École nationale supérieure des mines de Rabat

(Redirigé depuis École nationale d'industrie minérale)
École nationale supérieure des mines de Rabat
ENSMR.png
Mines Rabat.jpg
Histoire et statut
Fondation
Type
Nom officiel
المدرسة الوطنية العليا للمعادن بالرباط
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte du Maroc
voir sur la carte du Maroc
Red pog.svg
Divers
Devise
« Théorie et pratique »
Site web

L'École nationale supérieure des mines de Rabat (ENSMR) ou Mines Rabat, en anglais connue sous le nom de Rabat School of Mines, est l'une des plus anciennes grandes écoles marocaines d'ingénieurs d'État. L'ancien nom de l'école est : École nationale de l'industrie minérale (ENIM).

Mines Rabat est membre de la Conférence des grandes écoles françaises (CGE), soumise à la tutelle de l’autorité gouvernementale chargée de l’Énergie et des Mines. Elle assure la formation d’ingénieurs d’État de haut niveau destinés à servir dans tous les domaines, dans l’industrie, les administrations et les établissements publics, les sociétés d’économie mixte et le secteur privé.

La durée des études est de trois ans et l'admission se fait principalement par le concours national commun (CNC) après avoir effectué deux ou trois ans en classes préparatoires aux grandes écoles d'ingénieurs.

Histoire

Fondée en 1972, l'école avait pour mission principale la formation d'ingénieurs pour le secteur minier et l’industrie minérale. Ainsi entre 1975 et 1983, plus de 400 ingénieurs ont été formés dans les domaines des mines, traitement des minerais, et plus de 60 ingénieurs dans le domaine de la métallurgie. En 1983, l’ENSMR a vu la création de deux nouveaux départements : électromécanique et génie chimique énergétique. En 1990, le département informatique a vu le jour. En 1990, une réforme des études a eu lieu pour s’adapter à la suppression des cycles des années préparatoires dans les écoles d’ingénieurs et la création des centres de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) à l’échelle nationale. Ainsi la formation à l’école est passée de six à trois ans, et les programmes de certaines spécialités ont été revus et adaptés : le département génie chimique énergétique a été transformé en génie des procédés industriels.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes