Écologie globale

L'écologie globale[1],[2],[3] étudie l'écologie à l'échelle de l'écosphère ou de la biosphère (totalité des milieux occupés par des êtres vivants).

Description

Selon Robert Barbault[4], le père de l'écologie globale (au sens d'écologie de la planète) est le géochimiste Wladimir Verdnasky (1863-1945) avec son ouvrage La biosphère publié en 1926 en russe et en 1929 en français.

Cette science est très complexe car il est souvent considéré comme extrêmement difficile de mettre en évidence les relations existant à l'intérieur d'un éco-complexe.

Au niveau global, on peut toutefois étudier divers paramètres :

Cette discipline nécessite des études de terrain, mais aussi l'étude d'images satellitaires.

Notes et références

  1. Bernard Fischesser, Marie-France Dupuis-Tate, Le Guide illustré de l'Écologie, Éditions de La Martinière, Cemagref Éditions, Antony, 1996, p.23. (ISBN 2-7324-2246-0) ; Nouvelle édition, Éditions de La Martinière, Quae Éditions, Paris, 2007, p.25. (ISBN 978-2-7324-3428-5)
  2. François Ramade, Dictionnaire encyclopédique de l'écologie et des sciences de l'environnement, Dunod, Paris, 2002, p.252. (ISBN 2-10-006670-6)
  3. François Ramade, Dictionnaire encyclopédique des sciences de la nature et de la biodiversité, Dunod, Paris, 2008, p.192-193. (ISBN 978-2-10-049282-4)
  4. Robert Barbault, Écologie générale : Structure et fonctionnement de la biosphère, Masson, Paris, 1983. (ISBN 2-225-79497-9) ; 6e édition, Dunod, Paris, 2008, p.17-18. (ISBN 978-2-10-051931-6)

Voir aussi

Articles connexes