1000 à Cincinnati. Il chute dès son entrée en lice contre Janko Tipsarević (0-6, 6-3, 65-7).

2012 - 2013 : six titres en double, première finale ATP en simple

En 2012, il atteint la première finale ATP de sa carrière en double lors de l'Open de Montpellier, qu'il remporte aux côtés de Nicolas Mahut. Trois semaines plus tard, ils remportent l'Open 13 de Marseille, toujours avec le même partenaire. En fin de saison, ils s'imposent en finale du tournoi de Moselle, également avec Nicolas Mahut. Au 1er tour de Wimbledon contre Guillermo García-López, il est d'abord mené 2 sets à 1, avec un break en faveur de l'Espagnol puis renverse la situation pour se retrouver avec 3 balles de match à 5-4, 40/0 dans la dernière manche mais se fait débreaker et malgré 5 nouvelles balles de break en sa faveur à 6-6 et 8-8, il perd finalement la rencontre (7-62, 3-6, 6-74, 7-5, 8-10).

En février 2013, lors du tournoi de Delray Beach, il se qualifie pour la première finale de sa carrière en simple après de belles victoires notamment sur Ivo Karlović et John Isner. Il ne peut cependant rien faire contre Ernests Gulbis, perdant 63-7, 3-6. La même année, en juillet, il atteint pour la première fois les demi-finales en Grand Chelem lors du tournoi de double de Wimbledon aux côtés de l'Indien Rohan Bopanna. La semaine suivante, il remporte son quatrième titre ATP en double à Newport, de nouveau aux côtés de Nicolas Mahut. Il fait ensuite équipe avec le Néerlandais Igor Sijsling, avec qui il atteint la finale à Bogota puis remporte à Atlanta son cinquième titre en double. Quelques semaines plus tard, il remporte avec Rohan Bopanna son premier ATP 500 à Tokyo. Il atteint en fin de saison les demi-finales du Masters 1000 de Cincinnati en double avec Bopanna. Ces bonnes performances lui permettent d'atteindre la 22e place mondiale en double le . Il conclut sa saison en simple en beauté en atteignant notamment la demi-finale du tournoi de Bâle. Il termine la saison proche du top 50.

2014 - 2015 : 2e finale ATP et meilleur classement, vainqueur à Roland-Garros en double

En janvier 2014, dès le premier tournoi de la saison, il atteint la finale à Chennai où il s'incline contre Stanislas Wawrinka. Il réalise un bon parcours à l'Open d'Australie gâché au 3e tour par la perte d'une balle de 1/8 de finale contre Kevin Anderson. Il mène deux manches à une et 5/0 dans le jeu décisif du 4e set qu'il perd finalement 7 points à 5. Il manque ensuite une balle de match à 5-3 dans le 5e set et sert même pour le match à 5-4, mais rien n'y fait. Il ne parvient pas à atteindre la deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière avec donc une défaite en 5 sets (3-6, 4-6, 6-3, 7-65, 7-5). Un mois plus tard, il remporte pour la deuxième fois sa carrière le tournoi de Marseille aux côtés de Julien Benneteau.

En , à Roland-Garros, en double, il gagne son premier titre du Grand Chelem, associé à son partenaire, désormais attitré, Julien Benneteau, en battant en finale Marcel Granollers et Marc López (6-3, 7-61).

En novembre, il participe avec Julien Benneteau au Masters de double à Londres. Ils se qualifient pour les demi-finales où ils s'inclinent contre les frères Bryan[3]. À l'issue de la saison, il atteint la 6e place mondiale en double, son meilleur classement dans la discipline.

Il remporte en juillet 2015 le tournoi de Bogota aux côtés de Radek Štěpánek. Le mois d'après, il s'associe à Daniel Nestor lors de la tournée américaine estivale. Après une finale au Masters de Montréal lors de leur premier tournoi ensemble, ils remportent la semaine suivante le Masters de Cincinnati[4]. En septembre, il gagne un titre avec Łukasz Kubot à Moselle. Il clôt enfin sa saison par un sacre à l'ATP 500 de Pékin de nouveau avec Daniel Nestor.

2016 : finale à Wimbledon

Début 2016, il est retenu par Yannick Noah pour disputer le 1er tour de Coupe Davis face au Canada en tant que 5e homme de l'équipe. Présent en double à Indian Wells aux côtés de Nenad Zimonjić, ils s'inclinent en demi-finale face à Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut après avoir sauvé 8 balles de match face aux frères Bryan.

Aligné seulement en double à Roland Garros, Julien Benneteau s'inclinent en quart de finale contre Feliciano López et Marc López (6-3, 4-6, 67-7) après avoir manqué 6 balles de match dont 3 dans le tie-break final.

À Wimbledon avec Benneteau, il bat notamment en huitièmes de finale Vasek Pospisil et Jack Sock après avoir sauvé 2 balles de match, puis en quart de finale Jamie Murray et Bruno Soares au cours d'un match de plus de 4 h 30 de jeu (6-4, 6-4, 611-7, 61-7, 10-8), et en demie Raven Klaasen et Rajeev Ram. Tous deux s'inclinent en finale contre leurs compatriotes Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut (4-6, 61-7, 3-6) dans la première finale 100 % française d'un Majeur hors hexagone[5]. À l'issue du tournoi, il réintègre le top 10 en double.

Associé au Canadien Daniel Nestor, il remporte le tournoi de Washington contre Łukasz Kubot et Alexander Peya, ainsi que le tournoi d'Anvers en battant en finale les numéros 1 mondiaux Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut.

2017 : spécialisation sur les compétitions en double

Le , Édouard Roger-Vasselin annonce mettre un terme à sa carrière en simple, en raison de douleurs à la hanche qui le handicapent depuis 2 ans. Il précise dans ce communiqué qu'il se consacrera uniquement au double pour soulager sa hanche, en espérant « pouvoir jouer encore quelques années sur le circuit ». Par ailleurs, Julien Benneteau et lui interrompent leur collaboration.

Après un début de saison marqué par plusieurs défaites prématurées, il connait son premier résultat significatif sur terre battue à l'occasion du Masters 1000 de Madrid, il s'incline en finale aux côtés de Nicolas Mahut face à Łukasz Kubot et Marcelo Melo. Lors du tournoi de Roland-Garros, il est éliminé au 2e tour aux côtés de Marcin Matkowski.

Sur gazon, il atteint la finale du tournoi du Queen's aux côtés de Julien Benneteau. Finaliste sortant du tournoi de Wimbledon, il chute au 2e tour aux côtés de Rohan Bopanna, ce qui le fait sortir du top 30. Lors de sa tournée américaine, il se hisse jusqu'en quart de finale à l'US Open avec Benneteau, chutant contre Bob et Mike Bryan, après avoir battu au 2e tour Łukasz Kubot et Marcelo Melo, récents vainqueurs de Wimbledon. Mi-septembre, ils remportent le tournoi de Metz. Aux côtés de Fabrice Martin à Bâle, il perd en finale face à Ivan Dodig et Marcel Granollers.

2018 : deux titres et deux finales en double

Édouard Roger-Vasselin annonce sa collaboration pour l'année 2018 avec l'Indien Rohan Bopanna. Demi-finalistes à Sydney, ils s'inclinent en huitièmes de finale de l'Open d'Australie face à Oliver Marach et Mate Pavić.

Ils atteignent ensuite les demi-finales à Monte-Carlo, s'inclinant de nouveau contre Marach et Pavić. À Roland-Garros, ils s'inclinent en quart de finale contre Nikola Mektić et Alexander Peya après avoir notamment sorti les nos 1 mondiaux Łukasz Kubot et Marcelo Melo.

Après une saison sur gazon infructueuse, il prend part au tournoi de Washington aux côtés de Mike Bryan. Le duo bat s'incline en finale contre Jamie Murray et Bruno Soares. Fin septembre, il remporte deux nouveaux titres à Metz et à Anvers avec Nicolas Mahut. Il dispute une autre finale avec Mike Bryan la semaine suivante à Vienne, s'inclinant contre Joe Salisbury et Neal Skupski.

2019 : quatre titres en double et finale à Wimbledon

En février puis en mai, il remporte deux nouveaux titres ATP en double aux côtés du Croate Ivan Dodig, à Montpellier puis à Lyon.

En double à Wimbledon, il atteint la finale aux côtés de Nicolas Mahut en écartant notamment Bob et Mike Bryan en huitième de finale, et Łukasz Kubot et Marcelo Melo en quart. Les deux Français s'inclinent en finale contre les Colombiens Juan Sebastián Cabal et Robert Farah au terme d'un match très serré qui dure 4 h 57 (6-7, 7-6, 7-6, 6-7, 6-3).

Après une nouvelle finale perdue avec Nicolas Mahut à l'Open de Moselle, il remporte avec son compatriote le tournoi du Japon puis enchaîne avec un titre en Suède avec Henri Kontinen comme partenaire.

Palmarès

Finales en simple messieurs

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 25-02-2013  Delray Beach International Tennis ChampionshipsDelray Beach ATP 250 455 775 $ Dur (ext.) Ernests Gulbis 7-63, 6-3 Parcours
2 30-12-2013  Aircel Chennai OpenChennai ATP 250 399 985 $ Dur (ext.) Stanislas Wawrinka 7-5, 6-2 Parcours

Titres en double messieurs

22 titres en double 1 G. Chelem 0 Masters 1 Masters 1000 4 ATP 500 16 ATP 250 0 JO
19 sur dur 1 sur gazon 2 sur terre battue 0 sur moquette

Finales en double messieurs

16 finales en double 2 G. Chelem 1 Masters 4 Masters 1000 5 ATP 500 4 ATP 250 0 JO
11 sur dur 3 sur gazon 2 sur terre battue 0 sur moquette

Finale en double mixte

Parcours dans les tournois du Grand Chelem

En simple

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2003 Q2 Ivo Heuberger
2004 Q1 Björn Phau
2005 Q2 Olivier Patience Q2 Daniele Bracciali
2007 Q1 Z. Fleishman 3e tour (1/16) Juan Mónaco 3e tour (1/16) Richard Gasquet 1er tour (1/64) Juan Mónaco
2008 1er tour (1/64) David Ferrer Q1 Björn Phau 1er tour (1/64) Marin Čilić
2009 Q1 Łukasz Kubot Q2 Thiago Alves 1er tour (1/64) Stefan Koubek
2010 Q3 David Guez 2e tour (1/32) Tomáš Berdych
2011 Q1 Jan Hernych 1er tour (1/64) Lukáš Rosol 1er tour (1/64) Gilles Simon 1er tour (1/64) Gilles Müller
2012 2e tour (1/32) Andy Murray 2e tour (1/32) J. M. del Potro 1er tour (1/64) G. García-López 1er tour (1/64) Fabio Fognini
2013 2e tour (1/32) Julien Benneteau 2e tour (1/32) Nicolás Almagro 1er tour (1/64) Ernests Gulbis 2e tour (1/32) P. Kohlschreiber
2014 3e tour (1/16) Kevin Anderson 1er tour (1/64) J.-W. Tsonga 2e tour (1/32) Kevin Anderson 1er tour (1/64) Tommy Robredo
2015 2e tour (1/32) Malek Jaziri 1er tour (1/64) Gaël Monfils
2016 Q3 P.-H. Herbert 2e tour (1/32) David Goffin

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2003 1er tour (1/32)
G. Etlis
M. Rodríguez
2004 2e tour (1/16)
A. Peya
Rogier Wassen
2005 2e tour (1/16)
S. Aspelin
Todd Perry
2007 1er tour (1/32)
Lukáš Dlouhý
Pavel Vízner
1er tour (1/32)
R. Lindstedt
J. Nieminen
2008 2e tour (1/16)
J. Coetzee
Wesley Moodie
1er tour (1/32)
D. Nestor
N. Zimonjić
2009 1er tour (1/32)
Łukasz Kubot
Oliver Marach
2010 2e tour (1/16)
N. Almagro
S. Ventura
2011 1er tour (1/32)
M. Granollers
Tommy Robredo
1er tour (1/32)
J. Tipsarević
Viktor Troicki
2012 2e tour (1/16)
M. Ebden
R. Harrison
1/4 de finale
J. Marray
F. Nielsen
2e tour (1/16)
R. Lindstedt
Horia Tecău
2013 1/8 de finale
D. Marrero
F. Verdasco
2e tour (1/16)
Ivan Dodig
M. Melo
1/2 finale
Bob Bryan
Mike Bryan
1/8 de finale
C. Fleming
J. Marray
2014 1/8 de finale
Max Mirnyi
M. Youzhny
Victoire
M. Granollers
Marc López
1/4 de finale
M. Llodra
Nicolas Mahut
1er tour (1/32)
G. García-López
Philipp Oswald
2015 1/4 de finale
P.-H. Herbert
Nicolas Mahut
1/8 de finale
Ivan Dodig
M. Melo
2e tour (1/16)
M. Matkowski
N. Zimonjić
1/8 de finale
R. Bopanna
Florin Mergea
2016 1er tour (1/32)
M. Cecchinato
Andreas Seppi
1/4 de finale
F. López
Marc López
Finale
P.-H. Herbert
Nicolas Mahut
1er tour (1/32)
T. Bellucci
M. Demoliner
2017 2e tour (1/16)
Marc Polmans
A. Whittington
2e tour (1/16)
A. Molteni
A. Shamasdin
2e tour (1/16)
Ken Skupski
Neal Skupski
1/4 de finale
Bob Bryan
Mike Bryan
2018 1/8 de finale
O. Marach
Mate Pavić
1/4 de finale
Nikola Mektić
A. Peya
2e tour (1/16)
F. Nielsen
Joe Salisbury
1/4 de finale
J. S. Cabal
Robert Farah
2019 2e tour (1/16)
Kevin Krawietz
Nikola Mektić
1er tour (1/32)
M. Kecmanović
Casper Ruud
Finale
J. S. Cabal
Robert Farah
2e tour (1/16)
Jack Sock
Jackson Withrow
2020 2e tour (1/16)
Marcelo Arévalo
Jonny O'Mara
1/8 de finale
J. S. Cabal
Robert Farah
Annulé 1er tour (1/16)
J. S. Cabal
Robert Farah
2021 1er tour (1/32)
R. Berankis
M. Kukushkin
1er tour (1/32)
Marcelo Arévalo
M. Middelkoop
2e tour (1/16)
Simone Bolelli
Máximo González
2022 1er tour (1/32)
T. Huey
C. Rungkat
2e tour (1/16)
Rafael Matos
David Vega
1/4 de finale
Rajeev Ram
Joe Salisbury
1er tour (1/32)
Q. Halys
A. Mannarino

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

En double mixte

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2008 1er tour (1/16)
S. Foretz
Bethanie Mattek
Kevin Ullyett
2012 2e tour (1/8)
S. Foretz
Natalie Grandin
Paul Hanley
2013 1er tour (1/16)
S. Foretz
Lisa Raymond
Bruno Soares
2e tour (1/8)
A. Cornet
Abigail Spears
S. González
2014 1er tour (1/16)
S. Foretz
Liezel Huber
J. S. Cabal
2015 1er tour (1/16)
S. Foretz
K. Srebotnik
Horia Tecău
2e tour (1/16)
Alizé Cornet
Martina Hingis
Leander Paes
2016 1/2 finale
A. Hlaváčková
Martina Hingis
Leander Paes
2017 1er tour (1/16)
A. Hlaváčková
Raquel Atawo
R. Lindstedt
1/2 finale
A. Hlaváčková
G. Dabrowski
R. Bopanna
2e tour (1/16)
A. Hlaváčková
Jocelyn Rae
Ken Skupski
1er tour (1/16)
A. Hlaváčková
C. Vandeweghe
Horia Tecău
2018 1/4 de finale
A. Hlaváčková
E. Makarova
Bruno Soares
2e tour (1/8)
A. Hlaváčková
G. Dabrowski
Mate Pavić
3e tour (1/8)
A. Hlaváčková
N. Melichar
A. Peya
1/4 de finale
A. Hlaváčková
C. McHale
C. Harrison
2019 2e tour (1/8)
Andreja Klepač
Astra Sharma
J.-P. Smith
3e tour (1/8)
Latisha Chan
I. Dodig
2e tour (1/8)
K. Flipkens
Samantha Stosur
Rajeev Ram
2020 2e tour (1/8)
Latisha Chan
Ivan Dodig
Annulé Annulé Annulé
2021 1er tour (1/8)
B. Krejčíková
F. Polášek
1/4 de finale
Zhang Shuai
John Peers
2022 1/4 de finale
Coco Gauff
Jack Sock
Finale
S. Sanders
John Peers

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Participation aux Masters

En double

Année Ville Surface Partenaire Résultats Résultat final
2014 Londres (O2 Arena) Dur indoor Julien Benneteau 2v, 2d Demi-finaliste
2020 Londres (O2 Arena) Dur indoor Jürgen Melzer 3v, 2d Finaliste

Parcours dans les Masters 1000

Classements ATP en fin de saison

Année 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Rang en simple 1379 en augmentation 426 en augmentation 300 en augmentation 194 en augmentation 189 en diminution 253 en augmentation 96 en diminution 168 en augmentation 154 en augmentation 124 en augmentation 106 en augmentation 100 en augmentation 52 en diminution 87 en diminution 123 en diminution 296 - - -
Rang en double - 871 en augmentation 323 en augmentation 307 en augmentation 197 en diminution 292 en augmentation 289 en augmentation 221 en augmentation 170 en augmentation 98 en diminution 134 en augmentation 43 en augmentation 17 en augmentation 7 en diminution 17 en stagnation 17 en diminution 26 en augmentation 24 en augmentation 16

Source : (en) Classements de Édouard Roger-Vasselin sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Victoires sur le top 50

Notes et références

  1. Marie-Joëlle Gros, « Titre-restaurant, l'âge du doute. Le système fête ses «trente» ans dans la crainte d'une taxation. », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. Roger-Vasselin remet ça ! dans L'Équipe du 8 octobre 2009
  3. "Masters de Londres : la paire Benneteau - Roger-Vasselin battue en demi-finale", lemonde.fr
  4. "Édouard Roger-Vasselin et son partenaire Daniel Nestor titrés en double à Cincinnati", lequipe.fr
  5. « Herbert et Mahut rejoignent Benneteau et Roger-Vasselin en finale du double messieurs », sur eurosport.fr, .
  6. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  7. Les Masters 1000 de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes