Portail Sciences humaines et sociales

Portail Sciences humaines et sociales
HSHome.svg   Portail 
Emoji u1f3d7.svg   Projet 
HSUtvalddd cerchiato 2.png   Bistro 
Portail des sciences humaines et sociales

Il y a actuellement 58 062 articles liés au portail.

Vista-xmag.png   Lumière sur...  
éditer
Illustration de la structure des Enfers de La Divine Comédie de Dante Alighieri par Sandro Botticelli, 1480 ou 1495. Selon Carl Gustav Jung les enfers représentent dans toutes les cultures l’aspect inquiétant de l’inconscient collectif.

L’inconscient collectif est un concept de la psychologie analytique qui s’attache à désigner les fonctionnements humains liés à l’imaginaire qui sont communs ou partagés quels que soient les époques et les lieux, et qui influencent et conditionnent les représentations individuelles et collectives. Selon le psychiatre suisse Carl Gustav Jung (1875 - 1961), créateur du concept, l’inconscient collectif constitue « une condition ou une base de la psyché en soi, condition omniprésente, immuable, identique à elle-même en tous lieux ».

Selon Jung « les instincts et les archétypes constituent l’ensemble de l’inconscient collectif. Je l’appelle « collectif » parce que, au contraire de l’inconscient personnel, il n’est pas fait de contenus individuels plus ou moins uniques ne se reproduisant pas, mais de contenus qui sont universels et qui apparaissent régulièrement ». Jung donne en effet l’épithète de « collectif » à cette partie transpersonnelle de la psyché inconsciente car ces matériaux se distinguent par leur récurrence d’apparition dans l’histoire humaine et parce qu’ils se manifestent au moyen des archétypes, autre concept central de la psychologie analytique.

Si pour Sigmund Freud, fondateur de la psychanalyse, l’inconscient se caractérise avant tout par le fait qu’il naît du refoulement originel, au contraire, pour Jung, l’inconscient est constitué de tout ce qui n’est pas conscient mais qui est inhérent à la réalité et dont une partie permet le devenir de l’individu. L’inconscient collectif et le conscient forment un « ensemble [qui] constitue la totalité psychique dont nul élément ne peut disparaître sans dommage pour l’individu ». Il a par ailleurs une fonction vitale pour l’homme, notamment parce qu’il exerce une activité compensatrice au Moi. Il est enfin la source du renouveau de l’être, par la compréhension des rêves et le travail de l’individuation. Pour Jung, reconnaître l’existence et l’influence de l’inconscient collectif c’est reconnaître que « Nous ne sommes pas d’aujourd’hui ni d’hier ; nous sommes d’un âge immense ».

Yellow star, blue check, green plus.svg   Sélection  
éditer
Fairytale bookmark gold.png Articles de qualité
Fairytale bookmark silver light.png Bons articles
Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours
P parthenon.svg   Présentation  
éditer
« L'homme de Vitruve », dessin de Léonard de Vinci

Les sciences humaines et sociales sont un ensemble de disciplines qu'on oppose habituellement aux sciences de la nature et de l'environnement, et aux sciences dites « exactes », non seulement à cause de leur statut épistémologique spécifique (difficulté de définir une méthode objective et scientifique dans ce domaine), mais surtout à cause de leur objet d'étude spécifique : les cultures humaines, leur histoire, leurs réalisations, leurs coutumes, représentations et comportements, concernant aussi bien les individus que les sociétés.

Les sciences humaines et sociales comprennent principalement les disciplines suivantes : Anthropologie ; Archéologie ; Géographie et Démographie ; Histoire ; Linguistique et Sémiologie ; Mémétique ; Philosophie ; Psychologie, Ergonomie et Cognitique ; Sciences des religions ; Sciences économiques (ou Économie) ; Science politique et Science administrative ; Sociologie ; Théorie du droit (ou Science juridique).

Voir ci-dessous pour une liste plus complète
Nuvola devices blockdevice.png   Liste des sciences humaines et sociales  
éditer
Portal.svg   Portails associés