Portail Syndicalisme

Portail Syndicalisme
Portail Arborescence Projet Discussions
[éditer]
Co-op activism3.svgBienvenue sur le portail du syndicalisme de Wikipédia

Le syndicalisme est le mouvement qui vise à unifier les travailleurs dans des organisations, les syndicats, pour défendre leurs intérêts communs.

On peut aussi considérer que le syndicalisme est un mouvement qui vise à faire respecter les droits et la justice des hommes entre les différentes classes sociales.

Le syndicalisme désigne également l'action militante qui cherche à poursuivre les buts d'un syndicat.

Dans son sens le plus courant et le plus accepté, le terme syndicalisme s'applique aux syndicats professionnels et dans une moindre mesure aux syndicats étudiants et lycéens.

C'est la loi du 21 mars 1884 portée par Waldeck-Rousseau (libéral) qui a autorisé la création de syndicats en France. Plus généralement, les années 1880 ont marqué la naissance du phénomène syndical en Europe occidentale.

2 827 articles sont actuellement liés au portail
[éditer]
Le syndicalisme international

L'Association internationale des travailleurs (1864-1876) est la première tentative de rassembler l'ensemble des composantes du Mouvement ouvrier au niveau international. Après la disparition de l'AIT, l'Internationale ouvrière (1889-1923) rassemble à ses débuts syndicats et partis politiques ouvriers. Cependant en 1896, après l'expulsion des anarchistes, la plupart des syndicats quittent l'Internationale ouvrière. En 1901 les syndicats allemands, belges, anglais et scandinaves créent un Secrétariat syndical international qui devient en 1913 la Fédération syndicale internationale.

L'unité du mouvement syndical international dure peu, puisqu'après la Première Guerre mondiale, les syndicats chrétiens créent en 1919 la Confédération internationale des syndicats chrétiens, et les communistes, les syndicalistes révolutionnaires et les anarcho-syndicalistes créent en 1921 l'Internationale syndicale rouge (ou Profintern). Face à la Bolchevisation de l'ISR, les anarcho-syndicalistes, en conflit avec les communistes, constituent en 1923 une nouvelle Association internationale des travailleurs. En 1937, l'ISR se dissout, et ses organisations entrent dans celles de la FSI, préparant la voie vers l'unité du mouvement syndical international, mouvement que la Seconde Guerre mondiale interrompt.

L'unité se réalise après la Seconde Guerre mondiale, avec la création de la Fédération syndicale mondiale en 1945. Mais cette unité n'est pas complète, car les syndicats de la Confédération internationale des syndicats chrétiens n'y participent pas, et la montée des tensions de la Guerre froide va rapidement diviser la FSM.

L'acceptation, ou non, du Plan Marshall est le détonateur de la division syndicale internationale, qui poussent les syndicats sociaux démocrates et autonomes à se regrouper au sein de la Confédération internationale des syndicats libres en 1949. La rupture touche aussi les organisations nationales (rupture entre la CGT et la CGT-FO en France, rupture entre la CGIL, la CISL et l'UIL en Italie) et les organisations régionales (rupture entre la CTAL et la CIT en Amérique latine).

La disparition progressive des tensions de la Guerre froide, la chute de l'Union soviétique, et la réussite de l'unité syndicale européenne avec la Confédération européenne des syndicats poussent les deux confédérations internationales non-communistes (CISL et CISC, devenue en 1968 la CMT) à se rapprocher. Elles fusionnent en 2006 au sein de la Confédération syndicale internationale, qui rassemble aussi des organisations qui se sont désaffiliées d'une Fédération syndicale mondiale de plus en plus marginalisée.


Le syndicalisme par pays :

[éditer]
Diversité syndicale en France

Principales organisations syndicales

Petites structures syndicales

Le syndicalisme dans la justice

Syndicalisme agricole

Organisations patronales

Pour les branches d'activités

Employeurs/salariés du privé : représentativité

Du point de vue des élections prud'hommales
Résultat des prud'hommes en 2008
Le taux d'abstention est de 68 % chez les employeurs et 74 % chez les salariés
Du point de vue des élections professionnelles

La représentativité des organisations syndicales découlant de la loi du 20 août 2008 a été mesurée dans les entreprises privées.

Pour les entreprises de plus de 10 salariés, elle est mesurée par les élections du comité d'entreprise ou des délégués du personnels (graphique 2013 ci-dessous)

Représentativité des organisations syndicales mesurée par les élections du comité d'entreprise ou des délégués du personnels
[éditer]
Le saviez-vous ?

La grève tire son nom de la place de Grève à Paris. Cette place, située en bord de Seine devant l'Hôtel de Ville, était un des principaux points d'accostage des bateaux. Les hommes sans emploi y trouvaient une embauche facile pour les chargements et déchargements.

[éditer]
Un article au hasard

Consultez un article pris au hasard dans la base de donnée des articles liés au syndicalisme:

Contenu de qualité

Ces articles ont été sélectionnés comme faisant honneur de façon exceptionnelle à Wikipédia, l'encyclopédie libre et gratuite. Ces articles satisfont à des critères stricts, mais vous pouvez encore les améliorer !

Article de qualité 0 Articles de qualité

  • ...
  • ...

Bon article 3 Bons articles

Article potentiellement bon ou de qualité Articles proposés

Ces catégories sont désespérément vides. A vous de jouer pour les remplir d'articles de qualité !